L'économie française - Comptes et dossiersÉdition 2009

Insee Références
Paru le : 01/06/2009
Consulter

L'industrie automobile en France depuis 1950 : des mutations à la chaîne

T. Méot

En 2008, l’industrie automobile mondiale a été brutalement rattrapée par la crise en fin d’année. En France, les immatriculations de voitures particulières neuves, qui étaient en hausse de 4,5 % sur les 6 premiers mois de l’année, chutent de 6,3 % sur les 6 derniers mois. En moyenne pour 2008, la production de la branche automobile recule de 9,3 % en volume ; pour la première fois depuis soixante ans, son commerce extérieur devient déficitaire. Les pouvoirs publics prennent rapidement des mesures pour soutenir la demande et un Pacte automobile est signé avec les constructeurs et les équipementiers. Des signes avant-coureurs de difficultés étaient apparus : en 2005 et 2006, la production avait baissé en France, en 2007 elle avait diminué sur le continent nord-américain. De fait, en ce début de XXIe siècle, l’industrie automobile est confrontée à un triple défi : la saturation des marchés des pays développés et une croissance sans doute moins forte que prévu des marchés des pays émergents, une hausse tendancielle du prix des carburants qui déplace les achats vers les véhicules économes, des nécessités écologiques qui s’imposent de plus en plus fortement dans la conception et l’usage des véhicules. Durant les 60 dernières années, l’industrie automobile française a cependant dû en relever d'autres : essor de la consommation de masse, ouverture des frontières et internationalisation des marchés, chocs pétroliers... Ainsi, depuis 1950, elle s’est sans doute davantage transformée que l'automobile elle-même.

Insee Références
Paru le : 25/06/2009