Insee Normandie actualitésLettre n°14 du 9 mars 2017

Services
Dernière mise à jour le : 09/03/2017

Evénements

Le prochain rendez-vous de l'Insee aura bien lieu à Rouen le lundi 13 mars, mais celui de Caen est annulé.

Pour les personnes qui souhaitaient se rendre à Caen, il est possible de s'inscrire à Rouen pour le 13 mars.

Nous vous prions de bien vouloir nous excuser pour ce contretemps

L’Insee Normandie vous invite à son prochain « RENDEZ-VOUS DE L’INSEE » qui aura lieu :

À Rouen, le lundi 13 mars 2017 à 14h15 – 8 quai de la bourse – Salle Flaubert

Au cours de ces « Rendez-vous », l'Insee Normandie vous présentera  :

  • deux études régionales récentes sur :
    • les emplois publics en Normandie
    • la filière énergie normande
  • un panorama des autres publications régionales récentes,
  • comment retrouver les données locales et nos publications régionales sur le site Insee.fr ?
  • une publication nationale récente sur le commerce de centre-ville.

Pour vous inscrire, merci de contacter :

  • À Rouen Martine Chéron (communication-haute-normandie@insee.fr) Tél. : 02 35 52 49 75

 

Publications

Les Normandes sont moins souvent en emploi que les Normands. Plus souvent à temps partiel, les femmes travaillent en grande partie dans le secteur des services, où le recours au temps partiel est courant. La Normandie est également la 1re région métropolitaine pour la part des femmes cumulant plusieurs emplois. En outre, plus qu’ailleurs en France, les femmes et les hommes en Normandie ont tendance à exercer des métiers différents. Les femmes ont par ailleurs accès à une palette de métiers plus réduite que les hommes. L’ensemble de ces situations, défavorables aux femmes, mène à un écart salarial, les Normandes touchant en moyenne 5 200 € par an de moins que les Normands. La Normandie est la quatrième région pour cet écart. Ce dernier s’explique seulement en partie par la répartition femmes-hommes dans les secteurs d’activités.

Insee Analyses - N° 26 Normandie – 07/03/2017

En Normandie, deux tiers des agents publics travaillent hors de leur commune de résidence, soit 167 000 navetteurs. Parmi eux, 48 000 agents sont distants de plus de 30 minutes en voiture de leur lieu de travail, soit un agent sur cinq. L’emploi public est concentré majoritairement dans les pôles urbains. Les agents travaillant dans l'arrondissement de Saint-Lô font les plus longs trajets. Les agents de l’État, les plus mobiles, sont 21 500 à réaliser quotidiennement ces longs trajets. Parmi eux, plus de la moitié exercent le métier d'enseignant. Les agents de l’État réalisant un long trajet sont plus représentés parmi les moins de 35 ans et parmi les hommes. Six agents de l’État sur dix distants de plus de 30 minutes de leur lieu de travail exercent dans les arrondissements de Rouen, Caen, Évreux et Le Havre.

Insee Analyses - N° 25 Normandie – 21/02/2017

En 2014, hors micro-entreprise, 4 entreprises individuelles sur 10 sont créées par des femmes (huitième rang des régions de province). Bien qu’elles créent moins d’entreprises que les Normands, la dynamique de création d’entreprises est favorable aux Normandes. Leur présence tend à se renforcer, grâce à une dynamique supérieure à celle des hommes, notamment depuis la crise économique et financière de 2008. En effet, de 2009 à 2014, le nombre de créations d’entreprises augmente pour les femmes tandis qu’il diminue pour les hommes. Les femmes consolident leur présence dans des secteurs en expansion, tels les services aux ménages. Par ailleurs, bien que les chefs d’entreprises, femmes ou hommes, soient moins présents en Normandie qu’en province, le taux de féminisation y est supérieur : les femmes représentent 30,4 % des dirigeants d’entreprises contre 28,8 % en province (deuxième rang). Le développement des activités de services favorise l’accès des femmes à la direction d’entreprise.

