Saison d’hiver 2015-2016 - Fréquentation hôtelière en hausse

Isabelle Pertile, Insee

Durant la saison d’hiver 2015-2016, la fréquentation hôtelière en Occitanie progresse de 3,9 %. Touristes français et étrangers viennent plus nombreux dans la région pour des raisons variées : vacances sur la côte ou dans les stations de ski, pèlerinage ou séjours dans les grandes villes pour des motifs professionnels ou d’agrément.

Entre novembre 2015 et avril 2016, 3,1 millions de touristes viennent dans les hôtels de la région Occitanie, ce qui représente 5,2 millions de nuitées. La fréquentation hôtelière régionale est plus dynamique que lors de la saison précédente (+ 3,9 % contre + 0,2 % pour l’hiver 2014-2015). Au contraire, en France métropolitaine la tendance est à la baisse (- 1,3 %), du fait de la désaffection de la clientèle étrangère.

Bilan très positif pour les stations de ski pyrénéennes

En Occitanie, le bilan de la saison hivernale 2015-2016 dans les Pyrénées est positif avec une hausse de 7,0 % des nuitées (figure 1). Cette hausse est particulièrement forte dans les stations de ski (+ 12,0 %) qui représentent les deux tiers des nuitées du massif. Le développement dans les stations d’activités et d’animations non liées au ski a probablement permis d’atténuer les conséquences d’un manque d’enneigement en début de saison. La hausse de la fréquentation est générale quel que soit le type de clientèle. Le nombre de nuitées étrangères qui ne représente encore que 8 % de l’ensemble des nuitées de la Montagne pyrénéenne, progresse fortement (+ 36,9 %).

Figure 1 – Bonne saison pour le massif de ski pyrénéenNuitées par espace touristique durant la saison d'hiver 2015-2016 (novembre à avril) en Occitanie

Bonne saison pour le massif de ski pyrénéen
Nombre de nuitées totales Évolution par rapport à la saison précédente (en %) Part des nuitées étrangères (en %)
Montagne pyrénéennne 475 375 + 7,0 8,4
Massif pyrénéen non ski 59 491 + 1,1 5,6
Massif pyrénéen ski 313 804 + 12,0 8,3
Piémont pyrénéen hors Lourdes 102 080 - 3,3 10,6
Rural hors Pyrénées et Massif central 260 704 + 5,9 10,0
Massif central 452 900 - 2,2 8,0
Urbain 2 999 570 + 2,9 19,7
Urbain hors métropoles 1 456 275 + 3,9 16,4
Toulouse Métropole 1 021 439 + 4,1 24,4
Montpellier Méditerranée Métropole 521 856 - 1,8 19,5
Littoral 623 375 + 6,7 11,4
Lourdes 386 774 + 10,6 52,4
Occitanie 5 198 698 + 3,9 18,6
  • Source : Insee - DGE - CRT Occitanie, enquête mensuelle de fréquentation dans l'hôtellerie

Nouvelle hausse de fréquentation à Lourdes

La fréquentation à Lourdes est en forte progression pour la seconde saison d’hiver consécutive (+ 10,6 %), bien que la présence des étrangers soit stable par rapport à la saison précédente. La hausse est essentiellement concentrée sur les mois de février, mars et avril. Le mois de février est très prisé de la clientèle italienne (+ 9,1 % de fréquentation par rapport à février 2015), avec des manifestations liées aux dates anniversaires des premières apparitions de la Vierge. En mars, les fêtes de Pâques très précoces cette année (27 mars en 2016 contre 5 avril en 2015) entraînent un afflux de visiteurs. Le mois d’avril, sans fête religieuse majeure cette année, est légèrement excédentaire grâce à une forte augmentation des nuitées françaises.

L’urbain toujours attractif

Dans l’urbain, qui représente 58 % des nuitées en Occitanie (figure 2), la progression par rapport à la saison hivernale précédente est de 2,9 %, tirée par la fréquentation étrangère. Si la clientèle française reste la plus importante, elle augmente plus modérément. Le regain de fréquentation dans l’urbain hors métropoles est plus dynamique que celui des métropoles toulousaine et montpelliéraine réunies. Par rapport à la saison précédente, la part de la clientèle professionnelle augmente légèrement : respectivement + 2,8 points sur les deux métropoles et + 3,5 points pour l’urbain hors métropoles.

Figure 2 – Près de six nuitées sur dix dans l'espace urbainRépartition des nuitées selon les espaces touristiques durant la saison d'hiver 2015-2016 (novembre à avril) en Occitanie

Près de six nuitées sur dix dans l'espace urbain
Espaces touristiques Nuités totales
Urbain 58
Lourdes 7
Littoral 12
Massif pyrénéen 9
Massif central 9
Rural 5
  • Source : Insee - DGE - CRT Occitanie, enquête mensuelle de fréquentation dans l'hôtellerie

Figure 2 – Près de six nuitées sur dix dans l'espace urbainRépartition des nuitées selon les espaces touristiques durant la saison d'hiver 2015-2016 (novembre à avril) en Occitanie

Clientèle française en hausse sur le littoral

La fréquentation sur le littoral progresse de 6,6 % par rapport à la saison hivernale précédente grâce à une recrudescence de la clientèle française, qui assure de bons taux de remplissage des hôtels à cette époque de l’année. Cet engouement est visible sur les mois de novembre et décembre 2015, ainsi que février et mars 2016 exceptionnellement doux.

Le rural s’avère aussi plus attractif durant la saison d’hiver 2015-2016 : + 5,9 %. Sur la saison hivernale, seul le mois d’avril perd de la clientèle quelle qu’en soit l’origine.

Le seul espace touristique en recul dans la région est la partie occitane du Massif central, qui connait une baisse de 2,1 % de la fréquentation hôtelière. Cette baisse est centrée sur les mois de janvier, février et avril et concerne à la fois les clientèles française et étrangère.

Encadré

Méthodologie

Dans le cadre de cette étude, des espaces touristiques ont été constitués pour mettre en avant une cohérence de territoire, une homogénéité et des spécificités propres à la région. Ainsi, on distingue le littoral, la partie sud du Massif central*, le Massif pyrénéen* (massif ski, non ski et piémont hors Lourdes) qui s’étend des Hautes-Pyrénées aux Pyrénées-Orientales, les deux métropoles (au sens EPCI) de Toulouse et Montpellier**, l’urbain hors métropoles qui regroupe les communes appartenant à des unités urbaines de 10 000 habitants ou plus. Enfin le rural est défini en creux comme tous les territoires n’appartenant pas aux zones précédemment citées.

EPCI : établissement public de coopération intercommunale

* les massifs ont été délimités conformément à la loi Montagne.

** trois communes de la métropole montpelliéraine sont dans cette étude classées dans le littoral : Villeneuve-lès-Maguelone, Lattes et Pérols.

Figure 3 – Une grande variété d’espaces touristiques

  • Source : Insee

Définitions

Nuitées : nombre total de nuits passées par chaque arrivant dans un établissement ; ainsi pour un couple séjournant trois nuits consécutives dans un hôtel, on comptera six nuitées, comme pour six personnes ne séjournant qu’une seule nuit.