10 novembre 2020
N° 2020-287

Au troisième trimestre 2020, le taux de chômage rebondit fortement et atteint 9,0 %Chômage au sens du BIT et indicateurs sur le marché du travail (résultats de l’enquête emploi) (BIT) - troisième trimestre 2020

Au troisième trimestre 2020, le nombre de chômeurs au sens du BIT atteint 2,7 millions de personnes en France (hors Mayotte), en hausse de 628 000 personnes. Sur le trimestre, le taux de chômage au sens du BIT bondit de 1,9 point, à 9,0 % de la population active , après une baisse de 0,7 point le trimestre précédent. Il se situe 0,9 point au-dessus de son niveau d'avant-crise sanitaire au quatrième trimestre 2019.

Informations rapides
No 287
Paru le : Paru le 10/11/2020
Prochaine parution le : 16/02/2021 à 07h30 - quatrième trimestre 2020
Informations rapides  No 287 - novembre 2020
Avertissements :

Cette publication présente comme chaque trimestre les résultats de l'enquête Emploi. Elle ne vise pas directement à analyser l'effet de la crise sanitaire sur le marché du travail. En revanche, une note d'éclairage dédiée aux effets de la crise sanitaire sur le marché du travail est associée à cette publication.

Depuis mars dernier, l’enquête Emploi a été impactée à double titre par la crise sanitaire. D'une part, la crise a fortement affecté la situation des personnes sur le marché du travail, et ce de manière très évolutive. La note d’éclairage associée à cette publication présente, à titre exceptionnel, des indicateurs à la semaine et au mois, permettant de comprendre les dynamiques à l’œuvre sur le marché du travail depuis le début de la crise.

D'autre part, la collecte de l’enquête a dû être adaptée à la situation sanitaire, en particulier pendant la phase de confinement. Le déconfinement a permis un retour progressif à la normale du protocole de collecte : depuis mi-mai, les opérations de repérage ont ainsi pu progressivement reprendre, facilitant la prise de contact avec les enquêtés. Les premières et dernières interrogations, qui étaient exceptionnellement réalisées par téléphone depuis mi-mars, ont pu, suivant un protocole sanitaire strict, être à nouveau réalisées en face-à-face dans la plupart des cas à compter de mi-juillet. En conséquence, le taux de collecte, qui s'était dégradé au deuxième trimestre, s'est nettement redressé au troisième. Malgré ces variations, les méthodes de redressement habituelles permettent d’obtenir sur toute la période des données représentatives de l’ensemble de la population.

Après une baisse en trompe-l’œil liée au confinement, le taux de chômage rebondit fortement au troisième trimestre

Au troisième trimestre 2020, le nombre de chômeurs au sens du BIT atteint 2,7 millions de personnes en France (hors Mayotte), en hausse de 628 000 personnes. Sur le trimestre, le taux de chômage au sens du BIT bondit de 1,9 point, à 9,0 % de la population active , après une baisse de 0,7 point le trimestre précédent. Il se situe 0,9 point au-dessus de son niveau d'avant-crise sanitaire au quatrième trimestre 2019.

Aux premier et deuxième trimestres, la baisse du chômage au sens du BIT était "en trompe-l'oeil". Du fait du confinement, un grand nombre de personnes sans emploi, même souhaitant travailler, n'avaient notamment pas effectué de démarche de recherche active d'emploi et donc ne vérifiaient pas les critères du BIT pour être comptabilisées comme chômeurs. Le troisième trimestre marque un retour à la normale concernant les comportements de recherche et enregistre, de ce fait, une forte augmentation du chômage. Le rebond du chômage sur le trimestre est d'une ampleur inédite depuis que l'Insee le mesure (1975) mais est en partie mécanique, par contrecoup de la baisse en trompe-l'oeil liée au confinement. Sa hausse par rapport à fin 2019 ou sur un an (+0,6 point) témoigne bien toutefois d'une nette dégradation du marché du travail.

La hausse du taux de chômage est plus prononcée pour les 25-49 ans (+2,1 points) et les 50 ans et plus (+1,7 point) que chez les jeunes âgés de 15 à 24 ans (+0,9 point). Mais le taux de chômage des jeunes avait déjà augmenté au trimestre précédent, contrairement à celui de leurs aînés. Au total, sur un an, le taux de chômage progresse davantage pour les jeunes (+2,6 points) que pour les autres classes d'âge.

