Tourisme : la clientèle française soutient l'activité des campings limousins

Damien Noury, Insee

Dans les campings limousins, la fréquentation estivale se stabilise après un repli marqué pendant la saison 2014. Avec un climat plus favorable que l'année précédente, les campeurs accueillis ont été plus nombreux mais ils ont de nouveau écourté leurs séjours. La fréquentation néerlandaise chute pour la deuxième année consécutive. En revanche, les Français ont réaffirmé l'attrait de l'offre locative limousine, laquelle atteint une fréquentation record après deux saisons mitigées. L'activité se maintient également dans les hôtels limousins grâce à la hausse de la fréquentation aux mois de juillet et septembre.

Campings : plus de campeurs, mais des séjours écourtés

De mai à septembre 2015, 808 000 nuitées ont été passées dans les campings limousins, soit 3,4 % de la fréquentation de l'Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes. Toujours en retrait par rapport à 2012 et 2013, l'activité des campings se maintient (+ 0,8 %) après le repli marqué d'une saison 2014 à la météo maussade (– 6,8 %). En France métropolitaine, la fréquentation rebondit de 2,9 % sur un an, après + 0,3 % en 2014. Le nombre de campeurs accueillis sur le territoire limousin est en hausse de 4,9 % mais les séjours ont été écourtés, en dépit d'un climat plus favorable qu'en 2014.

Le mois de juillet 2015, particulièrement chaud, succède au deuxième mois de juillet le plus pluvieux depuis au moins 30 ans. Pour autant, la fréquentation du mois rebondit de seulement 6 %, après un repli de 12 %. De même, le mois d'août, ensoleillé, orageux et aux températures au-dessus des normales fait suite à un mois d'août 2014 particulièrement frais. La fréquentation du mois baisse toutefois de 2 %, après – 10 % en août 2014.

Figure 1 – L'activité des campings reste en retrait en juillet et août 2015 malgré une météo plus clémente

L'activité des campings reste en retrait en juillet et août 2015 malgré une météo plus clémente
2012 2013 2014 2015
Mai 42,6 44,0 40,0 45,0
Juin 69,2 61,9 75,6 70,9
Juillet 305,8 312,7 274,8 291,1
Août 385,9 391,4 349,8 343,9
Septembre 50,1 50,4 61,5 57,1
  • Nombre de nuitées passées dans les campings limousins de mai à septembre, entre 2012 et 2015
  • Source : Insee, partenariats régionaux, enquêtes de fréquentation touristique 2012 à 2015

Figure 1 – L'activité des campings reste en retrait en juillet et août 2015 malgré une météo plus clémente

Les Néerlandais sont moins nombreux et restent moins longtemps

Globalement sur la saison, la fréquentation française des campings limousins rebondit de 5 % par rapport à 2014 et compense le repli des nuitées passées par la clientèle étrangère. Les campeurs étrangers, qui représentent un tiers de l'activité, ont été aussi nombreux qu'en 2014 mais sont restés moins longtemps. Ainsi, la fréquentation étrangère baisse de 6 % sur le territoire limousin (en nombre de nuitées), soit le deuxième plus fort repli des anciennes régions après Basse-Normandie (– 7 %).

La clientèle néerlandaise constitue une part importante de la fréquentation des campings limousins : elle représente les deux tiers des nuitées étrangères et une nuitée sur cinq toutes nationalités confondues. En 2015, la fréquentation néerlandaise chute pour la deuxième année consécutive (– 12 % après – 8 %). En effet, les Néerlandais ont été moins nombreux dans les campings limousins (– 4 %) et ils ont continué à écourter leurs séjours. En 2014, le repli de fréquentation pour cette clientèle était imputable à la seule réduction de la durée des séjours.

Cependant, parmi l'ensemble des nationalités, la clientèle néerlandaise est celle qui reste le plus longtemps dans l'hôtellerie de plein air limousine, avec des séjours de 5,2 jours en moyenne, contre 3,6 jours pour l'ensemble des campeurs. Au final, en 2015, la désaffection de la seule clientèle néerlandaise contribue à hauteur de – 3 points à l'évolution totale des nuitées dans les campings limousins.

Une fréquentation record sur emplacements locatifs

En 2015, la fréquentation estivale sur emplacements locatifs atteint un niveau record pour le territoire. L'activité du segment rebondit fortement, avec + 8 % de nuitées sur un an après une contraction de 6 % lors de la saison précédente et une stabilité en 2013. Ce second souffle est lié à un afflux important de clientèle française sur ces emplacements (+ 12 % sur l'ensemble de la saison).

