Economie et Statistique / Economics and Statistics n° 507-508 - 2019Mélanges

Economie et Statistique / Economics and Statistics
Paru le : Paru le 11/07/2019
Véronique Flambard
Economie et Statistique / Economics and Statistics - juillet 2019
Consulter

Les allocations logement ne peuvent à elles seules empêcher les arriérés de loyer

Véronique Flambard

Economie et Statistique / Economics and Statistics

Paru le : 11/07/2019

Résumé

Cet article examine dans quelle mesure les allocations logement permettent d’assurer un accès continu à un logement abordable en France. Selon les données de l’enquête Logement de 2013 (Insee), la plus récente enquête nationale disponible sur le logement, un bénéficiaire d’aides au logement sur quatre a rencontré des difficultés financières au cours d’une période de vingt-quatre mois (contre un sur dix pour les non-bénéficiaires). Le rôle de filet de sécurité des allocations logement est étudié à travers leur effet en cas de perte d’emploi. L’analyse se base sur deux points de discontinuité en termes de revenu : le seuil d’éligibilité et le plafond pour le taux maximal d’allocations logement. Les résultats de régressions probit indiquent que les bénéficiaires d’allocations logement ne sont pas beaucoup mieux protégés. Les allocations logement ne permettent pas non plus de corriger les désavantages fondamentaux de certains ménages. En fait, le risque de difficultés de paiement du loyer apparaît lié à une combinaison de facteurs : un faible revenu, la survenue d’événements inattendus, certaines compositions du foyer et lieux de résidence amplifient ce risque.

Article (pdf, 814 Ko)

Citer cet article

Flambard, V. (2019). Housing Allowances Alone Cannot Prevent Rent Arrears. Economie et Statistique / Economics and Statistics, 507-508, 53–69.
https://doi.org/10.24187/ecostat.2019.507d.1974