Saison estivale 2016 en Nouvelle-Aquitaine : une hausse modérée de la fréquentation touristique

Sébastien Brumaud, Damien Noury, Insee

La fréquentation touristique de la saison estivale 2016 dans les campings et hôtels de la Nouvelle-Aquitaine progresse de 0,9 % par rapport à la saison 2015. Dans les campings, les nuitées se replient sur le littoral mais augmentent dans les territoires non côtiers. Dans l’hôtellerie, la fréquentation est en hausse, soutenue par un bon mois de juillet.

Au cours de la saison d’été 2016, de mai à septembre, 40,2 millions de nuitées (définition) ont été passées dans les hébergements collectifs touristiques de Nouvelle-Aquitaine (figure 1). La région a été la deuxième de France métropolitaine la plus fréquentée après l’Occitanie.

Bénéficiant d’un littoral important, les campings représentent près de 60 % de la fréquentation estivale de Nouvelle-Aquitaine. Les hôtels, d’une part, et les autres hébergements collectifs touristiques, d’autre part, totalisent environ 20 % des nuitées chacun.

Figure 1 – En Nouvelle-Aquitaine, 60 % des nuitées estivales réalisées dans les campingsNuitées dans les campings, les hôtels et les AHCT par département de mai à septembre 2016

En Nouvelle-Aquitaine, 60 % des nuitées estivales réalisées dans les campings
Département Nombre de nuitées dans les campings, les hôtels et les autres hébergements collectifs touristiques Part des nuitées dans les campings (%)
Charente 404 200 32,7
Charente-Maritime 9 206 500 70,3
Corrèze 1 000 900 49,5
Creuse 211 200 63
Dordogne 4 257 600 74,7
Gironde 8 531 000 53,8
Landes 8 228 600 70,4
Lot-et-Garonne 761 200 38,8
Pyrénées-Atlantiques 4 761 200 42,6
Deux-Sèvres 434 800 30,4
Vienne 1 762 100 18,3
Haute-Vienne 620 800 34,6
Nouvelle-Aquitaine 40 180 100 59,2
  • Source : Insee, en partenariat avec la DGE et les partenaires territoriaux, enquêtes de fréquentation dans l'hôtellerie, l'hôtellerie de plein air et les AHCT (résultats non définitifs)

La fréquentation des hôtels et campings progresse globalement de 0,9 % sur un an après + 4,6 % en 2015. Cette croissance place la Nouvelle-Aquitaine au quatrième rang des régions métropolitaines après l’Auvergne-Rhône-Alpes, l’Occitanie et les Hauts de France. En revanche, cette fréquentation diminue le plus fortement en Provence-Alpes-Côte d’Azur (– 3,8 %), Bretagne (– 4,2 %), Normandie (– 4,3 %) et Île-de-France (– 12,0 %).

Dans les campings, la fréquentation se replie sur le littoral et progresse dans l'intérieur

En 2016, avec une hausse de 0,7 %, la fréquentation estivale dans les 1 400 campings de Nouvelle-Aquitaine est mieux orientée qu'en France de province (– 0,5 %). Le nombre de nuitées continue de croître mais à un rythme inférieur à 2015 (+ 4,6 %) et 2014 (+ 1,0 %). Les 23,8 millions de nuitées réalisées de mai à septembre placent la région en deuxième position derrière l’Occitanie qui enregistre 24,4 millions de nuitées, en augmentation de 2,8 %.

L'attrait pour les emplacements locatifs (où sont implantées des résidences mobiles ou des habitations légères de loisirs) se confirme avec une hausse de 2,3 % (+ 6,3 % en 2015). En revanche, la fréquentation des emplacements nus baisse de 1,1 %, une première depuis trois ans (+ 2,8 % en 2015 et + 0,5 % en 2014).

Les plus fortes hausses de fréquentation s’observent dans les départements de l'intérieur : + 10,0 % en Haute-Vienne, + 3,5 % en Dordogne et + 3,4 % dans la Creuse (figure 2). Dans les départements côtiers, le nombre de nuitées diminue de 2,2 % en Charente-Maritime (après + 7,8 % en 2015) alors qu'il augmente dans les Pyrénées-Atlantiques (+ 1,8 %), la Gironde (+ 1,5 %) et les Landes (+ 1,2 %).

Figure 2 – Forte hausse de fréquentation dans les campings de l'est de la régionNombre et évolution des nuitées des campings entre les saisons estivales 2015 et 2016, par département en Nouvelle-Aquitaine

  • Source : Insee, en partenariat avec la DGE et les partenaires territoriaux, enquêtes de fréquentation dans l'hôtellerie, dans l'hôtellerie de plein air et les AHCT (résultats non définitifs)

Après une bonne saison 2015 (+ 5,5 %), la fréquentation sur le littoral néo-aquitain diminue (– 0,5 %) comme sur l'ensemble du littoral français (– 2,7 %). Elle recule sur le littoral charentais maritime (– 1,8 %) et la côte landaise (– 0,4 %) alors qu’elle progresse sur les littoraux girondin (+ 1,3 %) et basque (+ 0,5 %). Ainsi, en Nouvelle-Aquitaine, 69 % des nuitées sont effectuées sur la côte atlantique. Dans les territoires non littoraux, la fréquentation reste sur la dynamique positive amorcée en 2015 avec une augmentation de 3,2 % (+ 2,6 % en 2015).