Le taux de chômage des femmes avait plus fortement baissé au premier semestre (–1,2 point) que celui des hommes (–0,8 point). Il rebondit plus fortement pour les femmes au troisième trimestre si bien qu'au total, les taux de chômage des hommes et des femmes sont à nouveau quasiment égaux au troisième trimestre, comme c'était le cas avant-crise.

Taux de chômage au sens du BIT

Taux de chômage au sens du BIT
France (hors Mayotte) France métropolitaine
2003-T1 8.4 8.0
2003-T2 8.5 8.1
2003-T3 8.4 8.0
2003-T4 8.8 8.4
2004-T1 9.0 8.6
2004-T2 8.8 8.4
2004-T3 8.9 8.5
2004-T4 8.9 8.5
2005-T1 8.7 8.3
2005-T2 8.8 8.4
2005-T3 9.0 8.6
2005-T4 9.0 8.7
2006-T1 9.1 8.8
2006-T2 9.0 8.6
2006-T3 8.9 8.5
2006-T4 8.4 8.0
2007-T1 8.5 8.1
2007-T2 8.1 7.8
2007-T3 8.0 7.6
2007-T4 7.5 7.1
2008-T1 7.2 6.8
2008-T2 7.3 7.0
2008-T3 7.4 7.1
2008-T4 7.7 7.4
2009-T1 8.6 8.2
2009-T2 9.2 8.8
2009-T3 9.2 8.8
2009-T4 9.5 9.1
2010-T1 9.4 9.0
2010-T2 9.3 8.9
2010-T3 9.2 8.8
2010-T4 9.2 8.8
2011-T1 9.1 8.8
2011-T2 9.1 8.7
2011-T3 9.2 8.8
2011-T4 9.4 9.0
2012-T1 9.5 9.1
2012-T2 9.7 9.3
2012-T3 9.7 9.4
2012-T4 10.1 9.7
2013-T1 10.3 9.9
2013-T2 10.5 10.1
2013-T3 10.3 9.9
2013-T4 10.1 9.8
2014-T1 10.2 9.8
2014-T2 10.2 9.8
2014-T3 10.3 9.9
2014-T4 10.4 10.1
2015-T1 10.3 10.0
2015-T2 10.5 10.2
2015-T3 10.4 10.0
2015-T4 10.2 9.9
2016-T1 10.3 9.9
2016-T2 10.0 9.7
2016-T3 9.9 9.6
2016-T4 10.0 9.7
2017-T1 9.6 9.3
2017-T2 9.5 9.2
2017-T3 9.5 9.2
2017-T4 9.0 8.6
2018-T1 9.3 9.0
2018-T2 9.1 8.8
2018-T3 9.0 8.6
2018-T4 8.7 8.4
2019-T1 8.7 8.4
2019-T2 8.4 8.2
2019-T3 8.4 8.1
2019-T4 8.1 7.8
2020-T1 7.9 7.6
2020-T2 7.1 7.0
2020-T3 9.0 8.8
  • Estimation à +/- 0,3 point près du niveau du taux de chômage et de son évolution d'un trimestre à l'autre.

Taux de chômage au sens du BIT

  • Estimation à +/- 0,3 point près du niveau du taux de chômage et de son évolution d'un trimestre à l'autre.
  • Champ : population des ménages, personnes de 15 ans ou plus.
  • Source : Insee, enquête Emploi.

Taux de chômage BIT

Données CVS, en moyenne trimestrielle
Taux de chômage BIT (Données CVS, en moyenne trimestrielle)
En % de la population active Variation en points sur un Milliers
2020T2 2020T3 trimestre an 2020T3
Personnes au chômage 7,1 9,0 1,9 0,6 2 668
  15-24 ans 20,9 21,8 0,9 2,8 619
  25-49 ans 6,4 8,5 2,1 0,7 1 500
  50 ans ou plus 4,4 6,1 1,7 -0,1 548
Hommes 7,4 9,1 1,7 0,6 1 379
  15-24 ans 21,4 21,6 0,2 1,4 337
  25-49 ans 6,6 8,5 1,9 0,9 777
  50 ans ou plus 4,7 5,8 1,1 -0,6 266
Femmes 6,8 9,0 2,2 0,7 1 288
  15-24 ans 20,4 22,0 1,6 4,3 282
  25-49 ans 6,3 8,4 2,1 0,4 723
  50 ans ou plus 4,0 6,3 2,3 0,2 283
Personnes au chômage de longue durée 2,2 3,3 1,1 0,0 965
  • Champ : France hors Mayotte, population des ménages, personnes de 15 ans ou plus
  • Source : Insee, enquête Emploi

