Au premier trimestre 2016, la fréquentation touristique se redresse (+1,0 % sur un an)Fréquentation touristique dans les hôtels, campings et autres hébergements collectifs touristiques (AHCT) - 1er trimestre 2016

Au premier trimestre 2016 en France métropolitaine, la fréquentation touristique dans les hébergements collectifs touristiques, exprimée en nuitées, se redresse : +1,0 % par rapport à la même période de 2015, après un net repli au quatrième trimestre (-1,8 %), imputable aux attentats de novembre. Ce rebond intègre l'effet favorable de l'année bissextile. La fréquentation progresse à nouveau grâce à la clientèle française. Les nuitées de clients étrangers continuent de baisser (-2,7 %), mais nettement moins que le trimestre précédent, où elles avaient chuté (-8,7 %).

La fréquentation touristique repart à la hausse en France métropolitaine

Au premier trimestre 2016 en France métropolitaine, la fréquentation touristique dans les hébergements collectifs touristiques, exprimée en nuitées, se redresse : +1,0 % par rapport à la même période de 2015, après un net repli au quatrième trimestre (−1,8 %), imputable aux attentats de novembre. Ce rebond intègre l'effet favorable de l'année bissextile. La fréquentation progresse à nouveau grâce à la clientèle française. Les nuitées de clients étrangers continuent de baisser (−2,7 %), mais nettement moins que le trimestre précédent, où elles avaient chuté (−8,7 %).

Les nuitées en hôtels augmentent sauf en région parisienne

La fréquentation hôtelière rebondit au premier trimestre (+1,8 % en glissement annuel après −1,3 %). Les nuitées de clients français accélèrent (+2,8 % après +1,1 %), tandis que celles de la clientèle étrangère se stabilisent quasiment (−0,3 % après −5,9 %). Les nuitées en hôtels augmentent nettement en province, mais restent en forte baisse dans l'agglomération parisienne (−6,3 % sur un an après −6,8 %).

Globalement, le taux d'occupation des chambres diminue de 0,4 point sur un an pour s'établir à 51,0 %, l'offre de chambres ayant augmenté plus rapidement que leur occupation.

Graph1 – Nuitées dans les hôtels

  • Source : Insee, en partenariat avec les comités régionaux du tourisme (CRT) et la DGE

Tableau2 – Durée moyenne de séjour et taux d'occupation

Durée moyenne de séjour et taux d'occupation
Durée moyenne des séjours (en jours) Taux d'occupation ** en %
2015 2016 2015 2016
T1 T1 * T1 T1 *
Hôtels 1,8 1,8 51,4 51,0
AHCT 4,5 4,3 57,2 56,6
Campings /// /// /// ///
Emplacements nus /// /// /// ///
Emplacements équipés /// /// /// ///
  • * données provisoires - /// données non disponibles au T1
  • ** Le taux d'occupation est calculé en chambres pour les hôtels, en emplacements pour les campings et en unités d'hébergement (chambres, appartements, dortoirs) pour les autres hébergements collectifs.
  • Source : Insee, en partenariat avec les comités régionaux du tourisme (CRT) et la DGE

La fréquentation dans les autres hébergements collectifs touristiques fléchit un peu

La fréquentation dans les autres hébergements collectifs touristiques (AHCT) se contracte légèrement au premier trimestre 2016 (−0,5 % sur un an), après avoir nettement baissé au trimestre précédent (−3,5 %). Les nuitées en résidences de tourisme ou hôtelières, qui concentrent l'essentiel des nuitées des AHCT, diminuent encore (−1,1 % après −4,8 %), la clientèle étrangère faisant de nouveau défaut (−9,1 %).

La fréquentation des AHCT par zone est similaire à celle des hôtels, avec une nouvelle baisse dans l'agglomération parisienne et une bonne tenue dans les autres zones (urbain de province, littoral et rural). Elle se distingue toutefois par une contre-performance en montagne (−2,9 %) par rapport aux hôtels (+7,0 %).

Graph2 – Nuitées dans les AHCT

  • Source : Insee, en partenariat avec les comités régionaux du tourisme (CRT) et la DGE

Graph3 – Nuitées dans les campings

  • Source : Insee, en partenariat avec les comités régionaux du tourisme (CRT) et la DGE

Nette hausse de la fréquentation en mars

La hausse de la fréquentation touristique au premier trimestre 2016 est portée par un mois de mars nettement meilleur qu'en 2015, alors qu'elle s'est repliée en janvier et février.

Les effets des attentats du 13 novembre 2015 en agglomération parisienne ont encore pesé sur la fréquentation en janvier et dans une moindre mesure en février. De plus, en février cette année, le tourisme de montagne a pâti d'un moindre enneigement qu'habituellement.

La hausse de mars est toutefois en partie imputable à des effets de calendrier : en 2016, les vacances scolaires d'hiver se sont terminées en mars pour l'académie de Paris, Créteil et Versailles (au lieu de février l'an dernier) et le week-end pascal est tombé fin mars au lieu d'avril l'an dernier.

Tableau1 – Nuitées au premier trimestre 2016 *

Nuitées au premier trimestre 2016 *
Nuitées du trimestre Glissement (%) annuel (T/T-4)
Nuitées totales (en millions) % de nuitées étrangères Nuitées totales Nuitées étrangères
Total 60,3 27,8 1,0 –2,7
Hôtels 39,2 30,8 1,8 –0,3
Non classés 4,0 23,3 –4,1 –2,3
1 et 2 étoiles 11,5 19,9 1,6 4,5
3 étoiles 14,6 31,7 3,5 –0,8
4 et 5 étoiles 9,2 46,2 2,3 –1,8
Chaîne 20,6 29,7 –0,3 –2,9
Indépendant 18,6 32,0 4,4 2,5
Agglo. parisienne 12,7 49,9 –6,3 –9,1
Littoral 4,9 21,9 7,2 12,6
Montagne 7,1 30,1 7,0 13,5
Urbain hors agglo parisienne 12,5 17,8 5,6 10,3
Rural 2,0 15,1 6,0 5,1
Autres hébergements collectifs touristiques 21,1 22,3 –0,5 –8,2
Résidences tourisme 16,7 24,1 –1,1 –9,1
Villages Vacances 3,6 14,5 1,0 0,5
Autres 0,8 20,9 5,3 –10,4
Agglo. parisienne 1,7 33,4 –4,0 –23,2
Littoral 2,3 11,2 5,8 –1,5
Montagne 13,0 25,2 –2,9 –7,1
Urbain hors agglo parisienne 2,7 15,6 6,7 –9,1
Rural 1,4 13,8 4,4 33,7
Campings /// /// /// ///
Non classés /// /// /// ///
1 et 2 étoiles /// /// /// ///
3 étoiles /// /// /// ///
4 et 5 étoiles /// /// /// ///
Emplacements nus /// /// /// ///
Emplacements équipés /// /// /// ///
Littoral /// /// /// ///
Hors littoral /// /// /// ///
  • * données provisoires - /// données non disponibles au T1
  • Champ : France métropolitaine
  • Source : Insee, en partenariat avec les comités régionaux du tourisme (CRT) et la DGE

Révisions

Par rapport à la précédente publication, l'évolution du nombre de nuitées des AHCT au quatrième trimestre 2015 est abaissée de 0,5 point (−3,5 % au lieu de −3,0 %) du fait de l'intégration de données connues depuis lors. Elle est inchangée pour les hôtels. Les évolutions d'ensemble sont légèrement revues à la baisse (−1,8 % au lieu de −1,7 %).