Economie et Statistique n°378-379 - Bilan Formation-Emploi De l'école à l'emploi : parcours

Economie et Statistique
Paru le : 01/07/2005
Consulter

Les modes de stabilisation en emploi en début de vie active

Alberto Lopez

Dans un contexte où les cheminements des jeunes en début de vie active se sont complexifiés, l'analyse des modes de stabilisation en emploi révèle les voies par lesquelles des débutants nouent des liens plus ou moins durables avec les employeurs. Aidée par l'embellie économique, la majorité de la génération sortie de formation initiale en 1998 a accédé en moins d'un an à une première période d'emploi, continue, de plus de 18 mois. Mais cette première stabilisation en emploi présente des formes très différentes selon les individus. Parmi les six types de trajectoires distingués, le plus fréquent est certes celui qui correspond à un engagement durable avec un employeur sur un statut stable dès le départ, mais il ne représente qu'un tiers des jeunes stabilisés en emploi. Parmi les autres types, l'accès différé au CDI et la mobilité entre employeurs tiennent également une place importante. Loin d'être marginal, le maintien chez un même employeur avec un contrat temporaire a concerné un jeune sur cinq. Cette dernière forme de stabilisation en emploi est, en partie, liée à l'usage des contrats aidés qui sont, par nature, transitoires. Elle renvoie aussi, plus largement, à certains traits de la gestion de la main-d'œuvre juvénile par les employeurs, qu'ils soient publics ou privés. Le recours à des CDD prolongés ou à l'intérim peut, en effet, devenir structurel et dépasser la simple gestion de surcharges de travail passagères.

Economie et Statistique
No 378-379
Paru le : 01/07/2005