Insee Flash CorseSaison 2019
Repli de la fréquentation dans les campings

Stéphane Luquet (Insee)

Avec 4,2 millions de nuitées d’avril à septembre 2019, les campings totalisent 41 % des nuitées marchandes professionnelles de la saison. Leur fréquentation diminue de 6,9 % sur un an et retrouve un niveau comparable à l’année 2016. Ce repli est lié à un recul important de la fréquentation de touristes provenant de l’étranger (- 13,7 %), mais la clientèle française est également venue moins nombreuse (- 2,6 %). La fréquentation continue de se transformer : les emplacements équipés représentent désormais la moitié des nuitées dans les campings. En outre, la baisse de la fréquentation est généralisée ; elle touche tous les mois, à l’exception de septembre, et n’épargne aucun des territoires corses.

Insee Flash Corse
No 45
Paru le : Paru le 19/12/2019
Stéphane Luquet (Insee)
Insee Flash Corse  No 45 - Décembre 2019

En 2019, les campings de Corse totalisent 4,2 millions de nuitées d’avril à septembre soit 41 % de la fréquentation touristique des hébergements marchands de l’île (hôtel, camping, autres hébergements collectifs de tourisme). Après plusieurs années de constante progression, leur fréquentation recule de 6,9 % sur un an. Elle retrouve ainsi le niveau de 2016. Ce repli s’explique par des touristes venus moins nombreux cette année (- 5,2 %), mais aussi par un raccourcissement de la durée moyenne de leur séjour (5,0 jours contre 5,1 en 2018).

La Corse en recul dans un contexte national dynamique

Sur l’ensemble de la France métropolitaine, la fréquentation dans les campings augmente de 2,9 % mais cette situation est contrastée selon les territoires. Elle est dynamique dans les espaces littoraux de l’ouest et du nord, en partie grâce à des conditions météorologiques favorables. La Normandie et les Hauts-de-France enregistrent notamment la croissance la plus importante. À l’inverse, la Corse et dans une moindre mesure la région PACA (- 1,0 %) connaissent un repli des nuitées en camping (figure 1).

Figure 1Evolution des nuitées totales entre 2018 et 2019 dans les campings par régionavril à septembre

Evolution des nuitées totales entre 2018 et 2019 dans les campings par région
Code région Région Evolution 2018/2019 (%)
11 Ile-de-France 1,8
24 Centre-Val de Loire 6,0
27 Bourgogne-Franche-Comté 4,9
28 Normandie 12,2
32 Hauts-de-France 18,2
44 Grand-Est -0,3
52 Pays-de-la-Loire 6,0
53 Bretagne 4,3
75 Nouvelle-Aquitaine 4,3
76 Occitanie 1,6
84 Auvergne-Rhône-Alpes 0,6
93 Provence-Alpes-Côte d'Azur -1,0
94 Corse -6,9
France métropolitaine 2,9
  • Source : INSEE-DGE, Enquêtes de fréquentation touristique

Figure 1Evolution des nuitées totales entre 2018 et 2019 dans les campings par régionavril à septembre

  • Source : INSEE-DGE, Enquêtes de fréquentation touristique

Durant la saison 2019, les touristes en provenance de l’étranger se font bien plus rares que les années précédentes. Avec 236 000 nuitées de moins, leur fréquentation chute de 13,7 % par rapport à 2018 (figure 2). L’Allemagne, première origine de touristes venus de l’étranger, connaît le plus fort recul de fréquentation avec une baisse de 26 % par rapport à 2018. Les résidents italiens, seconde nationalité, sont venus légèrement plus nombreux (+ 0,9 %) mais ont raccourci leurs séjours. Leur nombre de nuitées est ainsi en retrait de 3,5 %.

Figure 2Nuitées d’avril à septembre et répartition par type d’emplacement et l’origine des touristes

Nuitées d’avril à septembre et répartition par type d’emplacement et l’origine des touristes
Effectifs Evolution 2018/2019 (%) Part dans les emplacements nus (%) Part dans les emplacements équipés (%)
Nuitées totales 4 151 300 -6,9 50,5 49,5
dont résidents en provenance
de France 2 670 300 -2,6 40,9 59,1
de l’étranger 1 481 000 -13,7 67,8 32,2
  • Source : INSEE-DGE, Enquêtes de fréquentation touristique

La clientèle française, qui représente les deux tiers des nuitées, résiste mieux, mais sa fréquentation baisse tout de même de 2,6 % sur la période.

Le bungalow en route pour détrôner la toile de tente

La saison 2019 confirme le mouvement déjà amorcé de transformation importante des attentes des touristes. Désormais, la fréquentation des emplacements équipés représente la moitié des nuitées dans les campings (contre 46 % en 2018 et seulement 30 % en 2010). Plus attractifs, ils enregistrent un taux d’occupation presque deux fois plus élevé (57 %) que les emplacements nus (31 %) (figure 3).

Figure 3Taux d’occupation mensuel dans les campings de Corse par type d’emplacement

en %
Taux d’occupation mensuel dans les campings de Corse par type d’emplacement (en %)
Nus 2019 Nus 2018 Équipés 2019 Équipés 2018
Avril 5,9 6,0 23,3 18,7
Mai 10,4 12,6 23,4 32,5
Juin 21,8 24,8 54,6 54,0
Juillet 41,8 51,9 73,8 75,1
Août 54,5 63,9 83,1 85,6
Septembre 27,4 27,2 60,5 62,1
  • Source : INSEE-DGE, Enquêtes de fréquentation touristique

Figure 3Taux d’occupation mensuel dans les campings de Corse par type d’emplacement

  • Source : INSEE-DGE, Enquêtes de fréquentation touristique

Cette transformation est principalement portée par les établissements haut de gamme (3 étoiles et plus) dans lesquels les nuitées équipées représentent 56 % de la fréquentation. À l’inverse, les établissements non classés ou faiblement étoilés continuent d’accueillir majoritairement des toiles de tente, caravanes ou campings cars (plus des deux tiers des nuitées).