Insee Analyses - N° 24 Normandie – 14/02/2017

L’industrie normande emploie plus de 200 000 salariés en 2014. Même si elles proposent relativement peu d’emplois, les activités de raffinage, pharmaceutiques ou chimiques sont de réelles spécificités industrielles normandes. L’agroalimentaire, la fabrication de matériels de transport et la métallurgie-sidérurgie-fonderie sont les trois secteurs les plus pourvoyeurs d’emplois. Ils représentent à eux seuls plus de 40 % des effectifs industriels normands. Malgré la perte de 45 000 emplois en 10 ans, le poids de l’industrie dans l’économie normande reste élevé, nettement supérieur à la moyenne nationale. L’industrie est très bien implantée dans l’ancienne Haute-Normandie ainsi que dans les zones d’emploi de Flers, d’Avranches et de l’Aigle. Les mutations économiques en cours depuis plusieurs années s’accompagnent d’une transformation du salariat industriel. L’industrie normande compte ainsi de plus en plus de cadres et de moins en moins d’ouvriers.

Insee Analyses - N° 23 Normandie – 03/02/2017

En 2013, 254 000 emplois publics se situent en Normandie. La moitié de ces emplois se concentre dans seulement 13 communes. Rouen et Caen sont les communes qui en proposent le plus. Le lieu de résidence de ces agents est plus dispersé. Beaucoup habitent près de leur lieu de travail mais aussi dans les espaces périurbains des pôles qui concentrent les emplois publics.

Insee Flash - N° 36 Normandie – 21/02/2017

L’évolution récente du contexte règlementaire des collectivités territoriales s’est traduite par des modifications significatives du paysage communal et intercommunal dans les territoires. Avec 144 communes nouvelles créées entre le premier janvier 2016 et le premier janvier 2017, la Normandie est la région qui a connu les évolutions les plus nombreuses (près de 30 % des créations enregistrées en France métropolitaine). Le Calvados est le département français qui, après celui de la Manche, a enregistré le nombre le plus élevé de créations de communes, le département de la Seine-Maritime est celui qui en a enregistré le moins. En 2017, la Normandie compte 73 EPCI.

Insee Flash - N°s 31 à 35 Normandie – 17/02/2017

En Normandie, les femmes, bien que plus jeunes et plus diplômées, n'occupent encore qu'un tiers des emplois de cadres des fonctions métropolitaines. Au nombre de 24 500, celles-ci exercent majoritairement une fonction de gestion (services financiers, ressources humaines, etc.). Bien que leur effectif ait augmenté plus rapidement que celui des hommes entre 2008 et 2013, la part des femmes est encore modeste dans certains métiers tels ingénieur ou chef d’entreprise. Par ailleurs, les femmes sont plus fréquemment salariées que les hommes. Parmi les dirigeants d’entreprises employeuses, on compte seulement une femme pour quatre hommes.

Insee Flash - N° 30 Normandie – 14/02/2017

Au troisième trimestre 2016, le taux de chômage en Normandie s’établit à 10,1 %. L'est de la région, en particulier la zone du Havre, est toujours plus touché que l'ouest. Sur le trimestre, la moitié des zones d'emploi reste stable. Le chômage ne recule que très légèrement dans trois zones d’emploi parmi les 23 (Pont-Audemer, Saint-Lô et Bayeux). Malgré tout, le chômage baisse légèrement en Normandie sur une année. Cette baisse se manifeste dans toutes les zones d’emploi.

Insee Flash - N° 29 Normandie – 03/02/2017

 

Quoi de neuf sur insee.fr ?

 

Base de données

 

En projet dans la région

  • Accessibilité des services publics dans l'Eure - Mars 2017 - Insee Dossier n°3
  • De Calais à Douarnenez, l’emploi dans les 14 ports locaux de la Manche - Mars 2017 - Insee Dossier n°4
  • Les formes particulières d’emploi et l’intérim en Normandie - Mars 2017 - Insee Analyses Normandie N°s 27 et 28
  • Pauvreté des personnes âgées - Mars 2017 - Insee Analyses Normandie N° 29
  • La construction en Normandie - Mars 2017 - Insee Analyses Normandie N° 30
  • L’intercommunalité normande au premier janvier 2017 - Mars 2017 - Insee Dossier n°5
  • Note de conjoncture au quatrième trimestre 2016 - Avril 2017 - Insee Conjoncture Normandie N° 7