Economie et Statistique / Economics and Statistics n° 507-508 - 2019Mélanges

Economie et Statistique / Economics and Statistics
Paru le : Paru le 11/07/2019
Stéphanie Moullet et Zinaïda Salibekyan
Economie et Statistique / Economics and Statistics - juillet 2019
Consulter

Le sentiment d’insécurité de l’emploi en France : entre déterminants individuels et pratiques managériales

Stéphanie Moullet et Zinaïda Salibekyan

Economie et Statistique / Economics and Statistics

Paru le : 11/07/2019

Résumé

Dans quelle mesure la perception du risque de perte d’un emploi depuis la crise est-elle affectée par la nature de l’environnement professionnel, la politique de gestion des ressources humaines de l’établissement employeur, sa situation économique – ou ce que les salariés en connaissent ou en perçoivent ? Comprendre ce qui détermine le sentiment d’insécurité de l’emploi est encore peu souvent l’objet de recherche en économie du travail, alors que ce ressenti a des effets avérés notamment sur le comportement sur le marché du travail et la santé des salariés. L’analyse est menée pour la France, en mobilisant les données couplées salariés-employeurs de l’enquête REPONSE 2011. On estime un modèle multiniveau à constante aléatoire, après avoir transformé la variable de risque déclaré de perte d’emploi en une variable « pseudo » continue d’insécurité perçue. On montre que les pratiques managériales basées sur la communication, favorisant les échanges entre salariés et directions, tout comme la participation aux bénéfices ou l’intéressement des salariés apparaissent atténuer le sentiment d’insécurité de l’emploi.

Article (pdf, 870 Ko)

Citer cet article

Moullet, S. & Salibekyan, Z. (2019). The Perception of Job Insecurity in France: Between Individual Determinants and Managerial Practices. Economie et Statistique / Economics and Statistics, 507-508, 71–90.
https://doi.org/10.24187/ecostat.2019.507d.1978