Artisanat : 182 000 personnes en emploi en 2015

Véronique Bruniaux, Didier Castille, Jérémy Warmoës, Insee Hauts-de-France

En Hauts-de-France, 182 000 personnes travaillent dans l’artisanat en 2015, soit 11,7 % de l’emploi du secteur privé. Néanmoins, c’est la région de province où l’artisanat pèse le moins, particulièrement dans le département du Nord. Ce sont les indépendants qui sont surtout moins présents. Trois emplois sur quatre répondent à une demande locale, dont les principales activités relèvent du bâtiment ou des services. L’implantation de l’artisanat suit celle de la population, soit majoritairement en zone urbaine.

Insee Flash Hauts-de-France
No 56
Paru le : Paru le 18/10/2018
Véronique Bruniaux, Didier Castille, Jérémy Warmoës, Insee Hauts-de-France
Insee Flash Hauts-de-France  No 56 - octobre 2018

Artisanat : 182 000 personnes en emploi en 2015

En Hauts-de-France, 182 000 personnes travaillent dans une entreprise dont l’activité est principalement artisanale en 2015. Salariés ou indépendants, leur part est de 11,7 % dans l’emploi du secteur privé. Cette part est la plus faible des régions de province, dont la moyenne est de 14,7 % (figure 1).

Au niveau national, les Hauts-de-France se situent devant l’Île-de-France (moins de 8 %). À l’opposé, c’est en Corse où l’artisanat est le plus présent, un emploi sur quatre.

Les Hauts-de-France représentent ainsi 8,4 % de l’emploi artisanal de province, une proportion inférieure de 2 points à celle qu’occupe la région pour l’ensemble du secteur privé.

Figure 1Une moindre présence des artisans au-dessus de la LoirePart de l'emploi artisanal dans le secteur privé en 2015

Une moindre présence des artisans au-dessus de la Loire
Département Part de l'emploi artisanal dans le secteur privé en 2015 (en %)
92 3,7
75 4,9
78 9,1
59 9,7
94 9,7
69 10,1
93 10,7
91 10,7
31 10,8
13 11,4
44 11,5
76 11,9
45 11,9
51 12,0
35 12,5
95 13,0
21 13,1
77 13,1
62 13,3
60 13,5
25 13,6
72 13,7
37 13,7
33 13,7
14 13,7
54 13,8
10 13,9
80 14,2
90 14,3
86 14,5
63 14,5
02 14,5
29 14,8
53 14,8
67 14,9
71 14,9
38 15,0
34 15,2
49 15,3
73 15,3
28 15,4
87 15,6
64 15,6
68 15,7
52 15,8
89 15,8
79 15,9
41 15,9
26 16,1
03 16,1
18 16,2
61 16,2
57 16,3
06 16,5
42 16,5
27 16,6
65 16,7
74 16,7
84 16,8
58 16,9
56 16,9
22 17,0
88 17,0
36 17,3
05 17,4
16 17,5
08 17,6
50 17,7
01 18,0
19 18,3
85 18,3
30 18,4
55 18,4
39 18,5
66 18,6
70 18,7
40 18,9
11 18,9
82 19,3
07 19,5
47 19,5
81 19,9
12 20,1
17 20,1
83 20,2
15 20,3
04 20,4
32 20,5
46 20,6
43 20,7
48 21,3
24 21,7
09 22,1
23 23,1
2A 26,2
2B 26,3
  • Moyenne de province : 14,7 %
  • Source : Insee, DADS 2015, base des non salariés 2015.

Figure 1Une moindre présence des artisans au-dessus de la LoirePart de l'emploi artisanal dans le secteur privé en 2015

  • Moyenne de province : 14,7 %
  • Source : Insee, DADS 2015, base des non salariés 2015.

Un artisanat moins présent dans la région, en particulier dans le département du Nord

Le département du Nord concentre le plus grand nombre d’emplois artisanaux de la région. Néanmoins, sa part dans le secteur privé est la plus faible de province (9,7 %). Cette proportion dépasse 14 % dans l’Aisne et la Somme (figure 2). Dans les zones d’emploi, les différences sont plus marquées, la part de l’emploi artisanal dans le secteur privé variant du simple au triple. Elle est de 7 % pour Lille, 9 % pour Dunkerque alors qu’elle dépasse 17 % pour la Flandre-Lys, Péronne et Tergnier et approche 21 % pour la Vallée de la Bresle-Vimeu.

Figure 2Moins d'indépendants en Hauts-de-FrancePart de l’emploi artisanal dans le secteur privé en 2015

Moins d'indépendants en Hauts-de-France
Personnes en emploi Part des salariés Part des indépendants Total Part de l’artisanat dans le secteur privé
En %
Hauts-de France 181 980 71,0 29,0 100 11,7
Province 2 174 280 67,8 32,2 100 14,7
Aisne 16 260 67,7 32,3 100 14,5
Nord 73 280 71,5 28,5 100 9,7
Oise 27 060 69,0 31,0 100 13,5
Pas-de-Calais 45 310 71,4 28,6 100 13,3
Somme 20 070 73,5 26,5 100 14,2
  • Source : Insee, DADS 2015, base des non salariés 2015.