Le halo autour du chômage revient à son niveau d’avant-crise sanitaire

Parmi les personnes inactives au sens du BIT, 1,7 million souhaitent un emploi sans être considérées au chômage : elles constituent le halo autour du chômage. Leur nombre revient à un niveau proche de celui d'avant la crise sanitaire, après un pic exceptionnel au deuxième trimestre (chute de 801 000 au troisième trimestre après un bond de 765 000 au deuxième). Le pic du halo au deuxième trimestre, lié au confinement, constitue la principale contrepartie de la baisse du chômage à la même période. Il est surtout constitué de personnes souhaitant travailler et disponibles pour le faire, mais n'ayant pas effectué de démarches actives de recherche d'emploi. Avec la fin du premier confinement, les personnes sans emploi ont à nouveau repris leurs recherches actives d'emploi, faisant mécaniquement diminuer le halo autour du chômage. La part du halo dans la population des 15-64 ans diminue ainsi de 2,0 points sur le trimestre après +1,9 point le trimestre précédent et retrouve son niveau de fin 2019 (4,0%).

Personnes dans le halo autour du chômage

Personnes dans le halo autour du chômage
Halo (en milliers) (éch. gauche) Part du halo dans la population des 15-64 ans (en %) (éch. droite)
2003-T1 1274 3.2
2003-T2 1218 3.0
2003-T3 1309 3.3
2003-T4 1311 3.2
2004-T1 1327 3.3
2004-T2 1342 3.3
2004-T3 1349 3.3
2004-T4 1318 3.3
2005-T1 1293 3.2
2005-T2 1295 3.2
2005-T3 1269 3.1
2005-T4 1273 3.1
2006-T1 1301 3.2
2006-T2 1305 3.2
2006-T3 1290 3.1
2006-T4 1356 3.3
2007-T1 1283 3.1
2007-T2 1303 3.1
2007-T3 1226 3.0
2007-T4 1235 3.0
2008-T1 1259 3.0
2008-T2 1222 2.9
2008-T3 1261 3.0
2008-T4 1242 3.0
2009-T1 1285 3.1
2009-T2 1310 3.1
2009-T3 1343 3.2
2009-T4 1370 3.3
2010-T1 1334 3.2
2010-T2 1364 3.3
2010-T3 1347 3.2
2010-T4 1330 3.2
2011-T1 1389 3.3
2011-T2 1409 3.4
2011-T3 1421 3.4
2011-T4 1418 3.4
2012-T1 1406 3.4
2012-T2 1377 3.3
2012-T3 1430 3.4
2012-T4 1407 3.4
2013-T1 1374 3.3
2013-T2 1389 3.3
2013-T3 1430 3.4
2013-T4 1452 3.4
2014-T1 1494 3.5
2014-T2 1459 3.5
2014-T3 1541 3.7
2014-T4 1533 3.6
2015-T1 1602 3.8
2015-T2 1557 3.7
2015-T3 1532 3.7
2015-T4 1536 3.7
2016-T1 1567 3.7
2016-T2 1615 3.9
2016-T3 1612 3.9
2016-T4 1598 3.8
2017-T1 1630 3.9
2017-T2 1615 3.8
2017-T3 1561 3.7
2017-T4 1607 3.8
2018-T1 1624 3.8
2018-T2 1611 3.8
2018-T3 1613 3.8
2018-T4 1613 3.8
2019-T1 1531 3.6
2019-T2 1597 3.8
2019-T3 1635 3.9
2019-T4 1695 4.0
2020-T1 1743 4.1
2020-T2 2508 6.0
2020-T3 1707 4.0

Personnes dans le halo autour du chômage

  • Champ : France hors Mayotte, population des ménages, personnes de 15 ans ou plus
  • Source : Insee, enquête Emploi

Le taux d’emploi rebondit sans effacer la baisse du trimestre précédent

En moyenne au troisième trimestre 2020, le taux d’emploi des 15-64 ans augmente de 0,7  point à 65,1 %, après une forte baisse (-1,6 point) au deuxième trimestre. Il se redresse pour toutes les catégories d'âge et de sexe. La hausse est particulièrement marquée pour les jeunes (+2,1 points, à 28,7 %), dont le taux d'emploi avait atteint un point bas au trimestre précédent. Le taux d'emploi des femmes avait moins baissé au trimestre précédent (–1,2 point contre –2,0 points pour les hommes) et il remonte moins au troisième trimestre (+0,4 point contre +1,0 point pour les hommes).

