Recensement de la population : 2 570 548 habitants en Centre-Val de Loire en 2013

Au 1er janvier 2013, le Centre-Val de Loire compte 2 570 548 habitants. Ils représentent 4 % de la population métropolitaine. Avec 38 960 habitants supplémentaires entre 2008 et 2013, la population régionale augmente de 1,5 % en cinq ans. En moyenne annuelle, le taux de croissance est de 0,31 % en Centre-Val de Loire contre 0,49 % en France métropolitaine.

La population en hausse dans le nord de la région

Entre 2008 et 2013, la population croît dans les départements situés sur l’axe ligérien et dans le nord de la région. Dans le sud régional, la population du Cher est quasi stable et celle de l’Indre diminue (figure 1).

Figure 1 – Populations municipales des départements

nombre, %
Populations municipales des départements
Région et départements 2013 2008 Évolution 2008-2013 Évolution annuelle moyenne
Cher 311 650 313 251 - 0,5 - 0,10
Eure-et-Loir 432 967 423 558 2,2 0,44
Indre 228 091 232 004 - 1,7 - 0,34
Indre-et-Loire 600 252 585 406 2,5 0,50
Loir-et-Cher 332 001 326 600 1,7 0,33
Loiret 665 587 650 768 2,3 0,45
Centre-Val de Loire 2 570 548 2 531 588 1,5 0,31
  • Source : Insee, Recensements de la population

À l’exception d’Orléans, où la population progresse de 1 % sur la période, les chefs-lieux de département enregistrent une baisse du nombre de leurs habitants, avec des variations contrastées. Cette diminution est moins prononcée à Tours et Chartres qu’à Châteauroux, Bourges ou Blois (figure 2).

Parmi les communes de plus de 10 000 habitants, moins d’une sur deux gagne de la population sur la période. La Chapelle-Saint-Mesmin, Amboise, Saint-Avertin et Amilly enregistrent les plus fortes hausses (figure 3).

Figure 2 – Populations municipales des chefs-lieux en Centre-Val de Loire

nombre, %
Populations municipales des chefs-lieux en Centre-Val de Loire
Préfectures de département 2013 2008 Évolution 2008-2013 Évolution annuelle moyenne
Bourges 67 189 68 980 - 2,6 - 0,52
Chartres 38 840 39 159 - 0,8 - 0,16
Châteauroux 45 209 46 026 - 1,8 - 0,36
Tours 134 803 135 480 - 0,5 - 0,10
Blois 45 539 46 834 - 2,8 - 0,56
Orléans 114 375 113 257 1,0 0,20
  • Source : Insee, Recensements de la population

Figure 3 – Populations municipales des communes de plus de 10 000 habitants

nombre, %
Populations municipales des communes de plus de 10 000 habitants
Communes de plus de 10 000 habitants 2013 2008 Évolution 2008-2013 Évolution annuelle moyenne
Cher
Bourges 67 189 68 980 - 2,6 - 0,52
Saint-Amand-Montrond 10 238 11 376 - 10,0 - 2,09
Vierzon 27 113 27 495 - 1,4 - 0,28
Eure-et-Loir
Chartres 38 840 39 159 - 0,8 - 0,16
Châteaudun 13 226 13 905 - 4,9 - 1,00
Dreux 31 373 31 212 0,5 0,10
Lucé 16 149 15 716 2,8 0,55
Mainvilliers 10 368 10 289 0,8 0,15
Nogent-le-Rotrou 10 496 11 124 - 5,6 - 1,16
Vernouillet 12 047 11 794 2,1 0,43
Indre
Châteauroux 45 209 46 026 - 1,8 - 0,36
Issoudun 12 420 13 477 - 7,8 - 1,62
Indre-et-Loire
Amboise 13 246 12 436 6,5 1,27
Chambray-lès-Tours 10 881 10 979 - 0,9 - 0,18
Fondettes 10 193 10 270 - 0,7 - 0,15
Joué-lès-Tours 37 703 35 839 5,2 1,02
Montlouis-sur-Loire 10 787 10 444 3,3 0,65
La Riche 10 276 10 080 1,9 0,39
Saint-Avertin 14 893 14 002 6,4 1,24
Saint-Cyr-sur-Loire 16 239 15 841 2,5 0,50
Saint-Pierre-des-Corps 15 404 15 528 -0,8 - 0,16
Tours 134 803 135 480 -0,5 - 0,10
Loir-et-Cher
Blois 45 539 46 834 - 2,8 - 0,56
Romorantin-Lanthenay 16 891 17 395 - 2,9 - 0,59
Vendôme 17 121 16 669 2,7 0,54
Loiret
Amilly 12 232 11 548 5,9 1,16
Châlette-sur-Loing 12 812 13 021 - 1,6 - 0,32
La Chapelle-Saint-Mesmin* 10 078 9 367 7,6 1,47
Fleury-les-Aubrais 20 677 21 203 - 2,5 - 0,50
Gien 14 624 15 337 - 4,7 - 0,95
Montargis 14 326 15 526 - 7,7 - 1,60
Olivet 20 458 20 103 1,8 0,35
Orléans 114 375 113 257 1,0 0,20
Saint-Jean-de-Braye 19 571 18 933 3,4 0,67
Saint-Jean-de-la-Ruelle 16 488 16 669 - 1,1 - 0,22
Saran 15 449 15 328 0,8 0,16
  • * La commune de La Chapelle-Saint-Mesmin a franchi le seuil des 10 000 habitants au 1er janvier 2013
  • Source : Insee, Recensements de la population

La périurbanisation se poursuit

La baisse de population dans les villes centre, hors Orléans, se fait au bénéfice des territoires situés en périphérie plus ou moins éloignée.

