Enquête Emploi Mayotte 2017Une hausse de l’emploi qui profite aux femmes

Aurore Fleuret et Philippe Paillole, Insee

Au 2e trimestre 2017, 48 900 Mahorais ont un emploi, soit 3 500 de plus qu’un an plus tôt. L’emploi progresse dans la fonction publique et pour les non-salariés du secteur privé. Les femmes en sont les premières bénéficiaires. En parallèle, après deux années de forte hausse, le taux de chômage au sens du BIT recule légèrement entre 2016 et 2017, pour s’établir à 26 %. Il baisse nettement pour les femmes, mais reste stable pour les hommes. Quant au « halo » autour du chômage, il diminue de nouveau : 16 % des Mahorais souhaitent travailler mais ne sont pas considérés comme chômeurs au sens du BIT. En 2009, ils étaient près de deux fois plus nombreux.

Au 2e trimestre 2017, 48 900 Mahorais âgés de 15 à 64 ans occupent un emploi (figure 1). Ainsi, sur 100 Mahorais en âge de travailler, 38 ont un emploi. C’est le taux d’emploi le plus fort depuis 2009 (figure 2). Il reste toutefois très éloigné du niveau métropolitain (69 %).

Sur un an, le nombre de personnes en emploi progresse fortement (+ 3 500). L’emploi est particulièrement dynamique dans la fonction publique d’État et les collectivités territoriales (+ 2 100 personnes). Dans le secteur privé, le nombre de non-salariés augmente de 1 200 personnes.

Figure 1 – Sur 100 Mahorais en âge de travailler, 38 ont un emploi en 2017Nombre d'actifs occupés, de chômeurs, d'actifs et d'inactifs - Taux de chômage, d'activité et d'emploi par sexe et tranche d'âge

Sur 100 Mahorais en âge de travailler, 38 ont un emploi en 2017
Actifs occupés Chômeurs Actifs Inactifs Taux d'activité Taux d'emploi Taux de chômage
en nombre en %
Ensemble 15 ans ou plus 49 600 17 300 67 000 67 100 49,9 37,0 25,9
15-64 ans 48 900 17 300 66 200 60 800 52,1 38,5 26,2
15-29 ans 7 800 5 900 13 600 37 200 26,8 15,3 43,1
30-49 ans 31 200 9 800 41 000 16 700 71,0 54,0 23,9
50-64 ans 9 900 1 600 11 600 6 900 62,8 53,9 14,2
Hommes 15 ans ou plus 27 900 8 200 36 100 26 000 58,1 44,9 22,8
15-64 ans 27 300 8 200 35 500 23 200 60,5 46,5 23,1
15-29 ans 3 800 3 100 6 900 15 900 30,4 16,7 45,1
30-49 ans 17 100 4 200 21 300 4 600 82,1 66,0 19,6
50-64 ans 6 400 900 7 300 2 700 73,2 64,1 12,5
Femmes 15 ans ou plus 21 700 9 100 30 800 41 100 42,9 30,2 29,5
15-64 ans 21 600 9 100 30 700 37 600 44,9 31,6 29,7
15-29 ans 4 000 2 800 6 700 21 300 24,0 14,1 41,0
30-49 ans 14 100 5 600 19 700 12 100 61,8 44,2 28,5
50-64 ans 3 500 700 4 300 4 200 50,5 41,9 17,0
  • Source : Insee, enquête Emploi Mayotte 2017, situation au 2e trimestre.

Figure 2 – Le chômage concerne davantage les femmesTaux d’activité, d'emploi et de chômage par sexe

Le chômage concerne davantage les femmes
2009 2013 2014 2015 2016 2017
en %
Taux d'activité (15-64 ans) 39,4 41,7 44,3 48,1 50,5 52,1
Hommes 48,4 52,6 54,0 56,9 58,9 60,5
Femmes 31,0 32,1 35,8 40,5 43,2 44,9
Taux d'emploi (15-64 ans) 32,1 33,7 35,5 36,6 36,7 38,5
Hommes 43,0 45,2 47,1 46,5 45,4 46,5
Femmes 21,9 23,6 25,3 28,0 29,1 31,6
Taux de chômage (15 ans ou +) 18,4 19,0 19,8 23,6 27,1 25,9
Hommes 11,1 14,0 12,7 18,0 22,6 22,8
Femmes 29,3 26,5 29,2 30,6 32,6 29,5
  • Source : Insee, enquêtes Emploi Mayotte, situation 2e trimestre.

