Les quartiers de la politique de la ville au sein de leur agglomération

La réforme de la politique de la ville de 2014 définit 46 quartiers prioritaires de la politique de la ville dans les Pays de la Loire. Ils s’insèrent dans 11 agglomérations aux profils contrastés. Les habitants de ces quartiers sont confrontés à des situations économiques et sociales plus dégradées que ceux du reste de l’agglomération. Niveau de vie, pauvreté, accès à l’emploi, conditions de logement, cadre de vie, réussite scolaire, etc. : autant de thématiques porteuses d’enjeux pour la politique de la ville qui sont analysées dans ce dossier. Chaque quartier prioritaire de la politique de la ville est positionné au sein de son agglomération.

Ce dossier a été réalisé par l’Insee en partenariat avec le Sgar. Y ont largement contribué la Dreal, la Direccte, la DRDJSCS, le Rectorat, Pôle emploi, l’ARS, les DDT, les DDTM, les préfectures de département et le CGET.

Insee Dossier Pays de la Loire
Paru le : 16/03/2017
Consulter

Châteaubriant, Fontenay-le-Comte et Saumur : 6 400 habitants dans les 3 QPV

Les unités urbaines de Châteaubriant, Fontenay-le-Comte et Saumur comprennent chacune un seul quartier prioritaire de la politique de la ville (QPV). Dans ces petites agglomérations, la situation socio-économique est moins favorable que dans les autres agglomérations ayant un QPV : le niveau de vie médian est plus faible, la pauvreté et le chômage très présents. Ces difficultés se retrouvent au sein des QPV, notamment en matière d’emploi : les habitants travaillent moins souvent qu’en moyenne dans les QPV de la région. En lien avec un marché immobilier peu tendu, les logements sont plus souvent vacants. Cette situation est plus marquée dans les QPV où 10 % à 13 % des logements sociaux sont vacants depuis au moins trois mois. Le collège public situé à proximité de chaque QPV appartient au réseau d’éducation prioritaire.

Insee Dossier Pays de la Loire
Paru le : 16/03/2017