Le chômage baisse en Nouvelle-Aquitaine au 2e trimestre 2016

Caroline Geindre, Insee

Au 2e trimestre 2016 en Nouvelle-Aquitaine, le taux de chômage recule de 0,2 point et s’établit à 9,4 % de la population active. Il baisse dans toutes les régions métropolitaines et dans la quasi-totalité des départements, à l'exception des Landes où il est en légère hausse. Il diminue dans la grande majorité des zones d’emploi néo-aquitaines, seules quatre font exception. En France métropolitaine, le taux de chômage diminue également à 9,6 % (– 0,3 point).

Au 2e trimestre 2016, le taux de chômage en Nouvelle-Aquitaine baisse de 0,2 point, après être resté stable au 1er trimestre. Il atteint ainsi 9,4 % de la population active, son niveau le plus bas depuis le 2e trimestre 2014. Le taux de chômage métropolitain recule un peu plus (– 0,3 point) et s’élève à 9,6 %. L’écart de 0,3 point entre les taux régional et national, stable depuis le deuxième semestre 2014, se réduit à 0,2 point.

Sur un an, la baisse du taux de chômage est sensible, aussi bien en Nouvelle-Aquitaine (– 0,4 point) qu’au niveau national (– 0,5 point).

Au 2e trimestre 2016, le chômage recule dans toutes les régions métropolitaines. La Nouvelle-Aquitaine fait partie des régions où le repli est le moins fort (0,2 point). Son taux de chômage la place en 7e position. Les Pays de la Loire suivis de près par l’Île-de-France sont les deux régions les moins touchées (respectivement 8,4 % et 8,5 %). À l’inverse, l’Occitanie et les Hauts-de-France sont les plus affectées (11,6 % et 12,0 %).

Sur un an, l’évolution du taux de chômage en Nouvelle-Aquitaine est moyenne par rapport aux autres évolutions régionales, reculant de 0,3 point au minimum à 0,6 point pour les régions les mieux orientées.

Au 2e trimestre 2016, le chômage cède du terrain dans l'ensemble des départements néo-aquitains, à l’exception des Landes. Le taux de chômage landais progresse légèrement (+ 0,1 point) par rapport au 1er trimestre 2016 (figure 1). La Charente-Maritime et la Dordogne enregistrent la plus forte baisse (– 0,3 point). En Charente, Corrèze, Haute-Vienne, Gironde et Creuse, le taux de chômage se replie de 0,2 point. Le recul est de moindre ampleur en Lot-et-Garonne, Deux-Sèvres, Vienne et Pyrénées-Atlantiques (– 0,1 point).

Figure 1 – Évolution trimestrielle du taux de chômage par département entre le premier trimestre 2016 et le deuxième trimestre 2016

Évolution en points
Évolution trimestrielle du taux de chômage par département entre le premier trimestre 2016 et le deuxième trimestre 2016
Ain -0,1
Aisne -0,3
Allier -0,3
Alpes-de-Haute-Provence -0,5
Hautes-Alpes -0,4
Alpes-Maritimes -0,3
Ardèche -0,2
Ardennes -0,3
Ariège -0,2
Aube -0,1
Aude -0,3
Aveyron -0,2
Bouches-du-Rhône -0,3
Calvados -0,4
Cantal -0,3
Charente -0,2
Charente-Maritime -0,3
Cher -0,2
Corrèze -0,2
Côte-d'Or -0,2
Côtes-d'Armor -0,2
Creuse -0,2
Dordogne -0,3
Doubs -0,2
Drôme -0,2
Eure -0,2
Eure-et-Loir -0,2
Finistère -0,3
Corse-du-Sud -0,3
Haute-Corse -0,5
Gard -0,2
Haute-Garonne -0,3
Gers -0,2
Gironde -0,2
Hérault -0,3
Ille-et-Vilaine -0,3
Indre -0,1
Indre-et-Loire -0,2
Isère -0,2
Jura -0,1
Landes 0,1
Loir-et-Cher -0,2
Loire -0,2
Haute-Loire -0,3
Loire-Atlantique -0,4
Loiret -0,2
Lot -0,1
Lot-et-Garonne -0,1
Lozère -0,1
Maine-et-Loire -0,3
Manche -0,2
Marne -0,2
Haute-Marne -0,3
Mayenne -0,2
Meurthe-et-Moselle -0,2
Meuse -0,4
Morbihan -0,3
Moselle -0,2
Nièvre -0,1
Nord -0,3
Oise -0,2
Orne -0,3
Pas-de-Calais -0,3
Puy-de-Dôme -0,3
Pyrénées-Atlantiques -0,1
Hautes-Pyrénées -0,2
Pyrénées-Orientales -0,2
Bas-Rhin -0,1
Haut-Rhin -0,2
Rhône -0,2
Haute-Saône -0,2
Saône-et-Loire -0,1
Sarthe -0,3
Savoie -0,1
Haute-Savoie -0,2
Paris -0,2
Seine-Maritime -0,3
Seine-et-Marne -0,2
Yvelines -0,1
Deux-Sèvres -0,1
Somme -0,3
Tarn -0,3
Tarn-et-Garonne -0,4
Var -0,5
Vaucluse -0,3
Vendée -0,3
Vienne -0,1
Haute-Vienne -0,2
Vosges -0,3
Yonne -0,1
Territoire de Belfort -0,3
Essonne -0,1
Hauts-de-Seine -0,2
Seine-Saint-Denis -0,4
Val-de-Marne -0,2
Val-d'Oise -0,3
  • France métropolitaine = - 0,3 point
  • Source : Insee, taux de chômage localisé

