Populations légales au 1er janvier 2013 - 733 201 Gardois

Pierre Lamotte

Au 1er janvier 2013, le Gard compte 733 201 habitants. C’est le troisième département le plus peuplé parmi les 13 de la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées (LRMP), derrière la Haute-Garonne et l'Hérault. La moitié de la population vit dans les deux plus grandes aires urbaines, celles de Nîmes et d'Alès. Entre 2008 et 2013, le Gard gagne en moyenne 7 770 habitants chaque année, soit une croissance annuelle moyenne de 1,1 %. Ce rythme de croissance est légèrement supérieur à la moyenne régionale. La population augmente sur la plus grande partie du territoire : à Nîmes, dans les principales agglomérations, les espaces périurbains qui les entourent, mais aussi dans un large espace entre Nîmes et Alès et le long de l’autoroute A9. Seul l’arrondissement du Vigan et quelques communes au nord d’Alès échappent à cette dynamique.

Figure 1 – Population du département - Population municipale au 1er janvier 2013 et évolution annuelle moyenne

Population du département - Population municipale au 1er janvier 2013 et évolution annuelle moyenne
Population en 2013 Population en 2008 Évolution annuelle moyenne entre 2008 et 2013 (%)
Gard 733 201 694 323 + 1,1
Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées 5 683 878 5 419 946 + 1,0
France métropolitaine 63 756 865 62 134 866 + 0,5
Grandes aires urbaines du département
Nîmes 264 647 246 344 + 1,4
Alès 114 137 109 578 + 0,8
Beaucaire (2) 29 977 28 845 + 0,8
Bagnols-sur-Cèze 22 252 22 578 - 0,3
Principales unités urbaines du département
Nîmes 184 557 172 982 + 1,3
Alès 94 622 91 429 + 0,7
Beaucaire (2) 29 977 28 845 + 0,8
Bagnols-sur-Cèze 22 252 22 578 - 0,3
Le Grau-du-Roi (2) 16 926 16 462 + 0,6
Pont-Saint-Esprit 15 271 14 763 + 0,7
Saint-Gilles 13 641 13 507 + 0,2
Uzès 11 815 11 259 + 1,0
Vauvert 11 195 11 247 - 0,1
Manduel 10 426 9 124 + 2,7
  • (1) Non compris les aires urbaines et les unités urbaines d'Avignon, d'Arles et de Lunel, qui débordent dans le département.
  • Sources : Insee - Recensements de la population, exploitation principale.

Dynamisme de Nîmes, première aire urbaine du département

Première du département et quatrième de la nouvelle région, l'aire urbaine de Nîmes compte 264 647 habitants au 1er janvier 2013. Comme la plupart des plus grandes aires urbaines de la région, celle de Nîmes croît à un rythme soutenu (+ 1,4 % par an) et gagne 3 700 habitants chaque année entre 2008 et 2013. Cette dynamique bénéficie à la plupart des communes qui en font partie, à l’exception notable de communes importantes comme Marguerittes ou Poulx. L’agglomération nîmoise, forte de 184 557 habitants, ainsi que la ville-centre, font preuve également d’un dynamisme démographique soutenu, proche de celui de Montpellier.

Figure 2 – Population des principales communes du Gard - Population municipale au 1er janvier 2013 et évolution annuelle moyenne

Population des principales communes du Gard - Population municipale au 1er janvier 2013 et évolution annuelle moyenne
Population en 2013 Population en 2008 Évolution annuelle moyenne entre 2008 et 2013 (%)
Nîmes 150 564 140 267 + 1,4
Alès 40 711 40 520 + 0,1
Bagnols-sur-Cèze 18 218 18 506 - 0,3
Beaucaire 16 036 15 505 + 0,7
Saint-Gilles 13 641 13 507 + 0,2
Villeneuve-lès-Avignon 11 833 12 756 - 1,5
Vauvert 11 195 11 247 - 0,1
Pont-Saint-Esprit 10 393 10 046 + 0,7
Marguerittes 8 608 8 671 - 0,1
Uzès 8 573 8 213 + 0,9
Aigues-Mortes 8 450 7 891 + 1,4
Le Grau-du-Roi 8 421 8 110 + 0,8
Les Angles 8 362 8 269 + 0,2
  • Sources : Insee - Recensements de la population, exploitation principale.

La croissance démographique est plus modeste dans l’aire urbaine d'Alès, deuxième du département (+ 0,8 % par an). La commune d’Alès gagne moins de 40 habitants chaque année entre 2008 et 2013, alors que plus on s’éloigne du centre, plus la croissance est marquée : les 21 communes de banlieue affichent une croissance annuelle de 1,1 % et celles de sa couronne périurbaine de 1,5 %. L’unité urbaine d’Alès compte 94 622 habitants au 1er janvier 2013.

Trois autres agglomérations importantes du département connaissent des évolutions différentes. Celle de Bagnols-sur-Cèze décline légèrement sur la période récente (- 0,3 % par an)  tandis que celle de Beaucaire, dont près de la moitié se situe dans les Bouches-du-Rhône (Tarascon), bénéficie d’une croissance soutenue (+ 0,8  % pour l’ensemble). Enfin, la partie gardoise de l’agglomération d’Avignon, qui compte 20 195 habitants dans les deux communes de Villeneuve-lès-Avignon et des Angles, perd aussi des habitants à un rythme sensible (- 0,8  %).

Figure 3 – Population municipale au 1er janvier 2013 et évolution annuelle entre 2008 et 2013

  • Sources : Insee, Recensements de la population

Définitions

Unité urbaine : La définition de l’unité urbaine correspond à celle, communément admise, d’agglomération. C’est une commune ou un ensemble de communes présentant une zone de bâti continu d’au moins 2 000 habitants (pas plus de 200 m entre deux constructions). Les communes appartenant à une unité urbaine sont dites urbaines, les autres sont considérées comme rurales.

Aire urbaine : L’aire urbaine est la zone d’influence, en termes d’emploi, d’une unité urbaine d’au moins 1 500 emplois (pôle). C’est un ensemble de communes comprenant un pôle et sa couronne constituée par les communes (rurales ou urbaines) dont au moins 40 % des actifs en emploi travaillent dans le pôle ou dans une commune attirée par celui-ci. Si le pôle compte au moins 10 000 emplois, l’aire est considérée comme une grande aire urbaine et sa couronne est dite périurbaine.

Pour en savoir plus

« Populations légales au 1 er janvier 2013 : 364 877 Audois », Insee Flash Languedoc-Roussillon n°18, décembre 2015

« Populations légales au 1 er janvier 2013 : 1 092 331 Héraultais », Insee Flash Languedoc-Roussillon n°20, décembre 2015

« Populations légales au 1 er janvier 2013 : 76 607 Lozériens », Insee Flash Languedoc-Roussillon n°21, décembre 2015

« Populations légales au 1er janvier 2013 : 462 705 habitants des Pyrénées-Orientales », Insee Flash Languedoc-Roussillon n°22, décembre 2015

« Populations légales au 1er janvier 2013 : 5 683 878 habitants en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées », Insee Flash Languedoc-Roussillon n°23, décembre 2015