Insee
Insee Conjoncture Ile-de-France · Juin 2023 · n° 44
Insee Conjoncture Ile-de-FranceBilan économique 2022 - Ile-de-France La reprise économique se poursuit en Île-de-France, dans un contexte inflationniste

En 2022, en Île-de-France comme au niveau national, l’économie poursuit sa reprise, de façon plus modérée toutefois qu’en 2021. Certains indicateurs évoluent plus fortement qu’au niveau national, et sont plus favorables qu’avant la crise sanitaire. C’est le cas de l’emploi, qui progresse de 1,9 % (+1,3 % en France hors Mayotte) pour atteindre 6,3 millions de salariés, un niveau supérieur de 4,1 % à celui de fin 2019. Le taux de chômage se stabilise à 6,9 %, proche du dernier point le plus bas, enregistré fin 2008. Avec le retour des clientèles internationales, la fréquentation hôtelière s’approche de son niveau d’avant-crise.

Malgré une certaine résilience de l’économie francilienne, le contexte international et ses répercussions notamment en termes d’inflation ont eu des effets induits sur une partie des secteurs d’activité dans la région. En particulier, la construction et la commercialisation de logements neufs, l’industrie automobile et les immatriculations de véhicules neufs ont subi les conséquences de l’accroissement des coûts et de la hausse des taux d’intérêt. En fin d’année, la création d’emplois ralentit fortement en Île-de-France comme au niveau national, et le contexte du début 2023 reste marqué par des niveaux de prix élevés.

Insee Conjoncture Ile-de-France
No 44
Paru le :Paru le01/06/2023

Ce bilan économique fait partie des 17 bilans économiques régionaux 2022 publiés par l'Insee.

Retrouvez les bilans des autres régions.

Consulter

Agriculture - Volume et qualité globalement maintenus pour la récolte 2022, malgré les difficultés climatiques Bilan économique 2022

Annie Kirthichandra, Hassane Boulebnane (Direction régionale et interdépartementale de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt Île-de-France)

En 2022, malgré les stress hydrique et thermique, la récolte globale des céréales, oléagineux et protéagineux est proche de la moyenne observée entre 2017 et 2021. La chaleur et la sécheresse, caractéristiques de cette campagne agricole, ont toutefois affecté les cultures semées au printemps (maïs et betteraves notamment). La valeur de la production agricole régionale serait d’un bon niveau, tirée par les volumes et les prix.

Insee Conjoncture Ile-de-France

No 44

Paru le :01/06/2023

La récolte des COP globalement maintenue en 2022 mais pas celle des betteraves

Les céréales, les oléoprotéagineux et les betteraves constituent les principales grandes cultures en Île-de-France : la production francilienne représente 5 % de la production nationale des céréales et oléoprotéagineux (COP) et 9 % de celle des betteraves. En 2022, la récolte globale des COP est quasi identique à la moyenne observée sur la période 2017-2021, avec toutefois de fortes disparités selon les cultures. En France métropolitaine, elle est en recul de 6 %. La récolte de betteraves chute quant à elle par rapport au niveau moyen observé durant la même période, en Île-de-France comme au niveau national (-16 % et -15 %) (figure 1).

Figure 1Récolte 2022 en Île-de-France : évolution des surfaces, rendements et productions par rapport à la moyenne quinquennale 2017-2021

(indice 100 = moyenne quinquennale 2017-2021)
Récolte 2022 en Île-de-France : évolution des surfaces, rendements et productions par rapport à la moyenne quinquennale 2017-2021 ((indice 100 = moyenne quinquennale 2017-2021))
Cultures Surfaces Rendement Production
Céréales 96,1 102,2 98,2
dont Blé tendre 94,1 105,1 98,8
dont Maïs 102,3 93,2 95,3
Oléagineux 110,4 113,0 124,8
dont Colza 100,3 118,4 118,7
dont Tournesol 254,9 90,3 228,4
Protéagineux 97,9 109,4 107,0
dont Pois 101,5 106,0 107,6
dont Féveroles 90,5 116,4 105,4
Ensemble des COP* 98,4 102,1 100,4
Betteraves 85,3 99,0 84,4
  • * Céréales, oléagineux et protéagineux.
  • Source : Srise Île-de-France, Statistique agricole annuelle.

Figure 1Récolte 2022 en Île-de-France : évolution des surfaces, rendements et productions par rapport à la moyenne quinquennale 2017-2021

  • * Céréales, oléagineux et protéagineux.
  • Source : Srise Île-de-France, Statistique agricole annuelle.

