Insee Analyses RéunionEmploi des personnes nées à La RéunionDe plus en plus de natifs et natives parmi les cadres

Pierre Thibault (Insee)

À La Réunion, en 2016, 14 500 cadres sont natifs de l’île. Ils occupent près de la moitié des emplois de cadre sur l’île contre un tiers en 1990. Malgré cette nette progression, la situation reste en retrait de celle observée ailleurs en France, notamment aux Antilles. L’augmentation des natifs parmi les cadres à La Réunion est liée à celle de leur qualification : elle est en nette hausse mais reste moindre que celle de leurs homologues antillais.

Les cadres natifs de La Réunion sont majoritaires dans le monde de l’entreprise. C’est également le cas dans le service public, notamment dans la fonction publique territoriale ou comme professeur. En revanche, ils occupent un tiers seulement des postes à fortes responsabilités sur l’île, qui exigent pour la plupart des diplômes au moins de niveau master.

Les femmes natives de l’île occupent davantage que par le passé un emploi de cadre à La Réunion. Elles restent cependant moins nombreuses que les hommes, alors même qu’elles sont plus diplômées.

Insee Analyses Réunion
No 49
Paru le : Paru le 06/11/2020
Pierre Thibault (Insee)
Insee Analyses Réunion  No 49 - Novembre 2020

À La Réunion, en 2016, 76 % des 256 000 personnes en emploi sont natives de l’île. Les Réunionnais, comme les Antillais, travaillent plus souvent qu’ailleurs dans leur région natale. En métropole, hors Île-de-France, seules 65 % des personnes en emploi exercent dans leur région de naissance. L’éloignement géographique de l’île contribue sans doute à freiner les départs vers la France hexagonale, que ce soit pour des questions de coût ou d’attachement à sa région natale et à ses proches.

En 1990, les natifs de l’île étaient davantage présents parmi les personnes en emploi (84 % en 1990, 76 % en 2016).Cette évolution a suivi la même tendance dans les régions de France de province (71 % contre 65 %) ou aux Antilles (86 % contre 77 %), les populations se déplaçant plus facilement qu’avant.

Parmi les travailleurs, les cadres sont particulièrement mobiles, à La Réunion comme ailleurs. Ils sont donc moins souvent en poste dans leur région de naissance. En 2016, parmi les 31 000 personnes exerçant un emploi de cadre à La Réunion, 47 % y sont nées (figure 1). C’est moins qu’en province, où les natifs occupent en moyenne 52 % des emplois de cadre dans leur région de naissance.

Aux Antilles, la part des natifs parmi les cadres est plus élevée encore (57 %) ;

c’est l’inverse en Corse (45 %).

Figure 1Près de la moitié des cadres sont nés à La RéunionNombre de cadres en emploi selon la région de travail et part des natifs parmi eux en 2016

Près de la moitié des cadres sont nés à La Réunion
codes Régions libellés Régions Effectif Part de natifs (en %)
01 Guadeloupe 14 957 55
02 Martinique 15 421 59
03 Guyane 9 442 28
04 La Réunion 31 063 47
06 Mayotte 4 699 36
11 Île-de-France 1 717 115 44
24 Centre-Val de Loire 130 560 38
27 Bourgogne-Franche-Comté 138 324 53
28 Normandie 160 415 55
32 Hauts-de-France 298 986 69
44 Grand Est 287 854 67
52 Pays de la Loire 219 088 47
53 Bretagne 189 680 53
75 Nouvelle-Aquitaine 322 229 49
76 Occitanie 369 036 41
84 Auvergne-Rhône-Alpes 545 307 53
93 Provence-Alpes-Côte d’Azur 319 050 40
94 Corse 14 909 45
  • Champ : personnes de 15 à 64 ans en emploi.
  • Source : Insee, Saphir 2016 et Recensement de la population 2017 de Mayotte.

Figure 1Près de la moitié des cadres sont nés à La RéunionNombre de cadres en emploi selon la région de travail et part des natifs parmi eux en 2016

  • Champ : personnes de 15 à 64 ans en emploi.
  • Source : Insee, Saphir 2016 et Recensement de la population 2017 de Mayotte.