Figure 1 – Évolution trimestrielle du taux de chômage par département entre le premier trimestre 2016 et le deuxième trimestre 2016Données provisoires corrigées des variations saisonnières

Les Deux-Sèvres (7,7 %), la Corrèze (8,2 %), les Pyrénées-Atlantiques et la Vienne (8,3 %) affichent toujours, au 2e trimestre 2016, les plus faibles taux de chômage de la région (figure 2). Le taux de chômage creusois reste identique à celui de la région ( 9,4 %). Le taux de chômage landais rattrape le taux national au 2e trimestre (9,6 %), alors qu’il lui était inférieur de 0,4 point au 1er trimestre. Comme au 1er trimestre 2016, la Dordogne et la Charente-Maritime présentent le taux de chômage le plus élevé (10,3 %). Le Lot-et-Garonne les suit de près avec un taux de 10,2 %.

Figure 2 – Taux de chômage par département au deuxième trimestre 2016

en %
Taux de chômage par département au deuxième trimestre 2016
Département Taux de chômage au T2 2016
Ain 7,2
Aisne 13,5
Allier 10,4
Alpes-de-Haute-Provence 11,2
Hautes-Alpes 8,9
Alpes-Maritimes 10,3
Ardèche 10,6
Ardennes 11,8
Ariège 12
Aube 12,4
Aude 13,2
Aveyron 7,2
Bouches-du-Rhône 11,4
Calvados 9,3
Cantal 6,1
Charente 9,7
Charente-Maritime 10,3
Cher 10,5
Corrèze 8,2
Côte-d'Or 8,4
Côtes-d'Armor 8,9
Creuse 9,4
Dordogne 10,3
Doubs 9,1
Drôme 10,9
Eure 10,3
Eure-et-Loir 9,4
Finistère 8,9
Corse-du-Sud 9,7
Haute-Corse 11,3
Gard 13,4
Haute-Garonne 10
Gers 8
Gironde 9,8
Hérault 13,6
Ille-et-Vilaine 7,7
Indre 9,6
Indre-et-Loire 9
Isère 8,3
Jura 7,5
Landes 9,6
Loir-et-Cher 8,6
Loire 9,8
Haute-Loire 8,1
Loire-Atlantique 8,2
Loiret 9,7
Lot 9
Lot-et-Garonne 10,2
Lozère 6,3
Maine-et-Loire 9,1
Manche 8
Marne 9,4
Haute-Marne 9,1
Mayenne 6,6
Meurthe-et-Moselle 9,7
Meuse 9,6
Morbihan 9,1
Moselle 9,9
Nièvre 9,2
Nord 12,4
Oise 9,8
Orne 9,2
Pas-de-Calais 12,3
Puy-de-Dôme 8,5
Pyrénées-Atlantiques 8,3
Hautes-Pyrénées 11,1
Pyrénées-Orientales 15,2
Bas-Rhin 8,6
Haut-Rhin 9,6
Rhône 8,8
Haute-Saône 9,1
Saône-et-Loire 9
Sarthe 9,6
Savoie 7,5
Haute-Savoie 7,2
Paris 7,7
Seine-Maritime 11,1
Seine-et-Marne 7,9
Yvelines 7,3
Deux-Sèvres 7,7
Somme 11,6
Tarn 10,4
Tarn-et-Garonne 11,3
Var 10,7
Vaucluse 12,6
Vendée 7,9
Vienne 8,3
Haute-Vienne 9,6
Vosges 11,1
Yonne 9,5
Territoire de Belfort 10,7
Essonne 7,6
Hauts-de-Seine 7,5
Seine-Saint-Denis 12,6
Val-de-Marne 8,7
Val-d'Oise 9,8
  • France métropolitaine = 9,6 %
  • Source : Insee, taux de chômage localisé

Figure 2 – Taux de chômage par département au deuxième trimestre 2016

En rythme annuel, le chômage baisse dans tous les départements de la Nouvelle-Aquitaine (figure 3). Le recul est particulièrement significatif en Charente-Maritime et Dordogne (– 0,7 point), ainsi qu’en Charente et Gironde (– 0,5 point). La diminution est modeste dans les départements de Lot-et-Garonne et Corrèze (– 0,1 point). Dans les autres départements, la baisse est comprise entre 0,3 et 0,4 point, proche ou égale à la moyenne régionale.

