18 secteurs aux profils très contrastésPortrait de la population et de l’habitat de Saint-Denis

Daniel Ah-Son, Ravi Baktavatsalou, Ludovic Besson (Insee)

En 2014, Saint-Denis compte 61 000 résidences principales et 145 000 habitants. L’habitat collectif prédomine largement dans le paysage immobilier : il y est deux fois plus présent que sur l’ensemble de la région. Le chef-lieu de La Réunion possède également l’un des plus importants parcs sociaux de l’île : un tiers des ménages vivent dans l’un des 21 000 logements sociaux de la commune.

Les 18 secteurs de la commune offrent des profils très contrastés. Dans les « Bas », huit secteurs cumulent les fragilités économiques et sociales : Le Butor - Sainte-Clotilde, Le Chaudron, Domenjod, Marcadet, Le Moufia, Petite-Île - Bas de la Rivière, Prima et Vauban-Camélias-Providence. Les habitants sont peu insérés dans l’emploi, leurs revenus faibles et la moitié des ménages vivent dans le parc social. Les quatre autres secteurs des Bas - le Centre-ville, La Source, Bellepierre et Montgaillard-Colline des Camélias - sont relativement plus aisés.

Dans les secteurs des « Hauts » et à « mi-pente », domine le modèle familial traditionnel du couple avec enfant(s). Les habitants en âge de travailler sont mieux insérés sur le marché du travail et les ménages plus souvent propriétaires de leur logement que dans le reste de la commune.

Réalisé en partenariat entre la Ville de Saint-Denis et l’Insee, cet ouvrage présente un vaste ensemble de données chiffrées et commentées sur le parc de logements, notamment sociaux, et les caractéristiques socio-économiques de la population dionysienne. Il s’ouvre sur un article de synthèse présentant une analyse transversale des 18 secteurs communaux. Ensuite, chaque secteur est décrit à travers une double-page offrant 12 indicateurs représentés sous forme graphique, et un commentaire faisant ressortir ses traits saillants.

Insee Dossier Réunion N° 5
No 5
Paru le : 12/12/2017