Ainsi, la majorité des communautés d’agglomération englobant les communes chefs-lieux de département gagnent des habitants, notamment « Pays de Dreux » et « Chartres Métropole ». Seules les communautés d’agglomération du sud de la région, « Bourges Plus » et « Castelroussine », voient leur population se réduire (figure 4).

La progression démographique est encore plus significative dans les grandes aires urbaines régionales. Les gains de population y sont plus conséquents et les pertes d’habitants moins sensibles, comme dans l’aire urbaine de Châteauroux (- 0,7 %).

Parmi les aires urbaines de taille plus modeste, le dynamisme démographique est particulièrement important dans celle de Pithiviers (+ 6,8 %). En revanche, le nombre d’habitants a diminué de plus de 6 % dans l’aire urbaine de Saint-Amand-Montrond, la ville centre ayant perdu 10 % de sa population sur cinq ans.

Sur les 1 840 communes qui composent le Centre-Val de Loire au 1er janvier 2015, 894 comptaient moins de 500 habitants en 2013 (figure 5). Elles abritent plus de 9 % de la population régionale, contre 7 % en France métropolitaine. Dans ces petites communes de la région, la population augmente en moyenne de 0,36 % par an entre 2008 et 2013, moins fortement que dans de celles de métropole (+ 0,55 %).

Figure 4 – Populations municipales en Centre-Val de Loire

nombre, %
Populations municipales en Centre-Val de Loire
Communautés d'agglomération (au 1er janvier 2015) 2013 2008 Évolution 2008-2013 Évolution annuelle moyenne
Bourges Plus 97 862 98 452 - 0,6 - 0,12
Chartres Métropole 121 684 118 785 2,4 0,48
Pays de Dreux 112 247 109 473 2,5 0,50
Castelroussine 74 738 76 214 - 1,9 - 0,39
Tours Plus 290114 286775 1,2 0,23
Blois « Agglopolys » 104 620 103 332 1,2 0,25
Montargoise et des Rives du Loing 60 825 60 053 1,3 0,26
Orléans - Val de Loire 276 632 272 189 1,6 0,32
Principales aires urbaines
Cher
Bourges 140 718 139 902 0,6 0,12
Saint-Amand-Montrond* 20 134 21 471 - 6,2 - 1,28
Vierzon 35 676 35 695 - 0,1 - 0,01
Eure-et-Loir
Chartres 145 886 141 673 3,0 0,59
Châteaudun 22 893 23 531 - 2,7 - 0,55
Dreux * 60 295 59 356 1,6 0,31
Nogent-le-Rotrou* 17 846 18 447 - 3,3 - 0,66
Indre
Châteauroux 93 009 93 691 - 0,7 - 0,15
Issoudun 17 057 17 991 - 5,2 - 1,06
Indre-et-Loire
Chinon 9 858 9 787 0,7 0,14
Loches 12 076 11 890 1,6 0,31
Tours 487 023 473 226 2,9 0,58
Loir-et-Cher
Blois 127 158 124 814 1,9 0,37
Romorantin-Lanthenay 28 214 28 263 - 0,2 - 0,03
Vendôme 40 322 39 610 1,8 0,36
Loiret
Gien 22 559 23 104 - 2,4 - 0,48
Montargis 70 499 69 602 1,3 0,26
Orléans 425 495 415 470 2,4 0,48
Pithiviers 11 935 11 176 6,8 1,32
Sully-sur-Loire 12 532 12 454 0,6 0,12
  • * Communauté d'agglomération et aires urbaines composées en partie de communes hors région
  • Source : Insee, Recensements de la population

Figure 5 – Répartition des communes et de leur population en 2013 selon la taille des communes en Centre-Val de Loire

Répartition des communes et de leur population en 2013 selon la taille des communes en Centre-Val de Loire
Communes Population
Moins de 250| habitants 22,3 2,6
de 250 à 499| habitants 26,3 6,7
de 500 à 999| habitants 23,2 11,6
de 1000| à 9 999| habitants 26,3 43,2
10 000| habitants| ou plus 2,0 35,8
  • Note de lecture : 22,3 % des communes de la région comptent moins de 250 habitants et abritent 2,6 % de la population régionale.
  • Source : Insee, Recensement de la population

Figure 5 – Répartition des communes et de leur population en 2013 selon la taille des communes en Centre-Val de Loire

Sources

Pourquoi l’Insee publie fin 2015 les chiffres de 2013 ?

La nouvelle méthode de recensement fondée sur des enquêtes de recensement annuelles permet de calculer chaque année des populations légales actualisées.

Les populations publiées fin 2015 pour entrer en vigueur au 1er janvier 2016 sont millésimées 2013 car elles sont calculées à partir des informations collectées lors des enquêtes de recensement de 2011 à 2015 et ramenées à une même date : celle du milieu de la période. L'égalité de traitement entre les communes est ainsi assurée.

Pour un millésime N, la géographie de diffusion est celle en vigueur le 1er janvier N+2. La géographie utilisée pour la diffusion du recensement de l’année 2013 est donc la géographie en vigueur au 1er janvier 2015.

1 840 communes en Centre-Val de Loire au 1er janvier 2015 : la commune de Champagne dans l’Eure-et-Loir devient commune déléguée au sein de Goussainville.

Pour en savoir plus