Enquête Emploi Mayotte 2014 - Le chômage progresse malgré l'augmentation de l'emploi

Édouard Fabre et Jannick Rivière, Insee

En 2014, la hausse de l'emploi est insuffisante pour absorber l'arrivée de nouveaux actifs sur le marché du travail à Mayotte. En conséquence, le chômage au sens du BIT progresse légèrement et concerne 19,6 % de la population active. Avec 1 100 chômeurs supplémentaires, le seuil des 10 000 chômeurs est dépassé. Les emplois créés bénéficient autant aux hommes qu'aux femmes, mais l'afflux des femmes sur le marché du travail fait augmenter leur taux de chômage, alors que celui des hommes baisse. Les jeunes Mahorais sont de plus en plus en difficulté : leur taux de chômage est en forte hausse et s'élève à 46,5 %.

Par ailleurs, 28 000 personnes constituent le halo autour du chômage. Elles souhaitent travailler mais n'effectuent pas de démarche active de recherche d'emploi ou ne sont pas immédiatement disponibles. Elles sont trois fois plus nombreuses que les chômeurs mais leur poids diminue. Les femmes sont deux fois plus concernées par le halo que les hommes.

Le taux d’activité augmente de 2,5 points en un an

En 2014 à Mayotte, la population en âge de travailler se porte beaucoup plus sur le marché du travail qu'en 2013. En seulement un an, le taux d'activité augmente de 2,5 points pour atteindre 44,3 % au deuxième trimestre 2014 (figure 1). Le taux d'activité des femmes progresse fortement (+ 3,6 points) alors qu'il avait stagné entre 2009 et 2013. Une femme sur trois (35,9 %) est désormais active à Mayotte (figure 2), mais leur présence sur le marché du travail reste en retrait par rapport à la France métropolitaine où deux femmes sur trois sont actives.

Les hommes sont beaucoup plus présents sur le marché du travail que les femmes mais leur taux d'activité progresse moins vite (+ 1,3 point, soit 54,0 %). Ce taux reste aussi très faible par rapport à celui des Métropolitains (75,1 %).

Figure 1 – Les hommes se portent plus sur le marché du travail

en %
Les hommes se portent plus sur le marché du travail
Actifs en emploi Chômeurs BIT Inactifs du halo Inactifs hors halo
Ensemble 34,3 8,3 22,2 35,2
Femmes 24,6 9,9 28,1 37,3
Hommes 45,3 6,5 15,4 32,8
  • Source : Insee, enquête Emploi Mayotte 2014, 2e trimestre.

Figure 1 – Les hommes se portent plus sur le marché du travail Répartition des personnes de 15 ans ou plus sur le marché de l'emploi par sexe à Mayotte

Figure 2 – La population au regard de l'emploi à Mayotte en 2014 - Nombre d'actifs occupés, de chômeurs et d'inactifs ; Taux de chômage, d'activité et d'emploi par sexe et tranche d'âge

La population au regard de l'emploi à Mayotte en 2014 - Nombre d'actifs occupés, de chômeurs et d'inactifs ; Taux de chômage, d'activité et d'emploi par sexe et tranche d'âge
Actifs occupés Chômeurs Total Actifs Inactifs Taux d'activité Taux d'emploi Taux de chomage
en nombre en %
Ensemble
15 ans ou plus 43 300 10 500 53 800 72 600 42,6 34,2 19,6
15-64 ans 42 700 10 500 53 200 66 800 44,3 35,5 19,8
15-29 ans 6 300 4 500 10 800 39 300 21,5 12,6 41,4
30-49 ans 27 900 5 200 33 100 20 500 61,7 52,0 15,8
50-64 ans 8 500 800 9 300 7 000 57,3 52,0 9,3
Hommes
15 ans ou plus 26 700 3 800 30 500 28 400 51,8 45,3 12,5
15-64 ans 26 300 3 800 30 100 25 700 54,0 47,1 12,7
15-29 ans 3500 2 000 5 500 16 900 24,5 15,6 36,5
30-49 ans 17 100 1 600 18 700 5 900 76,0 69,6 8,4
50-64 ans 5 700 200 5 900 2 900 67,7 64,9 4,0
Femmes
15 ans ou plus 16 600 6 700 23 300 44 200 34,5 24,5 28,8
15-64 ans 16 400 6 700 23 100 41 100 35,9 25,5 29,1
15-29 ans 2800 2500 5 300 22 400 19,0 10,2 46,5
30-49 ans 10 800 3 600 14 400 14 600 49,6 37,1 25,3
50-64 ans 2 800 600 3 400 4 100 45,2 36,9 18,4
  • Source : Insee, enquête Emploi Mayotte 2014, 2e trimestre.