Des productions céréalières en baisse tout comme les surfaces

En Île-de-France, la récolte de blé tendre diminue de 1 % par rapport à la moyenne quinquennale, la hausse des rendements (+5 %) ne suffisant pas à compenser le recul de la surface cultivée (-6 %) (figure 2). Avec 1,73 million de tonnes, la récolte de blé tendre se rapproche de son niveau moyen quinquennal et se situe entre l’excellente récolte de 2019 (2 millions de tonnes) et la petite récolte de 2020 (1,5 million de tonnes). Malgré son hétérogénéité, la qualité du blé tendre est satisfaisante, avec de bons poids spécifiques et des taux de protéines répondant aux critères de commercialisation tant pour la meunerie que pour l’export.

La production d’orge est en recul de 4 % par rapport à la moyenne quinquennale en raison de la baisse des surfaces, le rendement moyen restant stable. La situation est toutefois contrastée selon les variétés : si la production des orges d’hiver est en hausse de 9 % avec une progression conjointe des surfaces et des rendements, celle des orges de printemps est en baisse de 16 %, pénalisée par la réduction des semis et la sécheresse printanière.

La production de maïs se réduit de 5 % par rapport à la moyenne des cinq dernières années malgré l’augmentation des surfaces (+2 %). En effet, le rendement du maïs a fortement chuté suite aux stress hydrique et thermique de l’été 2022, durant la phase de remplissage des grains. Avec 83 quintaux par hectare, il chute de 25 q/ha par rapport au record de 2021 (-23 %), et de 7 % par rapport à la moyenne des cinq dernières années.

Figure 2Les principales grandes cultures en Île-de-France

Les principales grandes cultures en Île-de-France
Cultures Surfaces (ha) Rendement (q/ha) Production (t)
2022 Évolution 2022/moyenne 2017 à 2021 (en %) Évolution 2022/2021 (en %) 2022 Évolution 2022/moyenne 2017 à 2021 (en %) Évolution 2022/2021 (en %) 2022 Évolution 2022/moyenne 2017 à 2021 (en %) Évolution 2022/2021 (en %)
Céréales 349 925 -3,9 -3,9 80 2,2 -3,4 2 805 071 -1,8 -7,1
dont Blé tendre 204 590 -5,9 -7,4 85 5,1 2,9 1 732 088 -1,2 -4,7
Orge d'hiver 46 070 4,8 4,1 77 3,9 -3,9 354 362 8,9 0,1
Orge de printemps 43 560 -11,4 9,1 64 -5,0 -8,3 280 247 -15,8 0,0
Total orge 89 630 -3,8 6,5 71 0,2 -6,0 634 609 -3,6 0,1
Maïs-grain 43 425 2,3 -1,1 83 -6,8 -23,2 359 211 -4,7 -24,0
Oléagineux 77 555 10,4 20,2 39 13,0 10,8 305 566 24,8 33,2
dont Colza 63 495 0,3 21,5 42 18,4 15,2 266 925 18,7 40,0
Tournesol 11 110 154,9 25,4 28 -9,7 -20,0 31 422 128,4 2,7
Protéagineux 15 105 -2,1 -15,7 38 9,4 22,7 58 060 7,0 3,5
dont Pois 10 395 1,5 -27,1 41 6,0 29,2 42 770 7,6 -5,8
Féveroles 4 680 -9,5 28,9 33 16,4 10,9 15 215 5,4 43,0
Betteraves industrielles 39 095 -14,7 -4,1 726 -1,0 -11,5 2 838 325 -15,6 -15,1
  • Source : ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation, Agreste, Statistique agricole annuelle.

Une production en très forte hausse pour les oléagineux

La production d’oléagineux augmente fortement par rapport à la moyenne quinquennale (+25 %) du fait de la progression des surfaces cultivées (+10 %) et des rendements (+13 %). Les situations sont toutefois contrastées selon les cultures. La production de colza augmente de 19 % à la faveur de ses excellents rendements tandis que le tournesol voit sa production exploser de 128 % dans le sillage de ses surfaces qui, depuis 2019, ne cessent d’augmenter : le contexte de conflit russo-ukrainien favorise le développement de cette culture en France, qui par ailleurs est peu exigeante (moins d’engrais et moins consommatrice d’eau).

Concernant les protéagineux, les volumes récoltés de pois dépassent de 8 % la moyenne des cinq dernières années en raison de la hausse conjointe des surfaces et des rendements. Les volumes de féveroles augmentent de 5 % grâce aux bons rendements, et ce malgré une diminution des surfaces.

Une production betteravière décevante, résultat de la sécheresse et de la canicule estivale

La production de betteraves chute de 16 % par rapport à la moyenne quinquennale en raison de la baisse conjuguée des rendements et des surfaces. Ces dernières se sont contractées de 15 %, prolongeant la tendance baissière amorcée en 2017. Le rendement, à 73 tonnes par hectare, a reculé de 1 % en raison de la sécheresse persistante et de la canicule estivale. Le recul se chiffre à 6 % si on le compare au rendement moyen olympique.