En 25 ans, quatre fois plus de cadres natifs dans l’île

Toutefois, les natifs forment une part croissante des cadres travaillant à La Réunion : en 1990, seuls 33 % d’entre eux étaient nés sur l’île (figure 2). En 25 ans, le nombre de cadres natifs a ainsi été multiplié par quatre, passant de 3 700 en 1990 à 14 500 en 2016.

Figure 2Forte progression des cadres nés sur l’îlePart des natifs parmi les cadres en emploi selon le territoire de travail de 1990 à 2016

en %
Forte progression des cadres nés sur l’île (en %)
Antilles Province* La Réunion Corse
1990 58 53 33 44
1999 56 52 37 43
2006 57 52 40 44
2011 57 52 43 44
2016 57 52 47 45
  • * moyenne régionale.
  • Champ : personnes de 15 à 64 ans en emploi.
  • Source : Insee, Saphir 2016 et Recensement de la population 2017 de Mayotte.

Figure 2Forte progression des cadres nés sur l’îlePart des natifs parmi les cadres en emploi selon le territoire de travail de 1990 à 2016

  • * moyenne régionale.
  • Champ : personnes de 15 à 64 ans en emploi.
  • Source : Insee, Saphir 2016 et Recensement de la population 2017 de Mayotte.

L’évolution du marché du travail est favorable aux cadres, avec les besoins accrus de l’économie réunionnaise en main-d’oeuvre qualifiée. Ils occupent dorénavant 12 % des emplois contre 8 % en 1990. Entre 2011 et 2016, chaque année, 800 cadres supplémentaires sont en emploi sur l’île : 69 % d’entre eux y sont nés, contre 45 % entre 1990 et 1999.

Dans la plupart des autres régions, la part des natifs parmi les cadres est restée stable, mais elle était à un niveau bien plus élevé qu’à La Réunion en 1990. Ainsi, aux Antilles, près de six cadres sur dix sont des natifs en 2016, comme en 1990.

Des natifs mieux formés pour prétendre au statut de cadre

Le niveau de formation des natifs s’est fortement élevé depuis 1990 et explique qu’ils accèdent de plus en plus souvent à des emplois de cadre. En 2016, parmi les habitants de La Réunion qui ont terminé leurs études avec un diplôme supérieur au bac, 58 % sont nés sur l’île, contre seulement 40 % en 1990. Leur nombre a ainsi considérablement augmenté sur la période : de 7 500 à 60 000. Disposer d’un niveau de diplôme élevé accroît les chances d’être cadre : 80 % des cadres réunionnais

ont un diplôme supérieur au bac. Cependant, les natifs ne sont pas majoritaires parmi les habitants les plus diplômés : à partir du master, il n’y a plus que 46 % de natifs en 2017.

À La Réunion, les natifs sont désormais aussi nombreux qu’en province parmi les titulaires d’un diplôme supérieur au bac. En revanche, ils sont encore davantage aux Antilles (66 % contre 58 %), même si l’écart s’est réduit depuis 1990. En effet, l’élévation du niveau de formation s’est amorcée plus tôt aux Antilles. Dans les années 1980, les Antillais sont plus nombreux à obtenir le baccalauréat que les Réunionnais et sont donc plus nombreux à poursuivre leurs études à l’université. En 1990, l’Université des Antilles-Guyane accueille ainsi 6 500 étudiants, contre 4 600 pour celle de La Réunion. Elle a aussi pu diversifier ses cursus avant son homologue réunionnaise. À la rentrée universitaire 2016, le campus réunionnais gère dorénavant autant d’étudiants que ceux des Antilles et

de Guyane (15 000) et offre un panel varié de formations.

Des chefs d’entreprise et des jeunes professeurs « péï »

Être cadre revêt plusieurs formes : chef ou cadre d’entreprise, professeur et profession scientifique, cadre de la fonction publique ou encore profession libérale.

Au sein des chefs d’entreprise de dix salariés ou plus et des cadres d’entreprise, 5 100 personnes sont nées à La Réunion. Les natifs sont maintenant majoritaires : 51 % contre 37 % en 1990 (figure 3). Les natifs sont notamment nombreux (plus de 1 000) parmi les chefs d’entreprise : six sur dix sont nés sur l’île, une part stable depuis 1990. Ensuite, parmi les cadres administratifs et commerciaux, 2 700 personnes sont nées à La Réunion. Les natifs sont désormais majoritaires en 2016 (38 % en 1990). Enfin, 43 % des cadres techniques comme les ingénieurs sont des natifs, soit 1 400 personnes (22 % en 1990).

