L’économie passe la quatrième vaguePoint de conjoncture - septembre 2021

 

Note de conjoncture
Paru le : Paru le 07/09/2021
Note de conjoncture - Septembre 2021
Consulter

Activité économique

Stable au premier trimestre, le PIB a progressé au deuxième trimestre 2021 (+ 1,1 %) selon les résultats détaillés des comptes trimestriels publiés fin août. Quoique l’activité ait à nouveau chuté en avril du fait du troisième confinement, se situant à – 5,7 % en écart à l’avant-crise (c’est-à-dire par convention au quatrième trimestre 2019), elle a ensuite vivement rebondi avec la levée des mesures de restrictions, atteignant – 2,8 % en mai par rapport à l’avant-crise puis – 1,2 % en juin.

Ce niveau de juin, très proche de celui d’avant-crise, est le plus haut atteint depuis mars 2020. L’acquis de croissance à mi-année se situe ainsi à 4,8 % (en faisant donc l’hypothèse qu’au second semestre l’activité se maintienne au moins au niveau moyen atteint lors du deuxième trimestre). Cet acquis s’élève même à 5,9 % en faisant l’hypothèse que l’activité ne descende pas sous son niveau de juin pendant la seconde moitié de l’année. Dans un contexte de forte progression de la couverture vaccinale et d’instauration du passe sanitaire, la quatrième vague épidémique (avec la propagation du variant Delta en juillet-août) n’a pas conduit à des mesures de restrictions nationales similaires à celles du confinement d’avril 2021. Sous l’hypothèse que l’évolution de la situation sanitaire ne nécessite pas de nouvelles mesures de restrictions, notre scénario prévoit donc une poursuite de la reprise d’ici la fin de l’année, à un rythme toutefois plus modéré qu’au deuxième trimestre. L’activité se situerait au troisième trimestre entre – 1 % et – ½ % en écart à l’avant-crise, puis reviendrait globalement à son niveau d’avant-crise en fin d’année. Au total, sur l’ensemble de 2021, le PIB progresserait de 6 ¼ % par rapport à 2020 (après – 8,0 %).

Note de conjoncture

Paru le : 07/09/2021