Une valeur de la production agricole régionale d’un bon niveau

En 2022, depuis le début du conflit russo-ukrainien, les prix des produits agricoles sont restés élevés, dans un contexte de réduction brutale de l’offre à l’export et de forte demande des importateurs (figure 3). Pour la campagne de valorisation qui s’étend de juillet 2022 à juin 2023, la valeur de la production des exploitations franciliennes de grandes cultures serait d’un bon niveau. L’accroissement des coûts de production (énergie et engrais notamment) risque toutefois de limiter la progression des résultats des exploitations agricoles franciliennes (figure 4).

Figure 3Évolution des prix des produits agricoles à la production en France

(indice base 100 en 2015)
Évolution des prix des produits agricoles à la production en France ((indice base 100 en 2015))
Période Blé tendre Orge Maïs Colza Betteraves
janv.-08 143,8 146,7 136,9 114,3 108,6
févr.-08 153,2 136,6 126,2 126,0 108,6
mars-08 163,3 134,4 127,4 128,4 108,6
avr.-08 129,0 122,8 122,2 117,6 108,6
mai-08 115,4 115,3 120,5 117,3 108,6
juin-08 112,9 114,3 124,3 123,1 108,6
juil.-08 112,3 108,6 127,8 116,3 108,6
août-08 109,8 100,8 110,6 104,4 108,6
sept.-08 101,1 92,3 100,1 98,0 108,6
oct.-08 85,8 78,3 82,7 88,3 103,9
nov.-08 79,1 69,6 78,1 85,8 103,9
déc.-08 74,3 63,8 70,5 74,3 103,9
janv.-09 81,5 67,2 82,0 77,9 103,9
févr.-09 80,6 67,3 83,3 75,7 103,9
mars-09 75,0 70,8 79,7 72,0 103,9
avr.-09 76,2 57,6 83,0 75,1 103,9
mai-09 80,7 65,0 93,9 84,5 103,9
juin-09 77,9 70,5 91,1 82,8 103,9
juil.-09 77,4 64,2 82,9 72,6 103,9
août-09 71,5 58,8 75,7 70,3 103,9
sept.-09 68,0 55,9 73,6 67,8 103,9
oct.-09 70,8 56,6 78,1 69,7 103,4
nov.-09 72,8 57,5 84,3 72,5 103,4
déc.-09 71,7 57,0 83,7 74,6 103,4
janv.-10 68,6 56,2 83,8 74,9 103,4
févr.-10 67,1 54,1 81,3 77,7 103,4
mars-10 65,3 52,8 79,9 79,6 103,4
avr.-10 69,1 55,2 85,6 82,4 103,4
mai-10 72,3 57,2 89,8 82,0 103,4
juin-10 75,2 62,4 91,3 86,9 103,4
juil.-10 97,5 88,9 103,3 94,3 103,4
août-10 124,5 110,2 118,0 99,1 103,4
sept.-10 131,8 115,8 127,7 103,9 103,4
oct.-10 124,4 110,3 128,3 106,7 109,7
nov.-10 127,1 112,2 128,7 114,8 109,7
déc.-10 137,9 123,8 138,4 130,6 109,7
janv.-11 150,3 129,6 149,3 137,6 109,7
févr.-11 152,6 121,5 147,4 130,5 109,7
mars-11 136,2 108,0 139,6 126,3 109,7
avr.-11 142,8 110,6 150,5 126,2 109,7
mai-11 139,1 125,9 147,3 123,9 109,7
juin-11 129,4 129,8 150,8 124,0 109,7
juil.-11 116,5 125,0 139,5 120,2 109,7
août-11 118,9 127,4 140,5 115,8 109,7
sept.-11 118,0 126,3 135,4 118,1 109,7