Figure 3Les natifs restent en retrait parmi les professions libéralesNombre de cadres natifs et part des natifs à La Réunion parmi les cadres travaillant sur l’île, selon la profession, de 1990 à 2016

Les natifs restent en retrait parmi les professions libérales
Chefs** et cadres d’entreprise - nombre de natifs Professeurs, professions scientifiques - nombre de natifs Cadres de la fonction publique* - nombre de natifs Professions libérales - nombre de natifs Autres - nombre de natifs ENSEMBLE - nombre de natifs Chefs** et cadres d’entreprise - part de natifs en % Professeurs, professions scientifiques - part de natifs en % Cadres de la fonction publique* - part de natifs en % Professions libérales - part de natifs en % Autres - part de natifs en % ENSEMBLE - part de natifs en %
1990 991 1 451 453 567 224 3 686 37 30 33 34 46 33
1999 1 726 1 897 1 146 710 442 5 921 43 30 46 30 45 37
2006 3 117 3 032 1 716 949 618 9 433 45 35 51 30 46 40
2011 4 045 3 656 2 214 1 096 747 11 757 49 39 54 30 46 43
2016 5 113 4 265 2 880 1 367 890 14 515 51 41 59 32 54 47
  • * hors enseignants, ** de 10 salariés ou plus.
  • Champ : personnes de 15 à 64 ans en emploi.
  • Source : Insee, Saphir 2016.

Figure 3Les natifs restent en retrait parmi les professions libéralesNombre de cadres natifs et part des natifs à La Réunion parmi les cadres travaillant sur l’île, selon la profession, de 1990 à 2016

  • * hors enseignants, ** de 10 salariés ou plus.
  • Champ : personnes de 15 à 64 ans en emploi.
  • Source : Insee, Saphir 2016.

Les natifs constituent aussi 41 % des professeurs et des professions scientifiques en 2016, contre 30 % en 1990. Parmi ces 4 300 natifs, 80 % sont professeurs. La quasi-totalité des enseignants supplémentaires depuis 2006 sont des natifs. Le concours de professeur des écoles garantit en effet un premier poste dans l’académie de réussite du concours. En outre, les natifs bénéficient de priorités dans l’Éducation nationale pour être affectés dans leur territoire de naissance.

Hors enseignants, 59 % des cadres de la fonction publique sont des natifs (soit 3 000 personnes), contre 33 % en 1990. Cette forte hausse s’explique notamment par la montée en puissance de la fonction publique territoriale suite aux différentes lois de décentralisation promulguées depuis 1982. Or les trois quarts des cadres des collectivités locales sont des natifs : ils sont 1 700 cadres en 2016 contre 600 en 1990.

Avec seulement 1 400 cadres, les natifs sont en revanche peu nombreux parmi les professions libérales. Depuis 25 ans, seules un tiers des personnes exerçant une telle activité sont nées à La Réunion. Moins diplômés des filières longues, les natifs sont notamment peu nombreux dans les professions médicales : 19 % des médecins et dentistes libéraux de l’île.

Peu de natifs sur les postes à fortes responsabilités

En 2016, au sein des cadres, 5 800 « hauts responsables » sont en poste à La Réunion. Il s’agit de dirigeants, professionnels et experts de haut niveau. Parmi eux, 34 % sont nés sur l’île, soit 1 950 personnes. Cette part a augmenté depuis 1999 (28 %), en lien avec l’augmentation des natifs parmi l’ensemble des cadres. Mais elle reste nettement moindre que dans les régions de province (46 %) et aux Antilles (44 %). L’élévation plus récente du niveau de formation des Réunionnais explique là aussi la persistance de cet écart. Les postes de cadre à fortes responsabilités requièrent en effet une qualification élevée : trois quarts des hauts responsables en France ont au moins un master en 2017. Ils requièrent aussi une expérience qu’il faut plusieurs années à acquérir après la sortie de ses études. La nouvelle génération de cadres réunionnais cumule ces atouts : les natifs occupent ainsi 64 % des hauts postes supplémentaires entre 2011 et 2016 à La Réunion contre 37 % entre 1999 et 2006.

