Le secteur chimie-matériaux en Nouvelle-Aquitaine

En Nouvelle-Aquitaine en 2013, le secteur de la chimie et des matériaux compte 2 200 établissements et emploie 31 000 salariés. Très hétérogène, il regroupe les entreprises du papier et du carton, emblématiques de la région, l’industrie chimique au sens large (hormis les produits pharmaceutiques) ainsi que celles des matériaux avancés (plasturgie, composites, matériaux de haute performance). Il est élargi au verre, à la céramique et aux matériaux de construction. Les établissements de 100 salariés ou plus concentrent la plus grande partie des effectifs et le secteur est largement investi par les groupes et les multinationales. S’il a perdu des emplois sur longue période, le secteur a dans son ensemble bien résisté à la crise amorcée en 2008, s’appuyant sur une demande interne comme internationale. Ses performances à l’exportation demeurent intactes. L’industrie régionale du papier-carton, très dynamique, crée de la richesse et investit massivement. A l’opposé, les activités de fabrication de produits en caoutchouc et en plastique souffrent d’un manque de compétitivité et peinent à rebondir.

Insee Dossier Nouvelle-Aquitaine
No 4
Paru le : 13/07/2017
Consulter

Le secteur chimie-matériaux en Nouvelle-Aquitaine : un secteur résilient, créateur de richesse, qui comble progressivement son retard

Didier Lampin, Sébastien Dumartin, Insee

Après la crise financière de 2008-2009, l’activité du secteur régional chimie-matériaux connaît une reprise portée à la fois par les demandes interne et externe. Entre 2009 et 2014, le secteur régional se montre plus résilient et plus créateur de richesse que le national et un rattrapage de la productivité s’opère. Dans le même temps, sa rentabilité se renforce. Si l’investissement reste très mesuré en fin de période, son taux dépasse encore le niveau national. Quant aux performances à l’exportation, elles demeurent intactes.

Insee Dossier Nouvelle-Aquitaine
Paru le : 13/07/2017