Les nuitées des mois de juillet et août concentrent près de 80 % de la fréquentation de la saison, elles s'apprécient de 1,6 % en 2016. Elles compensent un mauvais début de saison (– 14,9 % en mai 2016 par rapport à mai 2015 et – 3,7 % en juin 2016 par rapport à juin 2015) consécutif à une météo dégradée et à des ponts moins nombreux. La saison se termine avec un mois de septembre exceptionnel (+ 7,8 %).

Après deux années de stabilité, la fréquentation étrangère se développe de nouveau (+ 1,6 %). La croissance de la clientèle française se tasse (+ 0,3 %) après une saison estivale 2015 positive (+ 6,3 %). La clientèle française représente néanmoins 73 % des nuitées réalisées dans les campings.

Dans les hôtels, une saison en hausse soutenue par un bon mois de juillet

Dans un contexte économique difficile conjugué aux craintes suscitées par les attentats, l’activité hôtelière de la région reste orientée à la hausse. La fréquentation estivale croît de 1,6 % après une hausse de 4,7 % en 2015. Elle enregistre la plus forte hausse au mois de juillet, soit + 4,8 % de nuitées hôtelières sur un an, après + 7,2 % en juillet 2015. Les autres mois de la saison sont également tous orientés à la hausse, mais avec une progression inférieure à 1 %.

Les nuitées étrangères augmentent plus fortement que celles des Français : + 3,6 % contre + 1,0 % sur un an. L’Euro de football a drainé en Gironde un afflux important de clientèle étrangère. Plus de 50 000 nuitées étrangères supplémentaires sont enregistrées dans les hôtels girondins sur le seul mois de juin, avec notamment les séjours des Britanniques, des Irlandais et des Belges venus sans doute supporter leur équipe nationale.

Par ailleurs, après une augmentation de 2,7 % en 2015, la fréquentation de la clientèle d’affaires bondit de 9,5 % en 2016, soit 292 000 nuitées de plus. Cette tendance se confirme en province (+ 12,6 %).

Durant la saison, 65 % des chambres proposées à la location ont été louées, soit 1,9 point de plus qu’en moyenne en France de province. Après la Corse et Provence-Alpes-Côte d’Azur, la Nouvelle-Aquitaine est la troisième région de province pour le taux d’occupation moyen des hôtels.

Encadré

400 autres hébergements collectifs touristiques

Dans la région, près de 400 établissements appartiennent au champ des autres hébergements collectifs touristiques. Sur la saison 2016, ils enregistrent près de 7,5 millions de nuitées, au deuxième rang des régions après Provence-Alpes-Côte d’Azur. L'évolution de cette fréquentation par rapport à la saison 2015 n’a pas été calculée compte tenu du poids du Center Parcs. En effet, ouvert dans le nord de la Vienne depuis juillet 2015, le Center Parcs n’a été intégré dans l’enquête AHCT que lors de son homologation en fin d’année 2015.

Sources

L’Insee réalise chaque mois des enquêtes sur la fréquentation des hébergements collectifs touristiques : hôtels, campings (hébergements de plein air) et autres hébergements collectifs touristiques (AHCT). Ces derniers comprennent notamment les résidences de tourisme (dont les « appart’hôtels »), villages de vacances, maisons familiales et auberges de jeunesse. Ils n’incluent pas les hébergements proposés par des particuliers. Ces enquêtes sont réalisées en partenariat avec la DGE et les partenaires territoriaux. Ces derniers financent l’extension de l’échantillon de l’enquête hôtellerie dans le cadre de conventions partenariales avec l’Insee.

Définitions

Les nuitées (ou fréquentation) correspondent au nombre total de nuits passées par les clients. Un couple séjournant trois nuits consécutives dans un hôtel compte pour six nuitées, de même que six personnes ne séjournant qu’une nuit.

Pour en savoir plus

Favre F., « Saison touristique d’été 2016 - Fort repli en Île-de-France et sur le littoral », Insee Focus n° 68, novembre 2016

Brumaud S., « Saison touristique 2015 en Aquitaine - La fréquentation des hôtels et campings au beau fixe », Insee Analyses Nouvelle-Aquitaine n° 09, février 2016

Blanché F., « Une fréquentation record dans les campings du Poitou-Charentes en 2015 », Insee Flash Nouvelle-Aquitaine n° 4, février 2016

Noury D., « Tourisme : la clientèle française soutient l'activité des campings limousins », Insee Flash Nouvelle-Aquitaine n° 3, février 2016