Le rebond du troisième trimestre ne compense qu'en partie la baisse du trimestre précédent et le taux d'emploi se situe au-dessous de son niveau de fin 2019 avant la crise sanitaire : 0,9 point au-dessous dans l'ensemble, –0,8 point pour les 15-24 ans, –1,1 point pour les 25-49 ans, le recul étant limité à 0,1 point pour les 50-64 ans.

Taux d'emploi par âge

Taux d'emploi par âge
15-24 ans (éch. droite) 25-49 ans (éch. gauche) 50-64 ans (éch. gauche)
2003-T1 31.6 80.5 53.5
2003-T2 30.6 80.3 53.3
2003-T3 30.5 80.4 53.0
2003-T4 30.0 80.4 53.1
2004-T1 30.2 80.3 53.2
2004-T2 29.9 80.6 53.1
2004-T3 30.3 80.3 53.6
2004-T4 30.1 80.3 53.8
2005-T1 29.5 80.5 54.0
2005-T2 30.6 80.3 53.8
2005-T3 29.5 80.6 53.4
2005-T4 29.8 80.5 53.0
2006-T1 29.1 80.6 53.2
2006-T2 29.4 80.7 52.9
2006-T3 29.7 81.2 53.1
2006-T4 29.5 81.3 53.4
2007-T1 29.9 81.4 53.1
2007-T2 30.2 81.6 53.2
2007-T3 31.0 81.7 53.2
2007-T4 31.3 82.3 53.1
2008-T1 31.4 82.8 53.0
2008-T2 30.7 83.0 52.9
2008-T3 30.7 82.9 53.0
2008-T4 30.7 82.8 53.4
2009-T1 30.6 81.9 53.5
2009-T2 30.1 81.6 53.7
2009-T3 29.6 81.5 53.1
2009-T4 29.5 81.3 53.1
2010-T1 30.0 81.5 53.6
2010-T2 29.7 81.4 53.8
2010-T3 29.1 81.5 54.2
2010-T4 29.6 81.1 54.0
2011-T1 29.1 81.3 54.2
2011-T2 29.4 81.1 54.3
2011-T3 29.2 80.7 54.8
2011-T4 28.6 80.6 55.5
2012-T1 28.4 80.3 56.1
2012-T2 28.2 80.3 56.6
2012-T3 28.0 80.2 57.0
2012-T4 27.8 80.2 57.5
2013-T1 27.9 79.8 57.2
2013-T2 27.8 80.0 57.3
2013-T3 27.9 80.2 57.5
2013-T4 28.1 80.0 57.7
2014-T1 28.0 80.0 58.0
2014-T2 27.8 79.8 58.4
2014-T3 27.6 79.5 58.6
2014-T4 27.2 79.5 59.0
2015-T1 28.0 79.3 59.1
2015-T2 27.8 79.3 59.5
2015-T3 28.1 79.5 59.7
2015-T4 28.1 79.6 59.6
2016-T1 28.0 79.6 60.1
2016-T2 28.2 79.6 60.3
2016-T3 27.5 79.9 60.6
2016-T4 28.2 79.5 60.5
2017-T1 28.1 79.6 60.6
2017-T2 28.5 80.3 61.3
2017-T3 28.9 80.1 61.2
2017-T4 29.4 80.4 61.8
2018-T1 29.1 80.3 61.9
2018-T2 29.5 80.5 62.0
2018-T3 29.9 80.6 62.4
2018-T4 30.4 80.7 62.2
2019-T1 29.7 80.8 62.3
2019-T2 29.7 80.9 62.5
2019-T3 29.5 80.7 62.4
2019-T4 29.5 81.4 63.3
2020-T1 29.4 81.5 63.4
2020-T2 26.6 79.7 63.0
2020-T3 28.7 80.3 63.2

Taux d'emploi par âge

  • Champ : France hors Mayotte, population des ménages, personnes de 15 à 64 ans.
  • Source : Insee, enquête Emploi.

