L’économie passe la quatrième vaguePoint de conjoncture - septembre 2021

 

Note de conjoncture
Paru le : Paru le 07/09/2021
Note de conjoncture - Septembre 2021
Consulter

Consommation des ménages

Après s’être fortement dégradée en avril du fait du troisième confinement, la consommation des ménages s’est redressée en mai et en juin avec la levée progressive des restrictions sanitaires. Elle s’est ainsi située en juin à un niveau proche de celui d’avant-crise (– 1 % par rapport au quatrième trimestre 2019, après – 4 % en mai et – 12 % en avril), soit une progression de + 1,0 % au deuxième trimestre, après une stagnation au précédent. En juillet, la consommation se serait légèrement dégradée, se situant à – 2 % par rapport au niveau d’avant-crise. Elle aurait en effet pâti d’une baisse de la consommation de biens (notamment des achats de véhicules), et ce malgré le dynamisme des dépenses dans les services auparavant soumis à restrictions (hébergement-restauration, services de transport ou activités de loisirs). En août, la consommation aurait légèrement progressé, atteignant – 1 ½ par rapport à son niveau d’avant-crise : la consommation de biens se serait redressée tandis que la mise en place du passe sanitaire n’aurait que modérément affecté les dépenses des ménages dans les secteurs concernés, notamment la restauration. En septembre, et par la suite au quatrième trimestre, l’amplification de la vaccination devrait permettre à la consommation de se redresser dans les secteurs soumis à l’obligation du passe sanitaire : selon notre scénario, les dépenses des ménages se situeraient alors en septembre à 1 % en deçà de leur niveau d’avant-crise, puis elles le rejoindraient progressivement d’ici la fin de l’année. Au total, après avoir diminué de 7,2 % en 2020, la consommation des ménages rebondirait de 4,5 % en 2021.

Note de conjoncture

Paru le : 07/09/2021