Au premier trimestre 2017, la fréquentation touristique augmente encore (+1,1 % sur un an)Fréquentation touristique dans les hôtels, campings et autres hébergements collectifs touristiques (AHCT) - premier trimestre 2017

Au premier trimestre 2017 en France métropolitaine, le redressement de la fréquentation dans les hébergements collectifs touristiques, exprimée en nuitées, se confirme : +1,1 % par rapport à la même période de 2016, après un rebond de 3,8 % au quatrième trimestre. Les hébergeurs pâtissent toutefois d'un calendrier moins favorable qu'au premier trimestre 2016, qui comportait un 29 février et un lundi de Pâques. La hausse est à nouveau plus marquée pour la clientèle étrangère (+2,7 %), que pour la clientèle française (+0,5 %). La fréquentation progresse nettement dans les hôtels, alors qu'elle se replie dans les autres hébergements collectifs touristiques (AHCT).

La fréquentation touristique continue de progresser en France métropolitaine

Au premier trimestre 2017 en France métropolitaine, le redressement de la fréquentation dans les hébergements collectifs touristiques, exprimée en nuitées, se confirme : +1,1 % par rapport à la même période de 2016, après un rebond de 3,8 % au quatrième trimestre. Les hébergeurs pâtissent toutefois d'un calendrier moins favorable qu'au premier trimestre 2016, qui comportait un 29 février et un lundi de Pâques. La hausse est à nouveau plus marquée pour la clientèle étrangère (+2,7 %), que pour la clientèle française (+0,5 %). La fréquentation progresse nettement dans les hôtels, alors qu'elle se replie dans les autres hébergements collectifs touristiques (AHCT).

Les touristes étrangers reviennent dans les hôtels de l'agglomération parisienne

La fréquentation hôtelière continue d'augmenter au premier trimestre 2017 (+2,3 % en glissement annuel, après +4,9 % fin 2016), atteignant ainsi un niveau inédit pour un premier trimestre. La progression de la clientèle, tant française qu'étrangère, profite essentiellement aux hôtels haut de gamme (4 ou 5 étoiles). Le retour de la clientèle se confirme dans les hôtels de l'agglomération parisienne (+9,9 %), tiré notamment par une fréquentation étrangère en vive hausse (+12,6 %). Dans une moindre mesure, les nuitées hôtelières augmentent aussi dans les zones urbaines de province (+1,4 %). En revanche, elles baissent nettement dans les hôtels situés en montagne (−6,5 %), en raison d'un enneigement médiocre, surtout en début de saison.

La fréquentation progresse nettement dans l'hôtellerie de chaîne (+4,1 %), avant tout en raison d'un accroissement de l'offre.

Au niveau national, le regain de touristes se traduit par une hausse du taux d'occupation de 2,1 points sur un an, pour s'établir à 53,1 %.

Graphique1 – Nuitées dans les hôtels

  • Source : Insee, en partenariat avec les comités régionaux du tourisme (CRT) et la DGE

Tableau2 – Durée moyenne de séjour et taux d'occupation

Durée moyenne de séjour et taux d'occupation
Durée moyenne des séjours (en jours) Taux d'occupation ** en %
2016 2017 2016 2017
T1 T1 * T1 T1 *
Hôtels 1,8 1,8 51,0 53,1
AHCT 4,3 4,3 56,8 60,1
  • *Données provisoires
  • Données non disponibles pour les campings, l'interrogation n'y portant que sur les mois de mai à septembre.
  • ** Le taux d'occupation est calculé en chambres pour les hôtels, en emplacements pour les campings et en unités d'hébergement (chambres, appartements, dortoirs) pour les autres hébergements collectifs.
  • Champ : France métropolitaine
  • Source : Insee, en partenariat avec les comités régionaux du tourisme (CRT) et la DGE

La fréquentation des autres hébergements collectifs touristiques se replie

Dans les AHCT, les nuitées se contractent au premier trimestre 2017 (−1,1 % sur un an, après +0,5 %).

En effet, le nombre de nuits en AHCT chute dans les zones de montagne (−6,1 %) en raison d'une météo défavorable, mais aussi d'une nouvelle baisse de l'offre sur ce type d'hébergements. À l'inverse, la fréquentation bondit dans l'agglomération parisienne, compensant son fort repli un an plus tôt.

Graphique2 – Nuitées dans les AHCT

  • Source : Insee, en partenariat avec les comités régionaux du tourisme (CRT) et la DGE

Hausse de la fréquentation en janvier et février

Dans l'hôtellerie, les mois de janvier et dans une moindre mesure de février tirent la fréquentation à la hausse. Les AHCT bénéficient d'un bon mois de février. Cette année, outre les effets de calendrier précités, les vacances d'hiver pour les académies de Paris, Créteil et Versailles se sont situées uniquement en février contrairement à 2016, où elles comportaient une semaine en mars.

Tableau1 – Nuitées au premier trimestre 2017 *

Nuitées au premier trimestre 2017 *
Nuitées du trimestre Glissement (%) annuel (T/T-4) des nuitées
Totales (en millions) % de nuitées étrangères Totales étrangères françaises
Total 61,0 28,2 1,1 2,7 0,5
Hôtels 40,1 31,4 2,3 4,5 1,3
Non classés 3,8 22,1 –2,3 –5,8 –1,3
1 et 2 étoiles 11,4 20,2 –0,8 1,2 –1,3
3 étoiles 14,6 31,7 0,6 1,6 0,2
4 et 5 étoiles 10,3 46,8 10,6 11,4 10,0
Chaîne 21,5 30,4 4,1 6,7 3,0
Indépendant 18,6 32,6 0,3 2,2 –0,6
Agglo. parisienne 14,0 51,0 9,9 12,6 7,2
Littoral 4,9 20,1 –0,5 –8,1 1,6
Montagne 6,6 28,9 –6,5 –10,1 –4,9
Urbain hors agglo paris. 12,6 18,0 1,4 2,4 1,2
Rural 2,0 15,0 –2,2 –1,9 –2,3
Autres hébergements collectifs touristiques 20,9 22,1 –1,1 –2,0 –0,9
Résidences tourisme 16,6 22,4 –1,0 ND ND
Villages Vacances 3,5 20,1 –3,3 ND ND
Autres 0,9 25,4 7,2 ND ND
Agglo. parisienne 2,2 27,8 25,2 4,8 35,3
Littoral 2,1 11,8 –9,6 –7,4 –9,9
Montagne 12,2 25,7 –6,1 –4,0 –6,8
Urbain hors agglo paris. 2,9 16,2 8,4 11,5 7,9
Rural 1,6 11,1 8,9 –10,3 11,8
  • * Données provisoires
  • Données non disponibles pour les campings, l'interrogation n'y portant que sur les mois de mai à septembre.
  • Champ : France métropolitaine
  • Source : Insee, en partenariat avec les comités régionaux du tourisme (CRT) et la DGE

Révisions

Par rapport à la précédente publication, l'évolution du nombre global de nuitées au quatrième trimestre 2016 est abaissée de 0,1 point (+3,8 % au lieu de +3,9 %) du fait de l'intégration de données connues depuis lors. Elle est abaissée de 0,2 point pour les AHCT (+0,5 % au lieu de +0,7 %). Elle n'est pas révisée pour les hôtels (+4,9 % au quatrième trimestre 2016).