Nord Grande Terre : Une expansion urbaine, une identité rurale

L’histoire de la Communauté d’Agglomération du Nord Grande-Terre est indissociable de celle de la canne à sucre. Délimité à l’ouest par la Mangrove et à l’est par les falaises, l’intérieur des terres est partagé par des plateaux et des plaines où la qualité des sols et le climat ont fait du Nord Grande-Terre un territoire rural, et de la canne à sucre une monoculture historique. Ce territoire connaît parallèlement une croissance démographique et une évolution de sa structure de population. Les départs, relatifs aux migrations pour études, ont fait place à des arrivées d’actifs, ce qui a accéléré mécaniquement le vieillissement de la population. En outre, la qualité de vie qui caractérise cette zone géographique s’avère attractive pour les séniors, dont l’arrivée sur place accentue encore le phénomène. L’identité culturelle et le déficit de formation post-bac conjugués à ce vieillissement accéléré de la population mettent en relief un niveau de qualification encore en retrait.

Insee Dossier Guadeloupe
No 11
Paru le : 22/03/2017
Consulter

Une sphère productive qui résiste

Audrey Naulin, Gérald Servans

Le caractère rural du Nord Grande-Terre reste très marqué, avec un secteur agricole qui résiste, porté par la présence de l’industrie sucrière sur le territoire. En 2013, un quart des emplois dépend de la sphère productive. L’emploi salarié est concentré dans quelques grands établissements, notamment de la sphère publique, mais l’emploi non salarié concentre 25 % des emplois, contre 17 % dans le reste de la Guadeloupe. La Communauté d’Agglomération est dynamique, que ce soit en termes de créations d’établissements entre 2013 et 2015 ou d’évolution de l’emploi entre 2008 et 2013, portée notamment par la commune du Moule. Toutefois, l’industrie agroalimentaire, essentielle pour soutenir l’activité économique du Nord Grande-Terre est très dépendante de centres de décisions externes au territoire.

Insee Dossier Guadeloupe
Paru le : 22/03/2017