La hausse de l'activité s'accompagne d'une hausse de l'emploi et du chômage

La hausse de l'activité s'accompagne à la fois d'une hausse du chômage et de l'emploi, signe que le marché de l'emploi se structure progressivement. Le taux d'emploi progresse en 2014 (+ 1,7 point) alors qu'il était resté stable entre 2009 et 2013 (figures 3). En un an, 3 000 personnes supplémentaires se déclarent en emploi sur l'île. Le nombre d'emplois avait déjà augmenté de 8 500 entre 2009 et 2013. Malgré cet essor, Mayotte demeure le département français où le taux d'emploi est le plus faible (35,5 %).

La hausse de l'emploi bénéficie essentiellement aux plus âgés et aux femmes. Alors qu'il est stable chez les jeunes, le taux d'emploi des Mahorais âgés de 50 à 64 ans augmente de 3,8 points, plus vite même que celui des 30 à 49 ans (+ 2,1 points). Le taux d'emploi des plus âgés avait aussi fortement augmenté de 9,9 points entre 2009 et 2013. Spécificité à Mayotte, les Mahorais les plus âgés sont autant en emploi en 2014 que ceux de 30 à 49 ans alors que le taux d'emploi chute nettement à partir de 50 ans en métropole. Bien qu'ils ne représentent que 14 % de la population en âge de travailler, les 50 à 64 ans occupent 20 % des emplois à Mayotte.

Autre signe de structuration du marché du travail, la part des emplois salariés augmente et se rapproche du niveau de la France métropolitaine. Huit personnes en emploi sur dix sont désormais salariées à Mayotte (neuf sur dix en métropole). La part des non-salariés (20 %) diminue de 3,6 points en un an.

Le temps partiel demeure peu répandu, concernant seulement 8 % des personnes en emploi contre 19 % en France métropolitaine. Il recule même d'un point en un an et de six points en cinq ans, alors qu'il augmente en métropole.

Figure 3a – Le taux d'emploi des plus âgés augmente fortement entre 2009 et 2014 - Ensemble

en %
Le taux d'emploi des plus âgés augmente fortement entre 2009 et 2014 - Ensemble
Ensemble 2014 Ensemble 2013 Ensemble 2009
15-19 ans 0,6 0,8 1,9
20-24 ans 12,2 8,8 16,1
25-29 ans 33,2 34,7 36,3
30-34 ans 46,0 42,6 48,4
35-39 ans 51,0 48,1 53,1
40-44 ans 54,2 56,4 57,5
45-49 ans 61,6 56,6 55,2
50-54 ans 58,8 54,5 49,4
55-59 ans 51,0 44,1 36,5
60-64 ans 41,9 42,5 20,3
  • Source : Insee, enquêtes Emploi Mayotte, 2e trimestre.

Figure 3a – Le taux d'emploi des plus âgés augmente fortement entre 2009 et 2014 - EnsembleTaux d'emploi par sexe et tranche d'âges à Mayotte

Figure 3b – Le taux d'emploi des plus âgés augmente fortement entre 2009 et 2014 - Hommes

en %
Le taux d'emploi des plus âgés augmente fortement entre 2009 et 2014 - Hommes
Hommes 2014 Hommes 2013 Hommes 2009
15-19 ans 0,7 1,3 2,1
20-24 ans 19,6 12,3 25,2
25-29 ans 43,0 47,9 52,1
30-34 ans 62,8 60,7 60,3
35-39 ans 71,0 63,6 70,6
40-44 ans 69,1 68,4 76,5
45-49 ans 78,0 75,0 70,3
50-54 ans 71,7 70,9 64,9
55-59 ans 67,7 63,2 50,0
60-64 ans 53,0 52,4 22,4
  • Source : Insee, enquêtes Emploi Mayotte, 2e trimestre.

