Revenu, consommation, épargne et patrimoine par catégorie de ménages en 2003Comptes nationaux annuels - base 2005

Chiffres détaillés
Paru le : 20/06/2013

Avertissement : ces résultats font référence à la base 2005 des comptes nationaux et n’ont vocation à être rapprochés que des résultats de la campagne 2012 provisoire - 2010 définitif proposés dans «  Comptes nationaux annuels de 2003 à 2013 - Tous les fichiers xls des campagnes antérieures à 2014 ».

Pour comprendre

Le revenu moyen, la consommation moyenne, l'épargne moyenne et la richesse moyenne des ménages sont des données statistiques importantes, pour apprécier le bien-être matériel des résidents d'un pays ainsi que pour comparer les niveaux de vie des résidents entre différents pays.

Néanmoins, ces données doivent être enrichies par des informations sur leur répartition afin d'appréhender les disparités entre ménages et de rapprocher les mesures macroéconomiques de la diversité des situations individuelles.

Dans l'étude relative aux « Revenu, consommation, épargne et patrimoine par catégorie de ménages en 2003 », quatre critères d'analyse ont tout d'abord été retenus pour étudier les disparités entre ménages concernant le revenu, la consommation et l'épargne : le niveau de vie (appréhendé via les quintiles de revenu disponible par unité de consommation), la composition du ménage, l'âge de la personne de référence du ménage et sa catégorie socioprofessionnelle.

La version actuellement diffusée intègre des variables supplémentaires : la source principale de revenu du ménage, la composition du ménage croisée avec l'âge de la personne de référence du ménage et la tranche d'unité urbaine.

Ces critères d'analyse répondent aux préconisations de différents rapports visant à approfondir la connaissance des disparités entre ménages :

  • rapport de la Commission Quinet sur la mesure du pouvoir d'achat des ménages publié en 2008,
  • rapport du Conseil d'analyse économique (Moati, Rochefort) publié en 2008,
  • rapport du groupe d'experts Eurostat - OCDE sur la mesure de la distribution des revenus, de la consommation et du patrimoine par catégorie de ménages dans le cadre de la comptabilité nationale, publié en 2013.

Ils sont également conformes aux recommandations du rapport de la Commission sur la mesure des performances économiques et du progrès social, dit rapport « Stiglitz ». Cette commission propose d'enrichir la statistique macroéconomique d'indicateurs plus individualisés, mais cohérents avec son cadre global. Elle préconise d'appréhender les notions de revenu et de consommation en tenant compte des transferts sociaux en nature fournis par les administrations publiques aux ménages. Elle recommande aussi une prise en compte de la richesse dans l'analyse du bien-être matériel.