Le sous-emploi se replie par contrecoup mais demeure à un niveau élevé

Sous l'effet du dispositif d'activité partielle pendant le confinement, le sous-emploi a connu un pic exceptionnel au deuxième trimestre, à 20,0 % des personnes en emploi, dont 15,4 % de personnes en situation de chômage technique ou partiel. Au troisième trimestre 2020, cette part se replie (– 12,8 points) en retrouvant un niveau plus habituel : 7,2 %. Ce mouvement est principalement dû à la forte diminution du nombre de personnes en situation de chômage technique ou partiel (–13,3 points). À 2,1 % en moyenne au troisième trimestre, la part du chômage technique ou partiel demeure néanmoins supérieure à son niveau d'avant-crise (+1,8 point par rapport à fin 2019). Le sous-emploi dans son ensemble est lui aussi supérieur de 1,7 point à son niveau de fin 2019.

Part du sous-emploi dans l’emploi

  • Champ : France hors Mayotte, population des ménages de 15 ans et plus en emploi.
  • Source : Insee, enquête Emploi.

Au total, au troisième trimestre 2020, un participant au marché du travail sur cinq (personne active ou dans le halo autour du chômage) se trouve contraint dans son offre de travail, soit par l'absence d'emploi (au chômage ou dans le halo autour du chômage), soit en situation de sous-emploi. Cette part est en repli de 11,6 points sur le trimestre, à 20,1 %, mais elle est 2,4 points au-dessus de son niveau de fin 2019, du fait du chômage et du sous-emploi.

Du chômage à la contrainte sur l’offre de travail : parts parmi les participants (emploi, chômage, halo) au marché du travail

  • Champ : France hors Mayotte, population des ménages de 15 à 64 ans
  • Source : Insee, enquête Emploi.

Après un creux inédit au trimestre précédent (–13,0 %) dû principalement au chômage partiel, le nombre moyen d'heures hebdomadaires travaillées par emploi progresse de 20,7 % au troisième trimestre 2020, à 31,0 heures par semaine (données corrigées des variations saisonnières). Ainsi, le nombre moyen d'heures travaillées par emploi retrouve en grande partie son niveau un an plus tôt (31,6 heures par semaine).

Nombre moyen d’heures travaillées par semaine et par emploi

  • Champ : France métropolitaine, population des ménages en emploi de 15 à 64 ans
  • Source : Insee, enquête Emploi

Les taux d’emploi à temps complet et temps partiel augmentent à nouveau

Le taux d’emploi à temps complet s’établit à 53,9 % au troisième trimestre 2020. Il progresse de 0,4 point sur le trimestre mais se situe 0,5 point au-dessous de son niveau de fin 2019. Le taux d’emploi à temps partiel suit le même profil (+0,3 point sur le trimestre, –0,4 point par rapport à fin 2019).

Le taux d’emploi en CDD ou intérim reprend de la vigueur ; le taux d’emploi en CDI est quasi stable

Le taux d’emploi en contrat à durée indéterminée (CDI) des 15-64 ans atteint 49,2 % au troisième trimestre 2020. Il est quasi stable (+0,1 point) après une baisse de 0,4 point le trimestre précédent. Il se situe 0,3 point sous son niveau de fin 2019. Le taux d'emploi en contrat à durée déterminée (CDD) ou en intérim se redresse de 0,5 point, après une forte baisse au deuxième trimestre (–1,2 point). À 6,9 %, il se situe 1,2 point au-dessous de son plus haut niveau atteint fin 2017 et 0,7 point sous son niveau de fin 2019.

Taux d'emploi BIT dans la population des 15-64 ans

Données CVS, en moyenne trimestrielle
Taux d'emploi BIT dans la population des 15-64 ans (Données CVS, en moyenne trimestrielle)
En % de l'ensemble de la tranche d'âge Variation en points sur un
2020T2 2020T3 trimestre an
Personnes en emploi 64,4 65,1 0,7 -0,2
par sexe
Hommes 67,4 68,4 1,0 -0,2
Femmes 61,5 61,9 0,4 -0,3
par âge
15-24 ans 26,6 28,7 2,1 -0,8
25-49 ans 79,7 80,3 0,6 -0,4
50-64 ans 63,0 63,2 0,2 0,8
  Dont : 55-64 ans 53,3 53,7 0,4 0,7
par type de contrat
CDI 49,1 49,2 0,1 0,0
CDD/intérim 6,4 6,9 0,5 -0,6
Autres formes d’emploi 8,9 8,9 0,0 0,3
par quotité de travail
Temps complet 53,5 53,9 0,4 -0,1
Temps partiel 10,9 11,2 0,3 -0,2
Taux d'emploi en équivalent temps plein 60,0 60,6 0,6 -0,2
  • Champ : France hors Mayotte, population des ménages, personnes de 15 à 64 ans
  • Source : Insee, enquête Emploi