oct.-11 108,9 119,9 121,1 115,4 136,0
nov.-11 107,2 119,2 119,3 115,1 136,0
déc.-11 106,4 119,2 119,2 111,2 136,0
janv.-12 116,0 126,9 129,4 119,4 136,0
févr.-12 121,1 126,3 132,5 122,4 136,0
mars-12 122,3 123,1 132,2 126,0 136,0
avr.-12 121,6 122,5 135,3 131,0 136,0
mai-12 122,1 118,5 130,8 126,6 136,0
juin-12 126,3 118,2 131,2 126,7 136,0
juil.-12 144,6 135,7 149,4 134,1 136,0
août-12 153,5 138,8 163,9 135,7 136,0
sept.-12 152,9 137,9 160,1 135,2 136,0
oct.-12 152,0 135,7 156,1 128,6 143,9
nov.-12 157,5 140,8 163,6 127,8 143,9
déc.-12 149,5 135,8 159,3 126,6 143,9
janv.-13 145,6 132,0 151,8 126,6 143,9
févr.-13 140,5 122,7 143,3 126,6 143,9
mars-13 139,8 122,4 143,5 127,1 143,9
avr.-13 141,1 122,1 139,2 126,0 143,9
mai-13 134,7 113,6 137,9 121,8 143,9
juin-13 118,4 110,7 140,0 118,9 143,9
juil.-13 112,6 109,3 139,2 102,4 143,9
août-13 107,7 103,1 123,2 98,8 143,9
sept.-13 108,8 103,5 115,5 99,4 143,9
oct.-13 115,1 104,7 110,9 99,8 122,8
nov.-13 118,2 104,9 111,4 102,0 122,8
déc.-13 119,6 103,1 112,4 100,5 122,8
janv.-14 112,9 98,9 108,5 97,4 122,8
févr.-14 112,3 99,8 108,9 104,1 122,8
mars-14 120,0 104,9 113,9 109,4 122,8
avr.-14 118,9 108,6 115,2 107,6 122,8
mai-14 111,2 102,2 107,2 100,7 122,8
juin-14 106,2 99,7 105,9 94,7 122,8
juil.-14 105,2 96,1 101,7 86,4 122,8
août-14 100,7 93,6 97,3 84,6 122,8
sept.-14 90,1 90,3 87,3 83,5 122,8
oct.-14 95,0 95,8 88,2 86,4 99,4
nov.-14 102,8 102,2 92,5 89,1 99,4
déc.-14 110,0 106,3 99,8 91,7 99,4
janv.-15 111,3 105,7 96,5 94,1 99,4
févr.-15 105,0 100,6 94,9 96,2 99,4
mars-15 105,1 100,8 97,6 99,5 99,4
avr.-15 102,0 100,4 97,9 100,7 99,4
mai-15 92,1 97,3 92,8 100,1 99,4
juin-15 96,9 104,0 99,0 103,8 99,4
juil.-15 108,4 108,5 110,5 104,1 99,4
août-15 94,4 98,9 105,2 99,7 99,4
sept.-15 89,6 94,5 99,1 98,3 99,4
oct.-15 97,4 97,8 101,6 101,6 101,8
nov.-15 101,0 96,4 103,6 101,9 101,8
déc.-15 96,9 95,1 101,3 100,1 101,8
janv.-16 89,1 86,0 95,1 95,3 101,8
févr.-16 83,8 85,1 91,7 92,3 101,8
mars-16 81,6 83,2 92,1 92,1 101,8
avr.-16 82,4 81,9 95,9 96,2 101,8
mai-16 84,0 83,1 101,1 96,5 101,8
juin-16 87,8 87,8 108,1 98,6 101,8
juil.-16 95,5 91,0 101,7 94,5 101,8
août-16 96,9 92,0 100,4 98,0 101,8
sept.-16 93,7 88,0 99,2 100,8 101,8
oct.-16 95,2 87,7 102,9 104,0 103,8
nov.-16 97,3 89,8 105,1 105,7 103,8
déc.-16 96,2 90,6 104,9 110,2 103,8
janv.-17 99,6 93,1 106,5 111,7 103,8
févr.-17 100,3 93,8 108,1 112,7 103,8
mars-17 97,5 91,9 106,8 109,5 103,8
avr.-17 93,5 90,8 106,2 106,3 103,8
mai-17 92,1 91,0 105,2 97,3 103,8
juin-17 96,0 92,6 103,4 94,9 103,8