Les femmes, principales bénéficiaires des créations d’emplois

Les créations d’emplois profitent d’abord aux femmes : parmi les personnes supplémentaires en emploi, deux sur trois sont des femmes. C’est particulièrement le cas dans la fonction publique : les trois quarts des fonctionnaires supplémentaires sont des femmes.

En conséquence, le taux d’emploi des femmes progresse plus fortement que celui des hommes en 2017 : + 2,5 points contre + 1,1 point.

Depuis plusieurs années, l’emploi féminin à Mayotte progresse, pour les jeunes comme les plus âgées : une femme sur trois occupe un emploi en 2017, contre une femme sur cinq en 2009 (figure 3).

Cependant, les femmes restent moins bien insérées que les hommes : 32 % sont en emploi contre 46  % des hommes.

En 2017, la situation des jeunes Mahorais sur le marché du travail s’améliore également : les jeunes de 15 à 29 ans sont 900 de plus à occuper un emploi. Cependant, leur taux d’emploi reste particulièrement faible : 15 % contre 45 % pour les jeunes vivant en métropole.

Figure 3 – Des Mahoraises de plus en plus en emploi, quel que soit leur âgeTaux d'emploi par sexe et tranche d'âge à Mayotte

en %
Des Mahoraises de plus en plus en emploi, quel que soit leur âge
Hommes 2009 Hommes 2013 Hommes 2017 Femmes 2009 Femmes 2013 Femmes 2017
15-29 ans 21,4 16,1 16,7 10,3 10,0 14,1
30-49 ans 65,0 66,3 66,0 35,4 35,7 44,2
50-64 ans 47,5 63,5 64,1 24,5 30,6 41,9
  • Source : Insee, enquêtes Emploi Mayotte, situation 2e trimestre.

Figure 3 – Des Mahoraises de plus en plus en emploi, quel que soit leur âgeTaux d'emploi par sexe et tranche d'âge à Mayotte

Moins de femmes au chômage

Au 2e trimestre 2017, 17 300 Mahorais sont au chômage au sens du Bureau international du travail (BIT). Le taux de chômage s’établit à 26 %. Pour la première fois depuis 2009, il recule légèrement ( 1 point). Cette baisse contraste avec sa forte augmentation entre 2014 et 2016, liée à la structuration du marché du travail (+ 7 points).

Toutefois, Mayotte est un département où le chômage est extrêmement prégnant. Les jeunes Mahorais sont tout particulièrement concernés : leur taux de chômage s’élève à 43 % contre 16 % pour les jeunes vivant en métropole.

Les femmes sont les principales bénéficiaires de la baisse du chômage entre 2016 et 2017 : leur taux de chômage diminue de 3 points alors que celui des hommes est stable. Toutefois, les Mahoraises restent davantage touchées par un marché du travail qui n’offre pas assez d’emplois par rapport à la demande : elles sont 30 % à être au chômage contre 23 % pour les hommes.

La participation au marché du travail reste à un niveau faible : à Mayotte, 52 % de la population de 15 à 64 ans est active, contre 72 % en métropole. La jeunesse de la population mahoraise contribue à ce faible taux d'activité.

Seuls les 50-64 ans sont quasiment autant actifs qu’en métropole (63 % contre 66 %). À l’inverse, les jeunes de 15 à 29 ans sont deux fois moins actifs qu’en métropole (27 % contre 53 %).