Le taux d’activité se redresse sans retrouver son niveau d’avant-crise

À 71,6 %, le taux d'activité des 15-64 ans progresse de 2,2 points sur le trimestre, après une baisse de même ampleur au trimestre précédent. Cette augmentation de l'activité concerne toutes les catégories d'âge et de sexe. Elle est plus prononcée pour les jeunes (+3,1 points) et les 25-49 ans (+2,5 points), l'activité de ces deux catégories ayant également plus baissé au premier semestre.

Cette progression en moyenne sur le trimestre résulte à la fois de l'augmentation du taux d'emploi et de la bascule du halo autour du chômage (situation d'inactivité) vers le chômage (situation d'activité).

Le taux d'activité se situe toutefois au-dessous de son niveau de fin 2019, avant la crise sanitaire : de 0,2 point au-dessous dans l'ensemble, notamment de 0,4 point pour les femmes, surtout celles d'âge intermédiaire (–0,7 point pour les 25-49 ans).

Taux d'activité BIT dans la population des 15-64 ans

Données CVS, en moyenne trimestrielle
Taux d'activité BIT dans la population des 15-64 ans (Données CVS, en moyenne trimestrielle)
En % de l'ensemble de la tranche d'âge Variation en points sur un
2020T2 2020T3 trimestre an
Personnes actives 69,4 71,6 2,2 0,2
par sexe
Hommes 72,9 75,3 2,4 0,3
Femmes 66,0 68,1 2,1 0,2
par âge
15-24 ans 33,6 36,7 3,1 0,3
25-49 ans 85,2 87,7 2,5 0,2
50-64 ans 66,0 67,4 1,4 0,7
Dont : 55-64 ans 55,9 57,3 1,4 0,5
  • Champ : France hors Mayotte, population des ménages, personnes de 15 à 64 ans
  • Source : Insee, enquête Emploi

La situation des jeunes sur le marché du travail s’améliore sur le trimestre

Compte tenu de la nette amélioration de l'emploi des jeunes au troisième trimestre, la part des jeunes de 15 à 29 ans qui ne sont ni en emploi ni en formation (NEET) diminue de 3,1 points, à 13,4 %, après une augmentation de 3,6 points au deuxième trimestre. Elle reste néanmoins 0,6 point au dessus de son niveau d'avant-crise.

Part des jeunes de 15 à 29 ans qui ne sont ni en emploi ni en formation (NEET)

  • Champ : France hors Mayotte, population des ménages de 15 ans à 29 ans.
  • Source : Insee, enquête Emploi.

Révisions

Par rapport à la première estimation publiée le 13 août 2020, le taux de chômage du deuxième trimestre 2020 est inchangé, à 7,1 %.

Pour en savoir plus

Un chômeur au sens du Bureau international du travail (BIT) est une personne âgée de 15 ans ou plus qui est sans emploi au cours de la semaine de référence, est disponible pour travailler dans les deux semaines à venir et a effectué, au cours des quatre dernières semaines, une démarche active de recherche d’emploi ou a trouvé un emploi qui commence dans les trois mois.

Un NEET (neither in employment nor in education or training) est une personne qui n’est ni en emploi, ni en études, ni en formation (formelle ou non formelle).

Prochaine publication : le 16 février 2021 à 7h30

Un chômeur au sens du Bureau international du travail (BIT) est une personne âgée de 15 ans ou plus qui est sans emploi au cours de la semaine de référence, est disponible pour travailler dans les deux semaines à venir et a effectué, au cours des quatre dernières semaines, une démarche active de recherche d’emploi ou a trouvé un emploi qui commence dans les trois mois.

Un NEET (neither in employment nor in education or training) est une personne qui n’est ni en emploi, ni en études, ni en formation (formelle ou non formelle).

Prochaine publication : le 16 février 2021 à 7h30


: bureau-de-presse@insee.fr
: