Populations légales au 1er janvier 2013 - 1 092 331 Héraultais

Damien Dotta

Au 1er janvier 2013, l’Hérault compte 1 092 331 habitants. Entre 2008 et 2013, le rythme de croissance de sa population (+ 1,4 % par an) est le plus élevé de la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées et le classe au second rang des départements de métropole, derrière la Haute-Savoie. L’Hérault gagne 14 500 habitants en moyenne chaque année, ce qui lui vaut d’être avec la Haute-Garonne l’une des deux locomotives démographiques de la nouvelle région.

Figure 1 – Population du département - Population municipale au 1er janvier 2013 et évolution annuelle moyenne

Population du département - Population municipale au 1er janvier 2013 et évolution annuelle moyenne
Population en 2013 Population en 2008 Évolution annuelle moyenne entre 2008 et 2013 (%)
Hérault 1 092 331 1 019 798 + 1,4
Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées 5 683 878 5 419 946 + 1,0
France métropolitaine 63 697 865 62 134 866 + 0,5
Grandes aires urbaines du département
Montpellier (1) 579 401 536 592 + 1,5
Béziers 168 960 157 715 + 1,4
Sète 91 508 87 386 + 0,9
Lunel (1) 49 115 46 917 + 0,9
Principales unités urbaines du département
Montpellier 414 047 383 972 + 1,5
Sète 91 508 87 386 + 0,9
Béziers 89 243 84 809 + 1,0
Lunel(1) 49 115 46 917 + 0,7
Agde 25 253 22 487 + 2,3
  • (1) Y compris partie hors Hérault
  • Sources : Insee - Recensements de la population, exploitation principale.

Une dynamique démographique sur tout le département

Le dynamisme démographique de Montpellier rejaillit tout au long du littoral et de l’autoroute A9. L’aire urbaine de Montpellier, abritant 579 401 habitants, concentre un sixième de la croissance démographique de la grande région. Entre 2008 et 2013, l’aire urbaine gagne 8 500 habitants par an, dont plus des deux tiers dans l’agglomération (unité urbaine) de Montpellier, qui compte désormais 414 047 habitants. Dans l’agglomération, les deux tiers de la population réside dans la commune de Montpellier, qui gagne en moyenne 3 800 habitants chaque année sur cette période récente. D’autres communes de l’agglomération bénéficient d’une croissance démographique supérieure à 3,5 %, comme Castelnau-le-Lez, Le Crès, Juvignac, Grabels ou encore Jacou. Par ailleurs, la couronne périurbaine de Montpellier, constituée de 94 communes, affiche une croissance démographique moyenne de 1,6 % par an. Certaines unités urbaines importantes de cet espace progressent à un rythme élevé (Cournonterral, Gignac).

Figure 2 – Principales communes de l'Hérault - Population municipale au 1er janvier 2013 et évolution annuelle moyenne

Principales communes de l'Hérault - Population municipale au 1er janvier 2013 et évolution annuelle moyenne
Population en 2013 Population en 2008 Évolution annuelle moyenne entre 2008 et 2013 (%)
Montpellier 272 084 252 998 + 1,5
Béziers 74 811 71 672 + 0,9
Sète 44 270 42 786 + 0,7
Agde 25 253 22 487 + 2,3
Lunel 25 006 24 417 + 0,5
Frontignan 22 942 23 169 - 0,2
Castelnau-le-Lez 17 837 14 999 + 3,5
Mauguio 16 659 15 833 + 1,0
Lattes 15 748 16 319 - 0,7
Mèze 10 642 10 507 + 0,3
  • Sources : Insee - Recensements de la population, exploitation principale.

Les autres grandes aires urbaines du département, Béziers, Sète et Lunel, sont également dynamiques mais à un rythme toutefois inférieur à la moyenne départementale. La population augmente dans la quasi-totalité des unités urbaines du département. Cette croissance est particulièrement soutenue dans celles d’Agde (+ 2,3 % par an) et de Clermont-l’Hérault (+ 2,6 %).

Figure_3 – Population municipale au 1er janvier 2013 et évolution annuelle entre 2008 et 2013

  • Sources : Insee , Recensements de la population

Définitions

Unité urbaine : La définition de l’unité urbaine correspond à celle, communément admise, d’agglomération. C’est une commune ou un ensemble de communes présentant une zone de bâti continu d’au moins 2 000 habitants (pas plus de 200 m entre deux constructions). Les communes appartenant à une unité urbaine sont dites urbaines, les autres sont considérées comme rurales.

Aire urbaine : L’aire urbaine est la zone d’influence, en termes d’emploi, d’une unité urbaine d’au moins 1 500 emplois (pôle). C’est un ensemble de communes comprenant un pôle et sa couronne constituée par les communes (rurales ou urbaines) dont au moins 40 % des actifs en emploi travaillent dans le pôle ou dans une commune attirée par celui-ci. Si le pôle compte au moins 10 000 emplois, l’aire est considérée comme une grande aire urbaine et sa couronne est dite périurbaine.

Pour en savoir plus

« Populations légales au 1 er janvier 2013 : 364 877 Audois », Insee Flash Languedoc-Roussillon n°18, décembre 2015

« Populations légales au 1 er janvier 2013 : 733 201 Gardois », Insee Flash Languedoc-Roussillon n°19, décembre 2015

«  Populations légales au 1 er janvier 2013 : 76 607 Lozériens », Insee Flash Languedoc-Roussillon n°21, décembre 2015

«  Populations légales au 1er janvier 2013 : 462 705 habitants des Pyrénées-Orientales », Insee Flash Languedoc-Roussillon n°22, décembre 2015

«  Populations légales au 1er janvier 2013 : 5 683 878 habitants en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées », Insee Flash Languedoc-Roussillon n°23, décembre 2015