Figure 3b – Le taux d'emploi des plus âgés augmente fortement entre 2009 et 2014 - HommesTaux d'emploi par sexe et tranche d'âges à Mayotte

Figure 3c – Le taux d'emploi des plus âgés augmente fortement entre 2009 et 2014 - Femmes

en %
Le taux d'emploi des plus âgés augmente fortement entre 2009 et 2014 - Femmes
Femmes 2014 Femmes 2013 Femmes 2009
15-19 ans 0,6 0,3 1,7
20-24 ans 6,3 6,0 8,5
25-29 ans 26,9 26,3 24,4
30-34 ans 34,6 30,0 38,7
35-39 ans 36,1 36,2 35,6
40-44 ans 37,5 43,0 37,0
45-49 ans 44,1 36,9 38,3
50-54 ans 44,7 36,3 32,0
55-59 ans 35,3 23,4 20,7
60-64 ans 22,8 28,8 17,8
  • Source : Insee, enquêtes Emploi Mayotte, 2e trimestre.

Figure 3c – Le taux d'emploi des plus âgés augmente fortement entre 2009 et 2014 - FemmesTaux d'emploi par sexe et tranche d'âges à Mayotte

L'insertion des femmes sur le marché du travail augmente le chômage féminin

Au deuxième trimestre 2014, 10 500 personnes sont au chômage au sens du Bureau international du travail (BIT), soit 1 100 chômeurs de plus qu'en 2013 (définitions). Le taux de chômage s'établit ainsi à 19,6 %. L'emploi a pourtant augmenté, mais insuffisamment pour absorber l'arrivée de nombreuses femmes sur le marché du travail. Ainsi, le taux d'emploi des femmes progresse (+ 1,7 point) mais moins rapidement que leur taux d'activité. Il en résulte une hausse importante du chômage des femmes. En revanche, la hausse de l'activité masculine est plus modérée. Elle est portée par une hausse du taux d'emploi (+ 1,9 point) qui permet une baisse du chômage des hommes. L'écart entre les hommes et les femmes se creuse donc avec des taux de chômage respectifs de 12,5 % et de 28,8 %. En 2014, une femme a 2,3 fois plus de risque d'être au chômage qu’un homme à Mayotte. En France métropolitaine au contraire, le taux de chômage des femmes (9,4 %) est légèrement plus faible que celui des hommes (9,9 %).

À Mayotte, la durée du chômage est très longue avec une durée moyenne de 39 mois. Huit chômeurs sur dix effectuent des démarches de recherche d'emploi depuis au moins un an (figure 4). Les femmes restent encore plus longtemps au chômage, en moyenne 43 mois contre 33 mois pour les hommes. La durée du chômage s'est fortement allongée depuis 2009 où elle était de 28 mois en moyenne.

Figure 4 – Huit chômeurs sur dix recherchent un emploi depuis au moins un an

en %
Huit chômeurs sur dix recherchent un emploi depuis au moins un an
De 0 à 11 mois De 12 à 23 mois 24 mois ou plus
2014 19,1 15,0 65,8
2013 16,8 17,7 65,5
2009 33,7 16,7 49,6
  • Source : Insee, enquêtes Emploi Mayotte, 2e trimestre.