Les campeurs originaires de France privilégient le confort des emplacements équipés : 59 % d’entre eux choisissent ainsi ce type d’emplacement lors de leur séjour contre 32 % de la clientèle venue de l’étranger.

Seul septembre tire son épingle du jeu

La saison dans son intégralité connaît un net repli de la fréquentation à l’exception du mois de septembre (figure 4). Après deux années de forte augmentation, l’avant saison recule de 9 %. Cette baisse est notamment liée à l’érosion de la clientèle étrangère au cours du mois de mai.

Figure 4Fréquentation mensuelle des campings de Corse selon la clientèleAvril à septembre des années 2018 et 2019

en milliers de nuitées
Fréquentation mensuelle des campings de Corse selon la clientèle (en milliers de nuitées)
Nuitées françaises Nuitées étrangères
Avril 2018 66 14
Avril 2019 79 15
Mai 2018 154 124
Mai 2019 125 64
Juin 2018 322 227
Juin 2019 324 218
Juillet 2018 856 467
Juillet 2019 867 380
Août 2018 1 007 653
Août 2019 928 556
Septembre 2018 336 232
Septembre 2019 347 249
  • Source : INSEE-DGE, Enquêtes de fréquentation touristique

Figure 4Fréquentation mensuelle des campings de Corse selon la clientèleAvril à septembre des années 2018 et 2019

  • Source : INSEE-DGE, Enquêtes de fréquentation touristique

La pleine saison connaît un repli important avec 8,4 % de nuitées en moins sur un an. Le mois de juillet, soutenu par une clientèle française en augmentation (+ 1,3 %), résiste mieux. Le mois d’août connaît en revanche une perte très importante, impacté par des séjours plus rares et plus courts des clients résidant à l’étranger (180 000 nuitées « étrangères » de moins qu’en 2018).

Seule l’arrière-saison confirme une croissance déjà observée les années précédentes. Avec une hausse du nombre de nuitées de 5,0 %, septembre continue de progresser à un rythme soutenu (+ 4,4 % en 2018, + 3,4 % en 2017).

La fréquentation des campings sur l'ensemble de la saison est en baisse dans tous les bassins touristiques (figure 5). Le bassin balanin est certes le plus touché, avec un recul de 10,2 %, mais cela fait suite à une saison 2018 excellente (+ 12,1 %). Le bassin bastiais reste le territoire le plus attractif, même s’il perd 5,9 % de nuitées sur un an. La zone ajaccienne et l’Extrême-Sud reculent quant à eux respectivement de 5,8 et 6,9 % par rapport à l’an passé.

Figure 5Données synthétiques par bassin touristique dans les campings de Corse en 2019Avril à septembre cumulé

Données synthétiques par bassin touristique dans les campings de Corse en 2019
Ajaccio Balagne Bastia Extrême-Sud
Fréquentation
Nombre de nuitées 981 800 655 900 1 341 500 1 172 100
Evolution entre 2018 et 2019 ( %) -5,8 -10,2 -5,9 -6,9
Offre/Occupation
Nombre d’emplacements nus 685 600 443 700 587 400 678 900
Taux d’occupation (%) 26,9 34,6 32,9 31,4
Nombre d’emplacements équipés 217 000 155 800 432 000 318 200
Taux d’occupation (%) 60,2 51,8 56,2 58,5
  • Source : INSEE-DGE, Enquêtes de fréquentation touristique

Pour comprendre

En partenariat avec la Direction générale des entreprises et les comités régionaux et départementaux du tourisme, l'Insee réalise mensuellement des enquêtes sur la fréquentation des hébergements collectifs touristiques : hôtels, campings et autres hébergements collectifs touristiques (AHCT). Ils n’incluent pas les hébergements proposés par des particuliers.

Depuis juillet 2011, un partenariat entre l’Insee Corse et l’Agence du tourisme de la Corse (ATC) permet de réaliser une extension régionale des enquêtes nationales de fréquentation dans les hôtels.

Définitions


La saison d'été couvre les mois d'avril à septembre.


Un touriste est un visiteur qui passe au moins une nuit dans un hébergement.


Les nuitées (ou fréquentation) correspondent au nombre total de nuits passées par les clients.


La durée moyenne de séjour (en jours) représente le nombre de nuitées rapporté au nombre d’arrivées.


Un emplacement nu est dépourvu de toute forme d’hébergement.


Un emplacement équipé est doté d’un hébergement (bungalow, bungatoile, mobile-home, habitation légère de loisir…).

Pour en savoir plus

« Saison touristique d'été 2019 - Troisième année de hausse pour la fréquentation, grâce à la clientèle résidente » Jean-Claude Gidrol (pôle Tourisme - Insee) Insee Focus n° 171, 2019

« Premiers résultats de la saison 2019 des campings, hôtels, AHCT - Net recul de la fréquentation touristique » Antoine Dosse (Insee) Insee Flash Corse n° 44, 2019

« Saison 2018 - Une fréquentation dynamique dans les campings » Valérie Torre (Insee) Insee Flash Corse n° 39, 2018