Insee Réunion actualitésLettre n°102 - Octobre 2017

Services
Dernière mise à jour le : 20/10/2017

Evénements

Portrait économique et social de La Réunion

Une présentation aura lieu le 31 octobre 2017
au Parc technologique universitaire, Amphithéâtre 177,
2 rue Joseph Wetzell, Parc technologique, Sainte-Clotilde

Niveaux de vie et pauvreté en 2014 : Quatre Réunionnais sur dix vivent sous le seuil de pauvreté

En 2014, 40 % des Réunionnais vivent sous le seuil métropolitain de pauvreté. Trois fois plus importante sur l’île qu’en métropole, la pauvreté touche plus fortement l’Est (46 %) et le Sud (43 %).

D’un bout à l’autre de l’échelle des revenus, les niveaux de vie à La Réunion sont bien plus faibles qu’en France métropolitaine. La moitié des Réunionnais vivent avec moins de 1 150 euros par mois et par unité de consommation (UC). Ce niveau de vie médian est inférieur de 30 % à celui de la métropole. Les inégalités de revenus sont plus marquées sur l’île, les plus modestes ayant des revenus particulièrement faibles.

Enquête Formation et qualification professionnelle : Une forte stabilité des situations face à l’emploi

À La Réunion, dans un marché de l’emploi restreint, accéder à un emploi stable est difficile. Huit inactifs sur dix et deux chômeurs sur trois en 2009 sont toujours dans la même situation en 2014. Les frontières du marché du travail paraissent ainsi très peu perméables. C’est moins le cas en métropole, où 45 % des chômeurs retrouvent un emploi.

Les travailleurs les plus en difficulté sont les salariés en contrat court ou à temps partiel, qui sont des formes d’emploi plus répandues à La Réunion. Ces salariés peinent à obtenir un contrat à durée indéterminée (CDI) ou un temps complet. De plus, leur situation face à l’emploi est fragile : 37 % des salariés en contrat court en 2009 sont au chômage cinq ans plus tard, contre 25 % en métropole.

Une population vieillissante : Évolutions démographiques depuis 60 ans

Au 1er janvier 2016, 851 000 personnes résident à La Réunion. Depuis la fin des années 2000, la population augmente moins vite qu’auparavant, en raison de départs maintenant plus nombreux que les arrivées et d’un solde naturel en légère baisse. Largement positif en raison d’une fécondité bien plus élevée qu’en métropole, le solde naturel reste le moteur de la démographie réunionnaise (+ 9 500 personnes en 2015). Si la fécondité des femmes a fortement baissé depuis le début des années 1950, elle se stabilise depuis 1990. En parallèle, l’espérance de vie a fortement progressé : depuis 60 ans, elle augmente chaque année de six mois en moyenne. À la naissance, les hommes ont une espérance de vie de 77 ans et les femmes de 84 ans, soit deux ans de moins qu’en métropole. La mortalité des hommes est plus forte et plus précoce que celle des femmes : la moitié d’entre eux ont moins de 69 ans au moment de leur décès contre 80 ans pour les femmes.

Des entreprises individuelles moins pérennes qu’en France, mais des sociétés plus solides

Cinq ans après leur création, 53 % des entreprises réunionnaises créées au premier semestre 2010 sont encore en activité. Les entreprises de 2010 sont plus pérennes que celles créées en 2006 qui ont subi la crise économique. Mais les entreprises réunionnaises sont plus fragiles qu’en France, où 6 entreprises sur 10 sont encore en activité au bout de cinq ans. En effet, elles cumulent plus de handicaps : elles sont davantage des entreprises individuelles et des projets créés dans le secteur du commerce. La catégorie juridique et le secteur d’activité sont les premiers déterminants de la survie des entreprises. Les sociétés ont ainsi deux fois plus de chances d’atteindre leur cinquième anniversaire que les entreprises individuelles (75 % contre 40 %).

Le compte Twitter de l’Insee La Réunion-Mayotte

Suivez l’actualité de l’Insee sur @InseeOI.

 

Publications

 

Quoi de neuf sur insee.fr ?

Dernières mises à jour de données détaillées au niveau régional ou infra-régional :

Publications nationales

  • Auto-entrepreneurs immatriculés en 2010 : cinq ans après, moins d’un quart sont encore actifs - Cinq ans après leur immatriculation, 23 % des auto-entrepreneurs déclarés au premier semestre 2010 sont encore actifs sous ce régime. En effet, parmi les 62 % qui ont démarré une activité économique, 38 % sont pérennes à cinq ans. Pour la même génération, la proportion d’entrepreneurs individuels classiques encore actifs après cinq ans est beaucoup plus élevée (50 %).
  • Les salaires dans la fonction publique territoriale - En 2015, un salarié de la fonction publique territoriale (FPT) perçoit en moyenne 1 891 euros nets par mois en équivalent temps plein ; cette moyenne prend en compte tous les agents civils, tous emplois et catégories confondus, qu’ils soient fonctionnaires ou non. Entre 2014 et 2015, le salaire net moyen augmente de 0,8 % en euros constants ; hors bénéficiaires de contrats aidés, il augmente de 1,0 %.

 

Comprendre les statistiques

Simulateur d'indice des prix personnalisé

Modifiez la part des différents produits pour les adapter à votre budget et visualisez les différentes évolutions.

 

Base de données

 

En projet dans la région

  • Insee Flash La Réunion :
    • Création d’entreprises au 3e trimestre 2017
    • Fréquentation hôtelière au 3e trimestre 2017
    • Indice des prix à la consommation en octobre
    • Migrations résidentielles entre micro-régions
    • Participation électorale aux scrutins de 2017
  • Insee Analyse La Réunion :
    • Evolution de l'emploi par qualification
    • Projections de population à l'horizon 2050