Figure 4 – Huit chômeurs sur dix recherchent un emploi depuis au moins un anRépartition des chômeurs selon la durée de recherche d'emploi à Mayotte

Les difficultés perdurent pour les jeunes

L'amélioration de l'emploi à Mayotte en 2014 ne bénéficie pas aux jeunes générations. Ainsi, le taux de chômage des moins de trente ans s'élève à 41,4 % et augmente de + 4,9 points en un an. Les jeunes femmes sont particulièrement touchées avec un taux de chômage de 46,5 % contre 36,5 % pour les jeunes hommes. Sur les 1 100 chômeurs supplémentaires en 2014, 900 ont moins de trente ans. Depuis 2009, de plus en plus de jeunes sont au chômage et de moins en moins en emploi. Leur taux de chômage augmente de 15,2 points sur la période quand leur taux d'emploi baisse de 3,3 points.

Chômage et halo restent conséquents

Aux 10 500 chômeurs s'ajoutent 28 100 personnes qui souhaiteraient également travailler mais ne sont pas considérées comme chômeurs car elles sont inactives selon la définition du BIT (figure 5). Elles ne font aucune démarche active de recherche d'emploi (86 %) ou ne sont pas disponibles dans les 15 jours pour travailler (14 %). Ces inactifs qui souhaiteraient travailler - halo autour du chômage (définitions) - sont moins nombreux qu'en 2013. Ils représentent 23,4 % de la population en âge de travailler contre 25,3 % en 2013.

En additionnant le chômage et le halo autour du chômage, 38 600 Mahorais souhaitent travailler mais n'ont pas d'emploi, soit un tiers de la population en âge de travailler. La taille imposante du halo comparativement au chômage BIT est une singularité. À Mayotte, le halo est trois fois supérieur au chômage. Toutefois, le rapport entre le halo et le chômage diminue nettement sur les cinq dernières années, en raison de la hausse de l'activité des Mahorais. De 3,8 en 2009, il diminue à 3,2 en 2013 puis à 2,6 en 2014. Sur un an, le ratio recule sous l'effet conjugué d’une baisse du nombre d'inactifs souhaitant travailler et d'une hausse du nombre de chômeurs.

En 2014, 30 % des femmes en âge de travailler sont dans le halo autour du chômage contre 16 % des hommes. Elles constituent ainsi les deux tiers du halo. La part des jeunes dans le halo diminue, passant de 29 % en 2009 à 21 % en 2014. Cette baisse s'explique par l'augmentation du taux de scolarisation, 49 % des moins de trente ans étant scolarisés en 2014 contre 40 % en 2009.

Figure 5 – 38 600 personnes sans emploi souhaitent travailler

nombre de personnes de 15 ans ou plus
38 600 personnes sans emploi souhaitent travailler
Chômeurs BIT Inactifs du halo
2009 7 600 29 200
2013 9 400 29 700
2014 10 500 28 100
  • Source : Insee, enquêtes Emploi Mayotte, 2e trimestre.

Figure 5 – 38 600 personnes sans emploi souhaitent travaillerNombre de chômeurs et d'inactifs souhaitant travailler à Mayotte

Encadré

Méthodologie

L'enquête Emploi a été réalisée pour la première fois à Mayotte en 2009. Depuis 2013, elle est désormais annuelle, avec une collecte s'étendant de mars à juin. L'objectif premier de cette enquête auprès des ménages est de disposer d'une mesure du chômage selon les normes du Bureau international du travail (BIT). En outre, l'enquête emploi apporte de nombreuses informations sur l'état du marché du travail : nombre d'actifs, d'actifs occupés et de chômeurs, caractéristiques des personnes présentes sur le marché du travail. Elle permet d'analyser son évolution d'une année sur l'autre. Elle traite aussi de sujets plus précis tels que la formation des jeunes arrivant sur le marché du travail.

Cette enquête se déroule dans tous les départements d'outre-mer (Martinique, Guadeloupe, Guyane, La Réunion et Mayotte). À Mayotte, l'Insee interroge plus de 4 600 personnes réparties sur l'ensemble de l'île. Dans chaque ménage tiré au sort, toute personne âgée de 15 ans ou plus est interrogée trois années de suite.

