Les quartiers de la politique de la ville au sein de leur agglomération

La réforme de la politique de la ville de 2014 définit 46 quartiers prioritaires de la politique de la ville dans les Pays de la Loire. Ils s’insèrent dans 11 agglomérations aux profils contrastés. Les habitants de ces quartiers sont confrontés à des situations économiques et sociales plus dégradées que ceux du reste de l’agglomération. Niveau de vie, pauvreté, accès à l’emploi, conditions de logement, cadre de vie, réussite scolaire, etc. : autant de thématiques porteuses d’enjeux pour la politique de la ville qui sont analysées dans ce dossier. Chaque quartier prioritaire de la politique de la ville est positionné au sein de son agglomération.

Ce dossier a été réalisé par l’Insee en partenariat avec le Sgar. Y ont largement contribué la Dreal, la Direccte, la DRDJSCS, le Rectorat, Pôle emploi, l’ARS, les DDT, les DDTM, les préfectures de département et le CGET.

Insee Dossier Pays de la Loire
No 3
Paru le : 16/03/2017
Consulter

Nantes : 53 900 habitants dans les 15 QPV de l’agglomération

L’unité urbaine de Nantes compte 15 quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV). Ils regroupent 53 900 habitants, soit un tiers de la population des QPV de la région. Dans l’unité urbaine de Nantes, un habitant sur dix vit dans un QPV. Un seul quartier, Le Ranzay, est nouveau dans la géographie prioritaire depuis 2014. Dans l’agglomération nantaise, la population est globalement plus aisée. Le niveau de vie médian est particulièrement élevé (21 300 euros par unité de consommation). La pauvreté est moins présente : elle touche 11 % des habitants, soit 2 points de moins qu’en moyenne dans les 11 unités urbaines englobantes. Cependant les inégalités sont marquées, surtout à Nantes où 15 % de la population est pauvre. La majorité des QPV sont situés dans cette commune ; certains sont sur deux communes ou entièrement dans une ville attenante (Saint-Herblain, Orvault ou Rezé).

Insee Dossier Pays de la Loire
Paru le : 16/03/2017