Le halo autour du chômage se contracte encore

En 2017, 21 900 personnes souhaitent travailler, mais ne sont pas considérées comme chômeuses. Elles sont inactives au sens du BIT, majoritairement parce qu’elles ne font aucune démarche active de recherche d’emploi. Elles constituent le halo autour du chômage. Parallèlement à la hausse de l’emploi, 2 200 personnes sont sorties du halo en 2017. Celui-ci se réduit fortement d'année en année, passant de 27 % des personnes de 15 ans ou plus en 2009 à 16 % en 2017.

En additionnant chômage et halo autour du chômage, 39 200 Mahorais sans emploi souhaitent travailler, soit 29 % des personnes de 15 ans ou plus (figure 4). Cette part diminue de 2 points par rapport à 2016, alors qu'elle était restée assez stable entre 2009 et 2016, autour de 32 %.

Figure 4 – Plus de chômeurs et moins d'inactifs parmi ceux qui souhaitent travaillerPersonnes de 15 ans ou plus selon leur situation par rapport à l'emploi

en %
Plus de chômeurs et moins d'inactifs parmi ceux qui souhaitent travailler
Chômeurs BIT Inactifs du halo Personnes en emploi Inactifs hors halo
2009 7,0 26,7 30,9 35,4
2013 7,6 24,3 32,5 35,5
2014 8,4 22,4 34,2 35,0
2015 10,9 20,0 35,3 33,8
2016 13,1 18,5 35,2 33,2
2017 12,9 16,3 37,0 33,7
  • Source : Insee, enquêtes Emploi Mayotte, situation 2e trimestre.

Figure 4 – Plus de chômeurs et moins d'inactifs parmi ceux qui souhaitent travaillerPersonnes de 15 ans ou plus selon leur situation par rapport à l'emploi

Définitions

Un chômeur au sens du Bureau international du travail (BIT) est une personne en âge de travailler (15 ans ou plus) qui répond simultanément à trois conditions :

1 - être sans emploi, c'est-à-dire ne pas avoir travaillé, ne serait-ce qu'une heure, durant une semaine de référence ;

2 - être disponible pour prendre un emploi dans les 15 jours ;

3 - avoir cherché activement un emploi dans le mois précédent ou en avoir trouvé un qui commence dans moins de trois mois.

La population active occupée comprend les personnes (âgées de 15 ans ou plus) ayant travaillé (ne serait-ce qu'une heure) au cours d'une semaine donnée (appelée semaine de référence), qu'elles soient salariées, à leur compte, employeurs ou aides dans l'entreprise ou l'exploitation familiale.

La population active regroupe les chômeurs et la population active occupée (ayant un emploi), composée des salariés et des non-salariés.

Le taux de chômage est la proportion du nombre de chômeurs dans la population active.

Le taux d’emploi est le rapport de la population ayant un emploi (population active occupée) à la population totale correspondante.

Le halo autour du chômage concerne les personnes qui souhaiteraient travailler mais qui sont considérées comme inactives au sens du BIT. En effet, le BIT fournit une définition stricte du chômage qui ne prend pas en compte certaines interactions qu'il peut y avoir avec l'emploi (travail occasionnel, sous-emploi) ou avec l'inactivité. Ainsi, certaines personnes souhaitent travailler mais sont considérées comme inactives, soit parce qu'elles ne sont pas disponibles rapidement pour travailler (dans les 15 jours), soit parce qu'elles ne font aucune recherche. Ces personnes forment le halo autour du chômage.

Pour en savoir plus

Fabre É., Touzet C., « Le département a taux de chômage le plus élevé »,Insee Flash Mayotte n° 41, décembre 2016 ;l

Fabre É., Rivière J., « Trois Mahorais sur quatre sans diplôme »,Insee Flash Mayotte n° 21, novembre 2015 ;

Fabre É., Rivière J., « Le chômage progresse malgré l’augmentation de l’emploi », Insee Analyses Mayotte n° 5, février 2015 ;

Le compte Twitter de l'Insee La Réunion-Mayotte : @InseeOI.