Regards sur l'égalité femmes / hommes en Nord-Pas-de-Calais

Les inégalités entre les femmes et les hommes existent dans tous les domaines : plus faible insertion des femmes sur le marché de l'emploi, salaire inférieur de 20 % à celui des hommes, près de deux fois plus de temps consacré au travail domestique pour les femmes, moins de femmes dans les emplois qualifiés, surmortalité des hommes avant 65 ans, etc. Ces inégalités apparaissent encore plus prégnantes dans la région Nord-Pas-De Calais qu'au niveau national. La loi pour l'égalité réelle entre les femmes et les hommes, adoptée le 4 août 2014, aborde pour la première fois l'égalité entre les femmes et les hommes dans toutes ses dimensions. Ces inégalités apparaissent tôt. Dans le parcours de formation des élèves, elles s'observent dans l'orientation et les résultats. Ceux-ci ont des répercussions sur les parcours professionnels de la vie adulte. En outre, l'arrivée des enfants impacte davantage les femmes que les hommes dans leur évolution professionnelle. Les femmes, plus souvent confrontées en particulier à la monoparentalité font souvent face à de plus grandes difficultés et à des situations importantes de pauvreté. Les inégalités de parcours avant 60 ans expliquent que les retraites et pensions des femmes sont moins élevées. Enfin, avec une espérance de vie plus longue que celle des hommes, les femmes se trouvent plus souvent en situation de vivre seules et de plus grande fragilité sociale. Toutefois, sur le plan sanitaire, notamment après 60 ans, les inégalités tournent au désavantage des hommes, en raison de la plus grande fréquence des comportements à risque.

Insee Dossier Hauts-de-France
Paru le : 08/03/2016
Consulter

Égalité Femmes-Hommes - Chapitre 3 - Activité - Emploi - Chômage

Betty Becuwe, Vincent Bonjour, Mathieu Lecomte et Frédéric Lejeune, Insee

Les femmes se portent moins souvent sur le marché du travail que les hommes. En Nord-Pas-de-Calais, 81 % des femmes et 96 % des hommes âgés de 25 à 49 ans occupent un emploi ou déclarent en rechercher un. Cette différence, toujours très marquée puisque l'écart était de 58 points en 1968, masque toutefois des changements intervenus au cours des dernières décennies au fil des générations. Dans les plus jeunes générations (moins de 25 ans), les écarts entre les taux d'activité des femmes et des hommes sont moins marqués tandis que chez les 50-54 ans l'écart est maximal. Si les femmes se portent moins souvent sur le marché du travail que les hommes, elles sont aussi plus souvent touchées par le chômage. En Nord-Pas-de-Calais, 16,9 % des femmes et 15,7 % des hommes déclarent rechercher un emploi. Quel que soit leur niveau de diplôme, le chômage impacte davantage les femmes. Néanmoins, pour les diplômés du supérieur, les écarts sont très faibles, et les niveaux de chômage relativement bas. Le niveau de formation constitue donc, aussi bien pour les femmes que pour les hommes, un rempart contre le chômage.

Insee Dossier Hauts-de-France
Paru le : 08/03/2016