En plus des 1 950 natifs hauts responsables en poste à La Réunion, 1 200 autres natifs occupent ce type de fonctions ailleurs en France en 2016. Au total, seulement 1,2 % des natifs de l’île en emploi occupent un poste à fortes responsabilités, qu’ils travaillent sur l’île ou ailleurs en France. Les natifs des Drom sont d’ailleurs les moins bien représentés dans cette « élite » française (figure 4).

Figure 4Peu de hauts responsables nés à La RéunionNombre de hauts responsables et part parmi les actifs en emploi par département de naissance

Peu de hauts responsables nés à La Réunion - Lecture : 3 150 hauts responsables sont nés à La Réunion et travaillent en France, que ce soit à La Réunion, dans un autre DOM ou en métropole. Ils représentent moins de 1,5 % des personnes nées à La Réunion et travaillant en France.
Code du département Libellé du département Nombre de hauts responsables natifs Part parmi les travailleurs natifs (en %)
01 Ain 2 904 2,3
02 Aisne 5 553 2,3
03 Allier 3 840 2,5
04 Alpes-de-Haute-Provence 985 2,7
05 Hautes-Alpes 1 258 3,0
06 Alpes-Maritimes 7 991 3,6
07 Ardèche 1 893 2,2
08 Ardennes 3 116 2,3
09 Ariège 1 115 2,6
10 Aube 2 919 2,4
11 Aude 2 676 2,8
12 Aveyron 2 858 2,6
13 Bouches-du-Rhône 20 283 3,6
14 Calvados 7 664 2,7
15 Cantal 1 758 2,3
16 Charente 3 215 2,3
17 Charente-Maritime 4 778 2,4
18 Cher 2 772 2,6
19 Corrèze 2 763 3,0
21 Côte-d'Or 6 925 3,3
22 Côtes-d'Armor 5 814 2,6
23 Creuse 1 039 2,6
24 Dordogne 3 044 2,5
25 Doubs 6 728 3,0
26 Drôme 4 403 2,7
27 Eure 3 844 2,1
28 Eure-et-Loir 3 628 2,3
29 Finistère 10 610 3,0
2A Corse-du-Sud 967 2,5
2B Haute-Corse 1 246 2,9
30 Gard 5 036 2,9
31 Haute-Garonne 13 054 4,1
32 Gers 1 281 2,4
33 Gironde 14 268 3,3
34 Hérault 9 370 3,8
35 Ille-et-Vilaine 10 473 2,9
36 Indre 2 108 2,2
37 Indre-et-Loire 5 877 2,8
38 Isère 11 338 3,2
39 Jura 2 614 2,7
40 Landes 2 518 2,6
41 Loir-et-Cher 2 529 2,2
42 Loire 9 601 2,8
43 Haute-Loire 1 788 2,5
44 Loire-Atlantique 13 168 2,7
45 Loiret 6 010 2,8
46 Lot 1 531 2,8
47 Lot-et-Garonne 2 945 2,5
48 Lozère 645 2,4
49 Maine-et-Loire 8 502 2,3
50 Manche 5 257 2,3
51 Marne 7 426 2,9
52 Haute-Marne 2 174 2,2
53 Mayenne 2 963 2,2
54 Meurthe-et-Moselle 11 585 3,8
55 Meuse 1 999 2,4
56 Morbihan 6 611 2,5
57 Moselle 11 656 2,9
58 Nièvre 2 470 2,5
59 Nord 32 807 2,9
60 Oise 5 707 2,3
61 Orne 3 131 2,2
62 Pas-de-Calais 13 381 2,2
63 Puy-de-Dôme 7 485 3,3
64 Pyrénées-Atlantiques 7 263 3,2
65 Hautes-Pyrénées 2 546 3,0
66 Pyrénées-Orientales 2 975 2,9
67 Bas-Rhin 13 006 3,4
68 Haut-Rhin 7 330 3,0
69 Rhône 23 279 3,5
70 Haute-Saône 1 774 2,2
71 Saône-et-Loire 5 334 2,3
72 Sarthe 5 496 2,2
73 Savoie 4 021 2,9
74 Haute-Savoie 5 581 2,9
75 Paris 65 161 5,9
76 Seine-Maritime 15 023 2,6
77 Seine-et-Marne 7 003 2,4
78 Yvelines 15 391 3,6
79 Deux-Sèvres 4 036 2,6
80 Somme 6 096 2,4
81 Tarn 3 294 2,5
82 Tarn-et-Garonne 1 831 2,7
83 Var 6 407 3,0
84 Vaucluse 4 621 2,6
85 Vendée 4 087 2,0
86 Vienne 4 518 2,8
87 Haute-Vienne 4 604 3,4
88 Vosges 4 246 2,3
89 Yonne 2 657 2,3
90 Territoire de Belfort 2 196 3,5
91 Essonne 7 900 2,9
92 Hauts-de-Seine 38 235 5,9
93 Seine-Saint-Denis 15 185 2,9
94 Val-de-Marne 17 155 3,8
95 Val-d'Oise 9 576 2,9
971 Guadeloupe 2 432 1,4
972 Martinique 2 228 1,3
973 Guyane 513 1,2
974 La Réunion 3 152 1,2
976 Mayotte 178 0,6
  • Lecture : 3 150 hauts responsables sont nés à La Réunion et travaillent en France, que ce soit à La Réunion, dans un autre DOM ou en métropole. Ils représentent moins de 1,5 % des personnes nées à La Réunion et travaillant en France.
  • Champ : personnes de 15 à 64 ans en emploi.
  • Source : Insee, Saphir 2016 et Recensement de la population 2017 de Mayotte.