À l'inverse, le nombre de nuitées passées sur emplacements nus diminue de nouveau sur la saison (– 3 % après – 7 % en 2014). Ce repli s'inscrit dans une tendance à la baisse de 3,1 % par an en moyenne pour le segment entre 2005 et 2013. La contraction est de nouveau particulièrement marquée au mois d'août : – 9 % (contre – 4 % en France métropolitaine) après – 12 % en août 2014.

Sur le territoire limousin, la fréquentation du segment locatif rebondit fortement en Corrèze et en Creuse, tandis que la baisse des nuitées est modérée sur emplacements nus. En revanche, en Haute-Vienne, le rebond du locatif est moins prononcé, mais le repli de fréquentation des emplacements nus est plus marqué.

Figure 2 – Segment locatif des campings et hôtellerie de chaîne tirent leur épingle du jeu

Segment locatif des campings et hôtellerie de chaîne tirent leur épingle du jeu
Nuitées de mai à septembre 2015 Évolution 2014-2015 Évolution par rapport à la moyenne 2012-2014
Campings 807 990 + 0,8 – 3,6
Emplacements nus 515 384 – 2,8 – 7,4
Emplacements locatifs 292 606 + 7,8 + 3,7
Hôtels 689 126 + 0,6 – 3,3
Hôtels de chaîne 321 806 + 7,8 + 2,6
Hôtels indépendants 367 321 – 4,9 – 8,0
  • Évolution de la fréquentation estivale 2015 (mai à septembre) des hôtels et campings limousins
  • Source : Insee, partenariats régionaux, enquêtes de fréquentation touristique 2012 à 2015

Hôtellerie : tous les établissements ne sont pas logés à la même enseigne

Avec près de 690 000 nuitées enregistrées de mai à septembre 2015, la fréquentation des hôtels limousins s'est maintenue (+ 0,6 % contre + 3,0 % en France métropolitaine) après un recul de 4,1 % en 2014. Cependant, la situation des établissements n'est pas homogène : alors que le nombre de nuitées est en hausse de 8 % dans les hôtels de chaîne (définitions), les hôtels indépendants subissent un recul de leur activité de 5 %. Ce clivage se retrouve également au niveau national, avec une hausse de 9 % pour les premiers contre un repli de 2 % pour les seconds. En cinq ans, l'hôtellerie de chaîne a maintenu son activité sur le territoire limousin avec une hausse de 2 % des nuitées par rapport à l'été 2010 alors que la situation s'est progressivement dégradée pour l'hôtellerie indépendante, avec un recul de 16 % sur la période.

Figure 3 – La hausse de l'activité hôtelière en juillet et septembre compense le repli en mai, juin et août

La hausse de l'activité hôtelière en juillet et septembre compense le repli en mai, juin et août
2012 2013 2014 2015
Mai 124,9 125,7 111,2 109,1
Juin 129,4 127,3 126,2 123,5
Juillet 170,2 154,3 142,3 151,6
Août 185,5 183,6 180,0 176,5
Septembre 129,6 123,1 125,1 128,4
  • Nombre de nuitées séjournées dans les hôtels limousins lors de la saison estivale, par mois de 2012 à 2015
  • Source : Insee, partenariats régionaux, enquêtes de fréquentation touristique 2012 à 2015

Figure 3 – La hausse de l'activité hôtelière en juillet et septembre compense le repli en mai, juin et août

Corolaire d'une conjoncture économique difficile, la clientèle d'affaires est en repli de 2 % sur la saison (– 1 % en France métropolitaine). Toutes clientèles confondues, la hausse de fréquentation des hôtels limousins aux mois de juillet et septembre, conforme à la tendance nationale, compense le recul des nuitées des mois de mai, juin et août.

Durant la saison 2015, l'hôtellerie haute-viennoise se détache avec une hausse des nuitées de 2 %, soutenue par l'activité hôtelière de Limoges et de ses environs (+ 5 % de fréquentation sur un an). En Corrèze et en Creuse, l'activité est en léger repli, de respectivement 1 et 2 % sur un an.

Définitions

Hôtel de chaîne : un hôtel sous enseigne d'une chaîne hôtelière peut être soit une filiale du groupe hôtelier, soit un établissement franchisé.

Hôtel indépendant : parmi les hôtels dit indépendants, sont également compris les établissements adhérant à une chaîne volontaire (Relais et Châteaux, Logis de France...).

Pour en savoir plus

« En 2014, une chambre d'hôtel sur deux appartient à une chaîne », Favre F., Insee Première n°1553, juin 2015