Les revenus d'activité des indépendantsÉdition 2009

Insee Références
Paru le : 18/09/2009
Consulter

Le revenu global d'activité des médecins ayant une activité libérale

Ketty Attal-Toubert, Hélène Fréchou et François Guillaumat-Tailliet

Combien gagnent les médecins qui ont une activité libérale ? La Drees publie chaque année le revenu libéral moyen des médecins, par spécialité, à partir des honoraires qu’ils perçoivent et des taux de charges qu’ils déclarent. Dans la présente étude sont présentés des revenus globaux, qui tiennent compte à la fois des revenus d’activité libérale et, pour ceux qui ont une activité salariée en parallèle – hospitalière ou non –, des salaires qu’ils touchent. Ce mode mixte d’exercice concerne près de 20 % des omnipraticiens et 42 % des spécialistes ayant une activité libérale, et parmi eux une majorité des pneumologues, oto-rhino-laryngologues et cardiologues. La hiérarchie des revenus moyens entre spécialités n’est pas sensiblement modifiée selon que l’on considère les médecins dont l’activité est exclusivement libérale ou ceux qui ont un mode d’exercice mixte.Mais l’éventail du revenu global des mixtes est plus resserré, comme si le salaire venait en complément pour les spécialités du bas de l’échelle des revenus alors qu’il signifie un manque à gagner pour les spécialités les plus lucratives. En tenant compte d’un volume d’activité libérale et de pratiques tarifaires de dépassement différents mais aussi de la densité médicale et du type de zone d’exercice, de forts écarts de revenu subsistent entre praticiens et praticiennes : les femmes perçoivent 30 % de moins que leurs confrères parmi les spécialistes et 17 % de moins parmi les omnipraticiens, à âge donné.

Insee Références
Paru le : 23/09/2009