Figure 4Peu de hauts responsables nés à La RéunionNombre de hauts responsables et part parmi les actifs en emploi par département de naissance

  • Lecture : 3 150 hauts responsables sont nés à La Réunion et travaillent en France, que ce soit à La Réunion, dans un autre DOM ou en métropole. Ils représentent moins de 1,5 % des personnes nées à La Réunion et travaillant en France.
  • Champ : personnes de 15 à 64 ans en emploi.
  • Source : Insee, Saphir 2016 et Recensement de la population 2017 de Mayotte.

Outre l’éloignement géographique de l’Hexagone ou l’accès à des postes de hauts responsables à l’étranger, notamment dans leur bassin géographique proche, les natifs de La Réunion comptent surtout moins de hauts diplômés dans leurs rangs, comme les autres Drom. Parmi toutes les personnes en âge de travailler nées à La Réunion et vivant en France, seules 5 % justifient au moins d’un master en 2017 contre 7 % et 11 % de celles nées respectivement aux Antilles et en province. Il y a par exemple plus de médecins parmi les natifs des Antilles que ceux de La Réunion (1 000 contre 700). Des effets de génération peuvent jouer : l’unité de formation et de recherches de santé a vu le jour en 2010 sur l’île quand la structure homologue date de 1998 aux Antilles.

Les natives, de plus en plus cadres

À La Réunion comme ailleurs, les femmes accèdent davantage au statut de cadre que par le passé. Plus de 6 300 femmes nées sur l’île y occupent un emploi de cadre en 2016, contre 1 200 en 1990. Parmi les cadres né·es et travaillant sur l’île, 44 % sont des femmes contre 33 % en 1990 (figure 6).

Figure 6Les femmes restent minoritaires sur les postes de cadresPart des femmes parmi les cadres natif·ive·s selon la profession ou le lieu de travail en 1990 et 2016

en %
Les femmes restent minoritaires sur les postes de cadres (en %)
2016 1990
Professeur·e·s, professions scientifiques 54 46
Cadres de la fonction publique* 45 26
Professions libérales 42 26
Chef·fe·s** et cadres d’entreprise 36 19
Autres 38 40
LA RÉUNION 44 33
PROVINCE*** 41 29
ANTILLES 50 36
  • * hors enseignant·e·s ; ** de 10 salariés ou plus. *** régions de province.
  • Champ : personnes de 15 à 64 ans en emploi.
  • Source : Insee, Saphir 2016.

Figure 6Les femmes restent minoritaires sur les postes de cadresPart des femmes parmi les cadres natif·ive·s selon la profession ou le lieu de travail en 1990 et 2016

  • * hors enseignant·e·s ; ** de 10 salariés ou plus. *** régions de province.
  • Champ : personnes de 15 à 64 ans en emploi.
  • Source : Insee, Saphir 2016.

Cette progression est cohérente avec le fait que les natives sont depuis longtemps majoritaires parmi les plus diplômé·es. En 1990, elles représentaient déjà 53 % de l’ensemble des personnes nées et résidant à La Réunion avec un diplôme supérieur au bac, et 59 % en 2016. Elles restent même majoritaires parmi les diplômé·es d’un master et au-delà (55 %). Pour autant, elles accèdent nettement moins souvent que les hommes aux emplois les plus qualifiés : 38 % des natifs et natives occupant des postes à fortes responsabilités sont des femmes.