La méthode de pondération a été améliorée depuis la publication de l'enquête Emploi Mayotte 2013. Elle prend dorénavant en compte le lieu de naissance et s'appuie sur des données issues non seulement des derniers recensements (2007 et 2012) mais aussi des enquêtes cartographiques réalisées chaque année sur un cinquième du territoire mahorais. Les résultats 2013 ont ainsi été révisés. Par exemple, le taux de chômage de 2013 a été révisé de – 0,5 point (de 19,5 % à 19,0 %) (figure 6).

Figure 6 – Révision des résultats 2013

en %
Révision des résultats 2013
2013 2014
Taux d'activité (15-64 ans) 41,8 44,3
Hommes 52,7 54,0
Femmes 32,3 35,9
Taux d'emploi (15-64 ans) 33,8 35,5
Hommes 45,2 47,1
Femmes 23,8 25,5
Taux de chômage (15 ans ou +) 19,0 19,6
Hommes 14,0 12,5
Femmes 26,1 28,8
  • Source : Insee, enquêtes Emploi Mayotte, 2e trimestre.

Les indicateurs du chômage construits à partir du recensement de la population (le dernier recensement de Mayotte date de juillet 2012) ne correspondent pas aux critères du Bureau international du travail (BIT). Ils diffèrent donc sensiblement de ceux construits à partir de l'enquête Emploi. Traditionnellement, la mesure du chômage par le recensement est plus subjective, basée uniquement sur le déclaratif. La définition retenue au niveau européen, qui permet des comparaisons entre pays, est celle du BIT.

Définitions

Un chômeur au sens du Bureau international du travail (BIT) est une personne en âge de travailler (15 ans ou plus) qui répond simultanément à trois conditions : 1- être sans emploi, c'est-à-dire ne pas avoir travaillé, ne serait-ce qu'une heure, durant une semaine de référence ; 2- être disponible pour prendre un emploi dans les 15 jours ; 3- avoir cherché activement un emploi dans le mois précédent ou en avoir trouvé un qui commence dans moins de trois mois.

Sont considérées par le BIT comme des démarches actives de recherche d'emploi, dans le mois précédent l'entretien, les actes suivants : contacter ou être contacté par un bureau public de placement (Pôle emploi, chambre de commerce, etc.) pour trouver un emploi (visite, consultation de tableau, participation à des actions menées par Pôle emploi, etc.) ; prendre contact avec un bureau privé de placement ; visiter un forum des métiers ; faire une démarche directe auprès d'un employeur ; s'adresser à des relations personnelles ou professionnelles ; passer, répondre ou lire les annonces d'emploi ; passer un concours, un test, un entretien, etc.

La population active regroupe les chômeurs et la population active occupée (ayant un emploi), composée des salariés et des non-salariés.

Le taux de chômage est la proportion du nombre de chômeurs dans la population active.

La population active occupée comprend les personnes ayant travaillé (ne serait-ce qu'une heure) au cours d'une semaine donnée (appelée semaine de référence), qu'elles soient salariées, à leur compte, employeurs ou aides dans l'entreprise ou l'exploitation familiale.

Le taux d'emploi est le rapport de la population ayant un emploi (active occupée) à la population totale correspondante.

Le halo autour du chômage concerne les personnes qui souhaiteraient travailler mais qui sont considérée comme inactives au sens du BIT. En effet, le BIT fournit une définition stricte du chômage qui ignore certaines interactions qu'il peut y avoir avec l'emploi (travail occasionnel, sous-emploi) ou avec l'inactivité. Ainsi, certaines personnes souhaitent travailler mais sont considérées comme inactives, soit parce qu'elles ne sont pas disponibles rapidement pour travailler (deux semaines), soit parce qu'elles ne font aucune recherche. Ces personnes forment le halo autour du chômage.

Pour en savoir plus

Fabre É., Rivière J., « Enquête emploi Mayotte 2013 - 9 500 chômeurs et 29 900 inactifs qui souhaitent travailler », Insee Analyses Mayotte n° 1, juillet 2014.

Daudin V., « Enquête emploi Mayotte 2009 - Un marché de l’emploi atypique », Insee Mayotte Infos n° 48, décembre 2010.