juil.-17 97,8 94,4 99,3 96,1 103,8
août-17 92,1 94,7 96,2 96,8 103,8
sept.-17 91,6 96,4 96,3 96,4 103,8
oct.-17 92,0 97,9 94,3 96,3 107,8
nov.-17 91,8 96,3 96,0 98,7 107,8
déc.-17 89,7 96,0 97,1 95,0 107,8
janv.-18 89,1 96,4 95,0 91,2 107,8
févr.-18 91,0 97,7 94,8 90,5 107,8
mars-18 92,5 98,5 100,0 90,7 107,8
avr.-18 93,2 96,9 101,5 89,8 107,8
mai-18 96,7 102,6 103,4 91,9 107,8
juin-18 102,8 104,1 100,1 90,7 107,8
juil.-18 111,5 115,9 104,3 93,8 107,8
août-18 123,0 128,9 116,1 98,9 107,8
sept.-18 116,7 122,4 112,1 96,7 107,8
oct.-18 117,0 122,0 108,3 98,8 88,7
nov.-18 116,6 120,5 111,2 99,0 88,7
déc.-18 118,3 119,0 112,8 99,0 88,7
janv.-19 118,0 113,3 114,2 99,1 88,7
févr.-19 112,2 99,7 109,1 96,8 88,7
mars-19 107,0 97,1 104,8 94,8 88,7
avr.-19 107,4 99,4 102,8 96,0 88,7
mai-19 104,2 98,0 99,9 96,0 88,7
juin-19 103,1 98,1 108,7 96,4 88,7
juil.-19 100,8 93,4 108,3 98,2 88,7
août-19 97,0 90,4 106,8 100,5 88,7
sept.-19 96,1 88,6 102,6 103,8 88,7
oct.-19 101,8 93,1 104,0 103,6 90,0
nov.-19 103,9 92,4 103,9 105,2 90,0
déc.-19 106,0 92,5 105,6 107,6 90,0
janv.-20 111,8 92,9 108,1 108,8 90,0
févr.-20 110,2 92,9 106,0 105,6 90,0
mars-20 107,1 93,1 103,9 98,1 90,0
avr.-20 113,0 91,7 101,6 97,0 90,0
mai-20 111,1 92,3 102,1 98,7 90,0
juin-20 105,3 96,4 102,1 97,6 90,0
juil.-20 108,8 97,1 105,9 101,2 90,0
août-20 107,5 97,1 105,0 102,5 90,0
sept.-20 111,2 100,0 108,7 103,8 90,0
oct.-20 118,3 106,8 117,4 104,9 103,5
nov.-20 122,5 114,9 125,1 111,6 103,5
déc.-20 121,4 115,1 123,1 111,0 103,5
janv.-21 132,8 121,2 135,1 118,3 103,5
févr.-21 133,5 122,8 141,2 125,1 103,5
mars-21 130,4 122,1 139,5 138,7 103,5
avr.-21 127,7 119,7 142,3 134,8 103,5
mai-21 128,0 124,9 164,2 143,9 103,5
juin-21 122,8 122,3 146,2 139,8 103,5
juil.-21 123,5 119,7 134,2 143,5 103,5
août-21 141,6 135,1 141,2 150,4 103,5
sept.-21 147,2 143,3 146,4 161,8 103,5
oct.-21 159,8 160,6 157,7 180,4 118,3
nov.-21 172,3 171,0 162,1 187,9 118,3
déc.-21 165,5 172,1 158,2 185,9 118,3
janv.-22 160,9 171,1 160,5 197,9 118,3
févr.-22 157,2 165,0 162,7 196,0 118,3
mars-22 219,7 221,6 224,8 245,4 118,3
avr.-22 228,9 229,0 219,7 271,9 118,3
mai-22 237,1 230,0 228,4 225,2 118,3
juin-22 223,3 216,8 207,5 202,2 118,3
juil.-22 201,0 188,1 205,9 176,4 118,3
août-22 195,5 182,2 217,6 168,9 118,3
sept.-22 201,3 186,6 224,0 160,3 118,3
oct.-22 201,5 187,7 221,7 169,1 118,3
nov.-22 191,1 180,3 205,1 165,2 118,3
déc.-22 180,7 170,4 188,9 152,1 118,3
  • Source : Insee, indices des prix des produits agricoles à la production (Ippap).