À La Réunion, plus de la moitié des professeur·es né·es et travaillant sur l’île sont des femmes en 2016, notamment des professeures des écoles. Sur les autres postes de la fonction publique, elles restent minoritaires parmi les cadres mais la progression est forte depuis 1990 : 45 % de femmes parmi les natifs et natives, contre 26 % en 1990. Le constat est le même au sein des professions libérales.

En entreprise, l’intégration des natives est contrastée, mais progresse partout. Si la parité est observée parmi les cadres administratif·ives et commerciaux·ales, en revanche seulement 25 % des chef·fes d’entreprise et 19 % des cadres techniques né·es à La Réunion sont des natives.

Encadré 1 - 8 600 cadres nés à La Réunion travaillent dans l’Hexagone

En plus des 14 500 natifs de La Réunion qui occupent un emploi de cadre sur l’île, 8 600 « kréopolitains » natifs de l’île, occupent un emploi de cadre dans l’Hexagone. Ils convergent vers les grandes agglomérations qui concentrent les emplois qualifiés. Ainsi, l’Île-de-France, l’Occitanie, Paca ou Auvergne-Rhône-Alpes notamment font appel à des cadres nés ailleurs pour répondre à la forte demande de profils qualifiés, tout en offrant des possibilités d’insertion aux cadres nés à proximité.

Pourtant, la plupart des cadres nés sur l’île (62 %) y restent, ou y reviennent, pour travailler (figure 5). Cette part est stable depuis 2006 mais en légère baisse par rapport à 1990 (68 %). Comme La Réunion, la Guyane, Mayotte ou la Corse gardent leurs cadres tout en en attirant d’autres de l’extérieur. D’une part, l’attachement à la région natale y est fort : certains cadres privilégient cadre de vie et attaches familiales à des mobilités professionnelles. De par leur isolement géographique, les cadres natifs des Drom sont davantage confrontés à cette réalité que ceux des régions de province. D’autre part, l’élévation tardive du niveau de diplôme des natifs de La Réunion a généré l’arrivée de personnes aux profils qualifiés et spécialisés.

Figure 5La Réunion garde ses cadresCadres en emploi dans leur région de naissance, part des non-natifs parmi les cadres travaillant dans la région et part des cadres travaillant dans leur région de naissance parmi les cadres nés dans la région en 2016

La Réunion garde ses cadres - Lecture : 14 500 cadres nés à La Réunion y travaillent également en 2016 : ils représentent 62 % de l’ensemble des cadres nés sur l’île et travaillant sur un territoire français (France métropolitaine et DOM). Les cadres non natifs de La Réunion représentent 53 % de tous les cadres travaillant sur l’île. sur un territoire français (France métropolitaine et DOM).
Régions Cadres en emploi dans leur région natale (nombre) Part des non‑natifs parmi les cadres travaillant dans la région (en %) Part des cadres travaillant dans leur région de naissance parmi l’ensemble des cadres nés dans la région (en %)
Guadeloupe 8 182 45 45
Martinique 9 141 41 47
Guyane 2 614 72 57
La Réunion 14 515 53 62
La Réunion (1990) 3 686 67 68
Mayotte 1 664 64 82
Île-de-France 753 376 56 71
Centre-Val de Loire 49 620 62 33
Bourgogne-Franche-Comté 73 447 47 39
Normandie 88 508 45 41
Hauts-de-France 205 806 31 52
Grand Est 192 067 33 50
Pays de la Loire 102 966 53 46
Bretagne 100 421 47 46
Nouvelle-Aquitaine 157 498 51 49
Occitanie 151 517 59 56
Auvergne-Rhône-Alpes 288 471 47 61
Provence-Alpes-Côte d’Azur 127 345 60 54
Corse 6 756 55 55
  • Lecture : 14 500 cadres nés à La Réunion y travaillent également en 2016 : ils représentent 62 % de l’ensemble des cadres nés sur l’île et travaillant sur un territoire français (France métropolitaine et DOM). Les cadres non natifs de La Réunion représentent 53 % de tous les cadres travaillant sur l’île. sur un territoire français (France métropolitaine et DOM).
  • Champ : personnes de 15 à 64 ans en emploi.
  • Source : Insee, Saphir 2016 et Recensement de la population 2017 de Mayotte.

