L'économie française - Comptes et dossiersÉdition 2009

Insee Références
Paru le : 01/06/2009
Consulter

Le partage des fruits de la croissance de 1950 à 2008 : une approche par les comptes de surplus

G. Lalanne, P-A. Pionnier, O. Simon

De 1950 à 2008, le travail capte l'essentiel du surplus dégagé par les gains de productivité globale des facteurs. Néanmoins, ce surplus connaît une diminution tendancielle à partir du milieu des années 1970. Son niveau est aujourd'hui très inférieur à celui qui prévalait au cours des Trente Glorieuses. En moyenne sur les 60 dernières années, la part du surplus distribuée au travail salarié s’élève à 1,6 point de PIB par an. Le surplus allant au capital est nul en moyenne sur longue période, mais avec de fortes variations au fil du cycle économique : ceci signifie que son taux de rémunération est stable à long terme. De 1950 à 1974, la valeur ajoutée croît de 5,4 % en moyenne. L’accumulation des facteurs expliquant 2,3 points de croissance, le surplus de productivité s'élève en moyenne à 3,1 points de croissance par an. De 1975 à la fin des années 1980, la croissance de la valeur ajoutée ne s'élève qu'à 2,4 % par an en moyenne. Elle se répartit de manière équilibrée entre croissance des facteurs de production et surplus de productivité. À partir du début des années 1990, la croissance et le surplus de productivité sont encore plus faibles qu'auparavant. En outre, la croissance s'explique davantage par l'emploi de facteurs de production supplémentaires que par le surplus de productivité. La période récente, à partir du début de 2007, est caractérisée par une forte baisse du surplus de productivité et par une augmentation importante du prélèvement extérieur. Depuis le début des années 1980, la prise en compte du système de protection sociale abaisse le surplus distribué au travail salarié. Sur la même période, le versement des retraites mobilise en moyenne un demi-point de croissance par an. Ce versement peut se décomposer en un surplus distribué aux retraités (0,1 point) et une partie liée à l'accroissement du nombre de retraités (0,4 point).

Insee Références
Paru le : 25/06/2009