Trois artisans sur dix sont des indépendants

Parmi les 182 000 personnes travaillant dans l’artisanat, 29 % ont un statut d’indépendant, soit 52 800 personnes. Cette proportion, bien qu’inférieure à celle de province (32,2 %) est trois fois supérieure à celle observée dans l’ensemble du secteur privé. Parmi ces indépendants, il y a un peu plus de gérants de société et d’entrepreneurs individuels (35 % chacun) que d’auto-entrepreneurs (30 %).

Hormis les indépendants, la grande majorité des personnes sont salariées d’un des 30 000 établissements employeurs du secteur artisanal. Ces établissements emploient en moyenne 4,3 salariés, un peu plus qu’en province (4,1 salariés).

Proche du consommateur, sauf dans la fabrication

L’artisanat est majoritairement tourné vers des activités répondant à une demande directe de la population résidente (boulangerie, salon de coiffure, plomberie…). Ces activités dites « présentielles » représentent trois emplois sur quatre de l’artisanat des Hauts-de-France contre un sur deux dans l’ensemble des secteurs d’activité de la région. Cette proportion atteint quatre emplois artisanaux sur cinq dans le département de l’Aisne.

Près de sept emplois sur dix concernent le bâtiment ou les services

Comme dans l'ensemble des régions, les activités artisanales les plus fréquentes sont celles exercées dans le bâtiment (maçonnerie et gros oeuvre, électricité, menuiserie, peinture…), soit 41 % en Hauts-de-France (figure 3), une proportion qui atteint 45 % dans l’Aisne. Les activités de services, telles que la coiffure, la réparation automobile, le nettoyage, les soins de beauté ou le taxi, tiennent également une place importante. Dans la région, elles concernent 27 % des artisans, une proportion équivalente à la moyenne de province.

Loin derrière les services et le bâtiment, les activités exercées dans la fabrication (fabrication de produits métalliques, réparation et installation de machines, imprimerie, ébénisterie…) et dans l’alimentation (boulangerie, restauration rapide, boucherie, pâtisserie, charcuterie…) représentent respectivement 17 % et 15 % des emplois artisanaux de la région. Au sein de l’artisanat, la fabrication se distingue par des activités davantage productives que présentielles.

Figure 3Des emplois surtout dans le bâtiment et les servicesRépartition de l'emploi artisanal selon l’activité exercée en 2015

En %
Des emplois surtout dans le bâtiment et les services (En %)
Hauts-de-France Province
Bâtiment 41,1 42,6
Services 26,9 25,5
Fabrication 16,8 17,3
Alimentation 15,2 14,6
  • Source : Insee, DADS 2015, base des non salariés 2015.

Figure 3Des emplois surtout dans le bâtiment et les servicesRépartition de l'emploi artisanal selon l’activité exercée en 2015

  • Source : Insee, DADS 2015, base des non salariés 2015.

Des emplois essentiellement en zone urbaine

L’artisanat s’implante là où se concentre la population, c’est-à-dire dans les zones les plus densément peuplées. Ainsi, trois emplois artisanaux sur quatre dans la région sont implantés dans les pôles urbains, une proportion supérieure à celle observée en moyenne de province (73 % contre 59 %).

Au sein de ces pôles, c’est en banlieue que se concentre la plupart des emplois artisanaux, soit 42 % contre 31 % en moyenne de province. Du fait du caractère très urbain des départements du Nord et du Pas-de-Calais, cette proportion atteint respectivement 59 % et 49 %. Elle ne dépasse pas 20 % dans les trois autres départements. En effet, l’artisanat est plus présent en zone rurale dans l’Aisne (40 %), la Somme (36 %) et l’Oise (31 %).

Plus souvent des hommes dans l’artisanat

Dans l’artisanat, les trois quarts des emplois sont occupés par des hommes, que ce soit parmi les salariés ou les indépendants.

Un tiers des effectifs sont des chefs d’entreprises.

L’âge moyen des artisans dans la région est d’environ 39 ans, pour les hommes comme pour les femmes. Toutefois, les salariés sont en moyenne 2 ans plus jeunes et les indépendants 4 ans plus âgés.

Définitions

Selon la loi du 5 juillet 1996, l’artisanat regroupe les entreprises de dix salariés au plus à la création, exerçant une des activités figurant dans l’annexe du décret du 02 avril 1998 modifié par le décret du 11 mars 2010.

Secteur privé : correspond aux établissements localisés en France métropolitaine à l’exclusion de ceux des particuliers-employeurs, du secteur agricole ainsi que des personnes morales et organismes soumis au droit administratif.

Champ

Champ de l’étude : entreprises artisanales à titre principal, dont l’effectif en équivalent temps plein est inférieur à 250 strictement en 2015, et dont le capital n’est pas détenu majoritairement par un groupe ou une tête de groupe étrangère, ou par un groupe français dont l’effectif est supérieur à 249 strictement. Les données sont relatives à l’emploi artisanal total, salarié et indépendant au 31/12/2015, sans doubles comptes. Les activités exercées sont décrites selon la Nomenclature d’activités française de l’artisanat agrégée en quatre segments : alimentation, fabrication, bâtiment et services.

Pour en savoir plus

« L’artisanat marque le pas dans les Hauts-de-France », Insee Analyses Hauts-de-France n° 86, octobre 2018.

« Artisanat : une situation difficile mais quelques marges de progrès », Insee Analyses Nord-Pas-de-Calais n° 17, juin 2015.

Chapitre « Artisanat » – Tableaux de l’économie française, édition 2018, Insee Références, février 2018.