Figure 3Évolution des prix des produits agricoles à la production en France

  • Source : Insee, indices des prix des produits agricoles à la production (Ippap).

Figure 4Évolution des prix des intrants en France

(indice base 100 en 2015)
Évolution des prix des intrants en France ((indice base 100 en 2015))
Période Indice général des intrants Semences et plants Énergie et lubrifiants Engrais et amendements Produits de protection des cultures
janv.-08 93,2 88,9 109,0 95,3 94,9
févr.-08 94,4 89,1 109,8 100,0 95,3
mars-08 95,7 90,0 114,6 103,4 95,8
avr.-08 96,9 90,2 117,1 106,5 97,0
mai-08 98,8 90,3 128,4 109,7 97,4
juin-08 100,2 90,7 133,7 115,2 97,6
juil.-08 101,3 91,4 134,5 122,6 97,6
août-08 100,6 91,9 124,9 126,2 97,6
sept.-08 100,6 92,3 121,7 131,0 97,7
oct.-08 99,5 92,8 110,6 132,1 98,0
nov.-08 97,7 93,3 98,5 129,7 98,5
déc.-08 95,8 93,6 86,7 128,2 99,0
janv.-09 95,4 94,2 88,2 124,6 99,0
févr.-09 94,8 94,4 85,4 121,6 99,3
mars-09 93,9 94,9 81,2 118,7 99,8
avr.-09 93,5 95,2 82,6 115,1 100,8
mai-09 92,7 95,4 82,6 108,0 101,1
juin-09 92,2 95,4 88,4 98,9 101,4
juil.-09 90,8 94,6 87,1 89,4 101,1
août-09 90,7 94,2 90,9 87,3 101,2
sept.-09 90,1 93,6 88,8 84,6 101,3
oct.-09 89,7 93,3 91,1 82,4 101,3
nov.-09 89,4 92,9 93,6 80,1 101,2
déc.-09 89,3 92,3 93,7 79,6 100,7
janv.-10 89,5 91,4 99,0 79,1 99,1
févr.-10 89,8 91,3 98,8 80,9 99,0
mars-10 90,4 91,3 102,2 82,5 99,4
avr.-10 91,0 91,5 105,3 83,1 99,9
mai-10 91,2 91,6 105,1 83,1 100,3
juin-10 91,4 91,4 105,5 82,2 100,7
juil.-10 91,3 91,3 102,7 82,3 100,5
août-10 92,1 91,5 103,1 83,7 100,5
sept.-10 93,7 92,0 104,7 88,0 100,2
oct.-10 95,0 92,2 108,0 90,0 100,5
nov.-10 95,6 92,3 109,4 92,0 100,3
déc.-10 96,6 91,8 115,3 93,4 99,8
janv.-11 98,0 91,4 118,9 97,3 98,4
févr.-11 99,4 91,6 122,6 100,1 98,2
mars-11 100,6 91,9 128,5 101,9 99,0
avr.-11 101,0 91,9 128,9 101,7 99,6
mai-11 100,4 91,9 122,4 101,7 99,7
juin-11 100,6 92,1 122,6 102,1 99,9
juil.-11 101,0 92,7 124,9 103,3 99,9
août-11 100,9 93,3 123,4 104,2 100,1
sept.-11 101,3 93,8 126,3 105,7 100,4
oct.-11 101,3 94,3 127,5 106,9 100,5
nov.-11 101,2 94,4 130,9 107,7 99,9
déc.-11 101,0 94,2 131,6 107,0 98,9
janv.-12 100,6 94,9 127,0 106,9 98,5
févr.-12 101,2 95,1 129,4 107,5 98,6
mars-12 101,9 95,2 132,1 108,2 99,3
avr.-12 102,3 95,4 130,2 108,5 99,5
mai-12 102,3 95,4 124,9 108,2 99,8
juin-12 101,8 95,7 117,6 107,2 99,8
juil.-12 103,1 95,8 124,7 107,2 99,9
août-12 105,1 95,6 132,4 108,0 100,3
sept.-12 106,0 96,2 132,3 108,7 100,5
oct.-12 106,5 97,6 131,4 108,6 100,8
nov.-12 106,4 97,5 128,8 108,8 100,4
déc.-12 106,3 98,0 124,8 108,7 99,6
janv.-13 106,4 98,6 125,9 108,7 98,9
févr.-13 106,8 99,1 129,2 108,9 99,0
mars-13 106,4 99,5 125,9 109,1 99,6
avr.-13 105,7 99,4 120,8 108,8 100,2
mai-13 105,4 99,9 120,0 108,1 100,5
juin-13 105,0 99,3 122,0 104,5 100,3
juil.-13 104,6 99,2 123,7 101,6 100,5
août-13 104,2 99,4 125,5 100,9 100,8
sept.-13 103,7 99,5 126,5 99,4 100,8
oct.-13 103,0 99,6 123,0 97,3 100,8
nov.-13 102,7 99,7 122,8 96,3 101,2
déc.-13 102,7 99,6 124,7 95,4 100,0
janv.-14 102,9 99,8 122,9 96,6 99,7
févr.-14 103,0 99,8 122,8 98,4 99,4
mars-14 103,1 100,2 120,9 99,5 99,6
avr.-14 103,3 100,3 121,3 100,3 100,5
mai-14 103,3 100,4 121,1 100,3 100,8
juin-14 103,1 99,8 122,4 98,1 100,7
juil.-14 102,5 99,7 121,7 96,3 100,7
août-14 102,1 99,8 120,6 96,2 100,8
sept.-14 101,6 99,9 120,6 96,8 100,9
oct.-14 101,0 99,8 116,2 97,5 100,9
nov.-14 100,4 99,7 112,8 98,1 100,8
déc.-14 99,5 99,6 102,8 98,7 99,8