Figure 5La Réunion garde ses cadresCadres en emploi dans leur région de naissance, part des non-natifs parmi les cadres travaillant dans la région et part des cadres travaillant dans leur région de naissance parmi les cadres nés dans la région en 2016

  • Lecture : 14 500 cadres nés à La Réunion y travaillent également en 2016 : ils représentent 62 % de l’ensemble des cadres nés sur l’île et travaillant sur un territoire français (France métropolitaine et DOM). Les cadres non natifs de La Réunion représentent 53 % de tous les cadres travaillant sur l’île.
  • Champ : personnes de 15 à 64 ans en emploi.
  • Source : Insee, Saphir 2016 et Recensement de la population 2017 de Mayotte.

En revanche, les cadres viennent moins souvent s’installer aux Antilles et les natifs de l’archipel quittent plus souvent leur région natale pour occuper ailleurs un emploi de cadre. Cette situation reflète le plus haut niveau de diplôme des Antillais, leur permettant de répondre à la demande locale en profils qualifiés tout en les incitant ou contraignant à aller chercher ailleurs un emploi correspondant à leurs aspirations et niveau de qualification. De plus, les mobilités vers l’Hexagone sont plus anciennes aux Antilles. Cela a pu développer un réseau de solidarité antillaise, notamment

en région parisienne, et faciliter l’insertion professionnelle des natifs de l’archipel.

Encadré 2 - Partenariat

Cette étude a été réalisée dans le cadre d’un partenariat entre l’Insee, l’Université de La Réunion et le Conseil de la culture, de l’éducation et de l’environnement de La Réunion (CCEE).

Pour comprendre

Cette étude se base essentiellement sur le fichier Saphir 2016 de l’Insee. Il s’agit d’une base historique de données harmonisées issues du recensement de la population. Celle-ci présente l’avantage de proposer une quarantaine de variables usuelles construites de manière à être le plus comparable possible d’un recensement à l’autre, de 1990 à 2016. Le recensement de la population de 2017 a également été utilisé pour analyser plus finement le niveau de diplôme. Les données relatives à Mayotte sont issues du recensement de la population réalisé sur ce territoire en 2017.

Le champ de l’étude est restreint aux personnes en âge de travailler (de 15 à 64 ans).

Les « hauts responsables » sont repérés parmi les cadres en s’appuyant sur les préconisations du rapport du Conseil national de l’information statistique (Cnis) intitulé « Rénovation de la nomenclature des professions et catégories socioprofessionnelle ». Il y est notamment recommandé que les dirigeants, professionnels et experts de haut niveau soient différenciés.

Définitions


Cadre : toute personne en emploi classée dans la catégorie « cadre et profession intellectuelle supérieure » ou « chef d’entreprise de dix salariés ou plus » de la nomenclature des professions et catégories socioprofessionnelles (PCS) de l’Insee.


Haut responsable : cadre en emploi sur un poste de dirigeant, professionnel et expert de haut niveau (voir la section "Pour comprendre" de l'onglet "DOCUMENTATION").

Pour en savoir plus

Grangé C. « Plus de femmes cadres mais peu de dirigeantes », Insee Flash La Réunion n° 124, 2018 ;

Ajir S., Fabre É., « Bilan des migrations entre La Réunion et la France métropolitaine – Peu de départs et peu d’arrivées », Insee Analyses La Réunion n° 23, 2017 ;

Fabre É., Jonzo A., « La Réunion garde ses diplômés du supérieur », Insee Analyses Réunion n° 13, 2016 ;

Touzet C., « Plus de 8 Réunionnais sur 10 sont natifs de l’île », Insee Flash Réunion n° 73, 2016 ;

Bernard S., Marie C.-V., Temporal F., « Insertion professionnelle des jeunes ultramarins : DOM ou métropole ? », Population vol. 66, n° 3-4, p. 555-599, 2011 ;

Monteil C., Rallu J.-L. « Migrations : l’impact démographique et économique », Économie de La Réunion, n° 136, p.11-22, 2010 ;

Colliez J.-P., « Croissance du courant issu de l’hexagone », Économie de La Réunion, n° 53, p. 22-28, 1991.