En mai 2016, la confiance des ménages s'améliore nettementEnquête mensuelle de conjoncture auprès des ménages - mai 2016

En mai 2016, la confiance des ménages s'améliore nettement : l'indicateur qui la synthétise gagne 4 points et atteint 98, son plus haut niveau depuis octobre 2007. Il reste néanmoins au-dessous de sa moyenne de longue période (100).

Informations rapides
No 138
Paru le : 27/05/2016
Prochaine parution le : 27/09/2017 à 08h45 - septembre 2017

En mai 2016, la confiance des ménages s'améliore nettement : l'indicateur qui la synthétise gagne 4 points et atteint 98, son plus haut niveau depuis octobre 2007. Il reste néanmoins au-dessous de sa moyenne de longue période (100).

Situation personnelle

Situation financière : moindre pessimisme

En mai, l'opinion des ménages sur leur situation financière personnelle passée est stable pour le quatrième mois consécutif. En revanche, leur opinion sur leur situation financière future s'améliore nettement : le solde gagne 4 points. Les deux soldes restent cependant inférieurs à leur moyenne de longue période.

En mai, la proportion de ménages estimant qu'il est opportun de faire des achats importants augmente nettement : le solde gagne 7 points et continue ainsi de progresser au-dessus de sa moyenne de long terme.

Capacité d'épargne : légère dégradation

En mai, le solde d'opinion des ménages sur leur capacité d'épargne est stable, à son niveau moyen de longue période. En revanche, celui concernant leur capacité d'épargne future diminue (−2 points) et repasse légèrement au-dessous de sa moyenne de long terme.

En mai, les ménages sont plus nombreux qu'en avril à estimer qu'il est opportun d'épargner (+3 points). Le solde retrouve son niveau de mars, nettement inférieur cependant à sa moyenne de longue période.

graph1 – Indicateur synthétique de confiance des ménages

  • Source : Insee

Tab_fr – OPINION DES MÉNAGES : l'indicateur synthétique et les soldes d'opinion

soldes de réponses CVS, en points
OPINION DES MÉNAGES : l'indicateur synthétique et les soldes d'opinion
2016
Moy. (1) Fév. Mars Avril Mai
Indicateur synthétique (2) 100 96 94 94 98
Situation financière personnelle - évolution passée –21 –25 –25 –25 –25
Situation financière personnelle - perspectives d'évolution –5 –10 –13 –13 –9
Capacité d'épargne actuelle 8 8 6 8 8
Capacité d'épargne future –9 –6 –10 –9 –11
Opportunité d'épargner 18 –2 –2 –5 –2
Opportunité de faire des achats importants –15 –12 –12 –10 –3
Niveau de vie en France - évolution passée –45 –56 –57 –58 –48
Niveau de vie en France - perspectives d'évolution –25 –32 –36 –37 –28
Chômage - perspectives d'évolution 35 44 39 49 21
Prix - évolution passée –14 –55 –56 –56 –53
Prix - perspectives d'évolution –34 –38 –36 –36 –39
  • (1) Moyenne de janvier 1987 à décembre 2015
  • (2) Cet indicateur est normalisé de manière à avoir une moyenne de 100 et un écart-type de 10 sur la période d'estimation (1987-2015).
  • Source : Insee, enquête mensuelle de conjoncture auprès des ménages

Contexte économique en France

Niveau de vie : opinion nettement moins pessimiste

En mai, l'opinion des ménages sur le niveau de vie futur en France s'améliore fortement (+9 points), tout comme celle sur le niveau de vie passé (+10 points). Les deux soldes s'approchent ainsi fortement de leur moyenne de long terme, le second atteignant son plus haut niveau depuis août 2007.

graph2 – Soldes d'opinion sur la situation financière personnelle et le niveau de vie en France

  • Source : Insee

Chômage : des craintes en fort repli

Après un regain en avril, les craintes des ménages concernant le chômage chutent en mai : le solde correspondant perd 28 points et devient inférieur à sa moyenne de long terme. Il atteint ainsi son plus bas niveau depuis juin 2008.

chomage – Opinion des ménages sur le chômage

  • Source : Insee

Inflation perçue en hausse, inflation anticipée en baisse

En mai, les ménages sont plus nombreux qu'en avril à estimer que les prix ont augmenté au cours des douze derniers mois : le solde correspondant gagne 3 points. Il demeure largement inférieur à sa moyenne de long terme. À l'inverse, la proportion de ménages considérant que les prix augmenteront au cours des douze prochains mois diminue (−3 points) et le solde s'écarte davantage de sa moyenne de longue période.

prix – Opinion des ménages sur les prix

  • Source : Insee