janv.-15 99,1 99,8 94,9 100,5 99,1
févr.-15 100,5 99,9 105,0 102,1 99,3
mars-15 100,7 100,0 106,0 102,6 99,7
avr.-15 101,1 100,0 107,8 102,8 100,3
mai-15 101,3 100,2 109,4 102,3 100,6
juin-15 100,6 100,1 106,8 99,6 100,3
juil.-15 100,2 99,9 102,2 98,9 100,2
août-15 99,7 100,0 95,7 98,9 99,9
sept.-15 99,6 100,1 96,1 98,5 100,1
oct.-15 99,5 100,3 95,1 98,4 100,3
nov.-15 99,3 100,2 94,9 97,9 100,2
déc.-15 98,3 99,6 86,1 97,5 99,9
janv.-16 97,8 99,2 82,5 96,4 99,0
févr.-16 97,5 99,0 82,5 95,9 98,8
mars-16 97,6 98,9 87,1 95,1 98,8
avr.-16 97,4 99,1 87,7 94,4 99,3
mai-16 97,9 99,2 94,5 92,2 99,5
juin-16 97,8 99,4 96,3 88,2 99,6
juil.-16 97,3 98,9 93,2 85,2 99,8
août-16 96,9 98,7 91,4 83,8 99,7
sept.-16 97,0 98,8 92,8 83,3 99,8
oct.-16 97,4 98,2 98,1 83,1 99,9
nov.-16 97,2 97,9 95,9 83,5 99,6
déc.-16 98,3 97,2 105,2 85,7 98,8
janv.-17 98,6 96,9 105,1 87,7 98,5
févr.-17 99,0 97,0 105,5 88,9 98,2
mars-17 98,9 97,1 102,4 89,3 98,3
avr.-17 99,1 97,3 103,6 89,1 98,8
mai-17 98,7 97,4 99,3 87,6 98,9
juin-17 98,1 97,2 95,2 84,5 98,9
juil.-17 97,9 96,8 96,3 82,7 98,4
août-17 98,0 97,0 98,5 82,7 98,6
sept.-17 98,4 97,2 102,1 83,7 98,8
oct.-17 98,9 97,0 104,0 85,5 98,9
nov.-17 99,2 96,7 107,4 86,3 98,5
déc.-17 99,3 96,6 107,3 86,8 98,4
janv.-18 100,1 96,6 111,8 87,3 98,6
févr.-18 100,1 96,9 108,5 87,8 98,3
mars-18 100,4 97,0 109,0 88,1 98,6
avr.-18 101,1 97,4 113,1 88,2 99,5
mai-18 102,0 97,4 119,3 87,7 99,9
juin-18 101,9 97,3 118,4 86,9 99,8
juil.-18 102,2 97,4 118,0 88,3 99,6
août-18 102,7 97,7 118,7 90,0 99,3
sept.-18 103,6 97,8 121,4 92,3 99,6
oct.-18 104,6 97,5 125,7 94,3 99,3
nov.-18 104,5 97,8 120,2 96,0 98,5
déc.-18 103,8 97,2 113,3 96,8 97,5
janv.-19 103,6 96,9 110,9 96,9 95,8
févr.-19 104,1 97,1 115,3 96,7 95,6
mars-19 104,4 97,4 116,6 96,1 96,4
avr.-19 104,6 97,6 118,4 95,5 97,0
mai-19 104,4 97,5 119,0 94,7 97,2
juin-19 103,8 97,7 113,3 93,5 97,2
juil.-19 103,7 97,5 115,1 93,1 95,4
août-19 103,3 97,3 113,4 93,3 95,1
sept.-19 103,7 97,4 116,8 93,0 95,1
oct.-19 103,6 97,3 116,5 92,7 95,2
nov.-19 103,3 97,5 116,6 92,1 93,3
déc.-19 103,5 97,4 119,6 90,9 92,4
janv.-20 103,6 97,4 119,0 90,3 91,7
févr.-20 103,3 97,3 113,2 90,0 91,9
mars-20 102,3 97,8 100,9 90,1 92,9
avr.-20 101,7 98,0 92,4 89,8 93,7
mai-20 101,7 98,0 92,5 88,6 93,9
juin-20 101,8 97,8 96,3 87,0 93,6
juil.-20 101,8 97,5 98,1 86,4 93,2
août-20 101,8 97,0 97,4 86,3 93,3
sept.-20 101,5 96,9 93,8 85,9 93,6
oct.-20 102,1 97,1 94,9 86,1 93,7
nov.-20 102,6 97,1 96,8 86,2 93,3
déc.-20 103,0 96,8 100,8 86,6 91,2
janv.-21 104,5 96,4 105,4 89,5 91,2
févr.-21 106,4 96,5 111,4 94,2 91,3
mars-21 107,6 96,5 114,1 97,6 92,2
avr.-21 107,9 97,0 111,6 99,2 93,0
mai-21 108,5 97,1 114,4 100,0 92,7
juin-21 109,6 97,1 116,8 102,9 92,6
juil.-21 110,9 96,7 118,9 108,9 92,6
août-21 111,6 97,1 118,1 112,5 92,6
sept.-21 113,2 97,5 121,5 121,2 92,8
oct.-21 117,5 97,8 132,7 146,9 92,8
nov.-21 119,5 98,2 134,7 155,5 92,1
déc.-21 120,5 98,5 132,0 164,2 90,9
janv.-22 123,1 98,5 141,6 169,2 91,2
févr.-22 124,9 98,6 150,7 172,2 91,4
mars-22 133,2 99,1 191,7 198,6 93,4
avr.-22 134,6 99,5 167,2 208,8 94,8
mai-22 136,1 99,7 168,0 208,4 94,9
juin-22 138,6 100,6 190,6 204,1 95,6
juil.-22 138,2 101,7 176,0 204,1 95,9
août-22 138,8 102,4 168,2 208,5 97,0
sept.-22 139,5 104,1 159,1 217,9 98,1
oct.-22 142,0 104,5 181,6 220,4 98,1
nov.-22 141,3 107,0 172,1 214,6 100,4
déc.-22 139,6 107,4 160,7 207,4 101,1
  • Sources : Agreste, Insee, indices des prix d'achat des moyens de production agricole (Ipampa).