À l'échelon des zones d’emplois (définitions) de la Nouvelle-Aquitaine, trois territoires affichent des taux de chômage particulièrement bas (moins de 8 %) : les zones d’Ussel et Tulle à l’est, la zone d’Oloron-Sainte-Marie au sud et celles de Bressuire, Niort et Poitiers plus au nord (Données complémentaires). À l’inverse, les zones avec les plus forts taux de chômage de la région (autour de 11 %) sont situées sur une transversale allant de l'estuaire de la Gironde à Villeneuve-sur-Lot et Sarlat-la-Canéda, ainsi que sur les zones littorales de La Teste et Dax. En matière d’évolution trimestrielle, les zones de Châtellerault, Rochefort et la Rochelle enregistrent la plus forte baisse (– 0,4 point). À l’inverse, les taux de chômage des zones de Sarlat-la-Canéda, Dax et Jonzac-Barbezieux-Saint-Hilaire s’orientent légèrement à la hausse (+ 0,1 point).

Figure 3 – En Nouvelle-Aquitaine, le taux de chômage s’établit à 9,4 % au deuxième trimestre 2016 Taux de chômage trimestriel (données corrigées des variations saisonnières)

En Nouvelle-Aquitaine, le taux de chômage s’établit à 9,4 % au deuxième trimestre 2016
Taux de chômage (en %) Variation (en point)
2e trimestre 2015 1er trimestre 2016 2e trimestre 2016 trimestrielle annuelle
Charente 10,2 9,9 9,7 -0,2 -0,5
Charente-Maritime 11,0 10,6 10,3 -0,3 -0,7
Deux-Sèvres 8,0 7,8 7,7 -0,1 -0,3
Vienne 8,6 8,4 8,3 -0,1 -0,3
Dordogne 11,0 10,6 10,3 -0,3 -0,7
Gironde 10,3 10,0 9,8 -0,2 -0,5
Landes 9,9 9,5 9,6 0,1 -0,3
Lot-et-Garonne 10,3 10,3 10,2 -0,1 -0,1
Pyrénées-Atlantiques 8,7 8,4 8,3 -0,1 -0,4
Corrèze 8,3 8,4 8,2 -0,2 -0,1
Creuse 9,8 9,6 9,4 -0,2 -0,4
Haute-Vienne 10,0 9,8 9,6 -0,2 -0,4
Nouvelle-Aquitaine 9,8 9,6 9,4 -0,2 -0,4
France métropolitaine 10,1 9,9 9,6 -0,3 -0,5
  • Source : Insee, taux de chômage localisé et taux de chômage au sens du BIT

Définitions

En application de la définition internationale adoptée en 1982 par le Bureau international du travail (BIT), un chômeur est une personne en âge de travailler (15 ans ou plus) qui répond simultanément à trois conditions :

  • être sans emploi, c'est-à-dire ne pas avoir travaillé au moins une heure durant une semaine de référence ;
  • être disponible pour prendre un emploi dans les 15 jours ;
  • avoir cherché activement un emploi dans le mois précédent ou en avoir trouvé un qui commence dans moins de trois mois.

Remarque : un chômeur au sens du BIT n'est pas forcément inscrit à Pôle Emploi (et inversement).

Une zone d'emploi est un espace géographique à l'intérieur duquel la plupart des actifs résident et travaillent, et dans lequel les établissements peuvent trouver l'essentiel de la main-d'œuvre nécessaire pour occuper les emplois offerts. Le découpage en zones d'emploi constitue une partition du territoire adaptée aux études locales sur le marché du travail.

Pour en savoir plus

Régnier V., « L’emploi salarié marchand accélère au 2e trimestre », Insee Flash Nouvelle-Aquitaine n° 15, octobre 2016

Geindre C., Noury D., Régnier V., « Embellie de l’emploi, chômage en baisse au 2e trimestre 2016 », Insee Conjoncture Nouvelle-Aquitaine n° 5, octobre 2016

« Point de conjoncture : La conjoncture européenne résiste aux incertitudes politiques », Insee Conjoncture octobre 2016