Economie et Statistique n°367

Un modèle macroéconométrique pour la zone euro - La modération salariale en France - Ralentissement de la productivité et réallocations d'emplois - Travail et pauvreté en Russie

Economie et Statistique
Paru le : 01/02/2004
Consulter

Travail et pauvreté en Russie : évaluations objectives et perceptions subjectives

Ekaterina Kalugina et Boris Najman

La relation entre la pauvreté et la participation au marché du travail en Russie est analysée à l'aide de deux mesures de la pauvreté : une mesure monétaire en termes de seuil absolu et une mesure subjective selon l'autoévaluation du niveau de pauvreté. Les données individuelles de panel utilisées sont tirées de l'enquête RLMS (Russia Longitudinal Monitoring Survey) entre 1994 et 2000. Il est nécessaire de prendre en compte les statuts (formel, informel ou pluri-activité) sur le marché du travail russe afin de comprendre quels sont les risques de pauvreté auxquels font face les personnes ayant un emploi. Observer seulement la participation au marché du travail (emploi/non-emploi) ne suffit pas. Un résultat essentiel est que le fait d'avoir un seul emploi déclaré (secteur formel) augmente la probabilité d'être et de se sentir pauvre relativement au fait de travailler dans le secteur informel. À l'opposé, les personnes ayant plusieurs activités ont la probabilité la plus faible d'être ou de se sentir pauvre. L'emploi salarié (formel) correspond à la situation matérielle la plus précaire aujourd'hui en Russie.

Economie et Statistique
No 367
Paru le : 01/02/2004