Figure 4Évolution des prix des intrants en France

  • Sources : Agreste, Insee, indices des prix d'achat des moyens de production agricole (Ipampa).

Encadré - Une exploitation agricole sur six engagée dans une démarche qualité en Île-de-France

En France et en Europe, la qualité et l’origine des produits sont reconnaissables par des logos : Agriculture biologique (AB), Label rouge (LR), Indication géographique protégée (IGP), Spécialité traditionnelle garantie (STG), Appellation d’origine contrôlée ou protégée (AOC-AOP). En Île-de-France, selon le recensement agricole de 2020, 16 % des exploitations franciliennes (soit 705 fermes) valorisent au moins un signe officiel d’identification de la qualité et de l’origine (SIQO) contre 3 % seulement en 2010 (175 fermes). Cette progression est portée essentiellement par l’agriculture biologique et le label rouge : 465 exploitations sont converties à l’agriculture biologique en 2020 et 173 exploitations produisent sous label rouge. La proportion d’exploitations franciliennes engagées dans une démarche qualité reste toutefois plus faible que la moyenne nationale (36 %), compte tenu de la part modeste en Île-de-France des spécialisations les plus impliquées dans les démarches qualité. En effet, la viticulture, où 89 % des exploitations franciliennes valorisent un SIQO, ne pèse que 0,4 % et la filière bovine (lait-viande-mixte), où 39 % des exploitations franciliennes valorisent un SIQO, ne pèse que 1,3 %. À l’inverse, la filière des grandes cultures, prépondérante et regroupant 79 % des exploitations franciliennes, n’est impliquée dans un SIQO qu’à hauteur de 13 %.

L’implantation des signes de qualité est contrastée selon les territoires, les spécialisations et la taille des exploitations. En particulier, le label AOC-AOP rassemble 63 exploitations majoritairement implantées en Seine-et-Marne, département historique des aires de production fromagère (bries de Meaux et de Melun) et viticole (AOP Champagne et Coteaux champenois).

Publication rédigée par :Annie Kirthichandra, Hassane Boulebnane (Direction régionale et interdépartementale de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt Île-de-France)

Définitions

Ipampa :

l’indice des prix d’achat des moyens de production agricole permet de suivre l’évolution des prix des services et des biens utilisés par les agriculteurs pour leur exploitation agricole. Il inclut les engrais, les amendements pour améliorer les propriétés des sols, les produits phytosanitaires, les semences, le matériel et les équipements, le carburant, les aliments pour animaux, les médicaments et services vétérinaires, etc.

Ippap :

l’indice des prix des produits agricoles à la production mesure l’évolution des prix des produits vendus par les agriculteurs. Cet indice est élaboré à partir de l’observation des prix de marché.

Rendement moyen olympique :

moyenne des rendements sur les cinq dernières années (2017 à 2021) auxquels on a retiré le plus faible et le plus fort rendements (moyenne des trois rendements restants). Ceci permet d’éliminer le rendement catastrophique de 2020.

Valorisation de la production agricole :

la production de la branche agriculture est valorisée au prix de base. Le prix de base est égal au prix de marché auquel vend le producteur, auquel s'ajoutent les subventions qu'il perçoit sur les produits, moins les impôts spécifiques sur les produits qu'il reverse. Pour la campagne agricole millésimée 2022, le cycle de commercialisation se déroule de juillet 2022 à juin 2023.

Pour en savoir plus

Définitions

Ipampa :

l’indice des prix d’achat des moyens de production agricole permet de suivre l’évolution des prix des services et des biens utilisés par les agriculteurs pour leur exploitation agricole. Il inclut les engrais, les amendements pour améliorer les propriétés des sols, les produits phytosanitaires, les semences, le matériel et les équipements, le carburant, les aliments pour animaux, les médicaments et services vétérinaires, etc.

Ippap :

l’indice des prix des produits agricoles à la production mesure l’évolution des prix des produits vendus par les agriculteurs. Cet indice est élaboré à partir de l’observation des prix de marché.

Rendement moyen olympique :

moyenne des rendements sur les cinq dernières années (2017 à 2021) auxquels on a retiré le plus faible et le plus fort rendements (moyenne des trois rendements restants). Ceci permet d’éliminer le rendement catastrophique de 2020.

Valorisation de la production agricole :

la production de la branche agriculture est valorisée au prix de base. Le prix de base est égal au prix de marché auquel vend le producteur, auquel s'ajoutent les subventions qu'il perçoit sur les produits, moins les impôts spécifiques sur les produits qu'il reverse. Pour la campagne agricole millésimée 2022, le cycle de commercialisation se déroule de juillet 2022 à juin 2023.