En 2014, 29 000 naissances et 24 700 décès

Alain Auber

Au 1er janvier 2014, la population du Centre-Val de Loire est estimée à 2 577 500 habitants, soit 4 % de celle de la France métropolitaine. Plus de 29 000 bébés sont nés au cours de l’année, moins que les années précédentes. Plus de six sur dix sont nés hors mariage. Si, en grande majorité les enfants portent le nom du père, plus d’un sur dix se voit attribuer le nom de ses deux parents. En 2014, le nombre de décès a diminué, tendance identique à celle de la France métropolitaine.

Les naissances régionales représentent 3,7 % des naissances métropolitaines. Sur les 29 012 bébés nés dans la région, plus de la moitié sont des garçons (51,0 %), de même qu’au niveau national. En un an, les naissances régionales baissent de 0,5 % (- 0,1 % en métropole).

Léger recul des naissances

Entre 2013 et 2014, le nombre de nouveaux-nés diminue dans tous les départements de la région, exceptés l’Indre et l’Indre-et-Loire. En 2014, près de trois enfants sur dix naissent dans le Loiret, ce département abritant un quart de la population régionale. La baisse des naissances y est nettement plus marquée que sur l’ensemble de la région.

Depuis 2010, le recul des naissances est deux fois plus important en Centre-Val de Loire qu’en France métropolitaine. Sur cette période, la baisse est moindre dans le Loiret et surtout dans l’Indre-et-Loire. Dans les autres départements, le repli est plus sensible, notamment dans l’Indre (figure 1).

Figure 1 – Évolutions départementales des naissances et des décès

nombre, %
Évolutions départementales des naissances et des décès
Naissances Évolution des naissances Décès Évolution des décès
2013 - 2014 2010 - 2014 2013 - 2014 2010 - 2014
Cher 3 097 - 1,0 - 7,2 3 526 - 2,0 - 2,0
Eure-et-Loir 5 295 - 0,3 - 7,3 3 646 - 5,7 - 4,4
Indre 2 030 1,2 - 8,6 2 936 - 3,8 - 3,8
Indre-et-Loire 6 718 1,9 - 2,4 5 227 - 3,5 1,5
Loir-et-Cher 3 517 - 1,8 - 6,9 3 532 - 3,3 - 0,5
Loiret 8 355 - 2,0 - 4,5 5 840 0,9 4,6
Centre-Val de Loire 29 012 - 0,5 - 5,4 24 707 - 2,6 - 0,1
France métropolitaine 779 278 - 0,1 - 2,7 545 028 - 2,0 1,2
  • Source : Insee, État civil

Un taux de naissances hors mariage important

En 2014, le taux de naissances hors mariage dans la région s’établit à 60,8 %. Il est supérieur de plus de trois points à celui du niveau national. Seul le Loiret a une part inférieure (figure 2).

Figure 2 – Part des enfants nés hors mariage en 2014

Part des enfants nés hors mariage en 2014
Part des enfants nés hors mariage
01 54
02 69
03 68
04 66
05 68
06 59
07 68
08 66
09 71
10 63
11 66
12 66
13 56
14 67
15 71
16 69
17 71
18 66
19 67
21 60
22 69
23 72
24 70
25 56
26 60
27 64
28 58
29 66
2A 58
2B 55
30 56
31 58
32 67
33 62
34 57
35 66
36 69
37 62
38 54
39 61
40 70
41 62
42 54
43 67
44 62
45 57
46 70
47 64
48 67
49 63
50 69
51 62
52 69
53 66
54 60
55 69
56 67
57 54
58 69
59 57
60 59
61 66
62 67
63 62
64 65
65 69
66 67
67 51
68 51
69 51
70 63
71 59
72 67
73 59
74 53
75 47
76 63
77 57
78 46
79 67
80 67
81 66
82 60
83 58
84 53
85 66
86 68
87 65
88 68
89 65
90 53
91 52
92 40
93 44
94 47
95 47
  • © IGN - Insee 2015
  • Source : Insee, État civil

Figure 2 – Part des enfants nés hors mariage en 2014Centre-Val de Loire : 60,8 % - France métropolitaine : 57,5 %

Plus d’un bébé sur dix porte le nom de ses deux parents

Le choix du double nom (définitions) (figure 3) est plus souvent fait dans la région qu’en France métropolitaine. Les enfants nés hors mariage portent plus fréquemment les noms accolés de leurs deux parents que ceux issus d’un couple marié : plus de 16 % contre moins de 5 %. Sur l’ensemble des enfants nés en 2014, le nom de la mère précède celui du père dans 3 % des cas.

Comme au niveau national, 83 % des enfants reçoivent uniquement le nom du père. Cette part atteint 95 % si le bébé naît d’un couple marié, contre 76 % pour les enfants nés hors mariage.

Figure 3 – Part des noms de famille accolés selon le département de domicile de la mère en 2014

Part des noms de famille accolés selon le département de domicile de la mère en 2014
Département de domicile de la mère Part des noms de famille accolés
01 9,0
02 9,6
03 10,6
05 9,3
06 11,7
07 11,3
08 8,1
09 18,2
10 10,1
11 14,5
12 11,0
13 8,4
14 11,4
15 11,6
16 13,0
17 14,1
18 12,0
19 11,3
21 10,1
22 12,1
23 11,9
24 14,1
25 6,6
26 10,4
27 9,3
28 11,2
29 12,3
30 10,9
31 13,8
32 13,9
33 14,0
34 12,1
35 12,0
36 13,1
37 12,3
38 8,6
39 8,6
40 14,3
41 11,9
42 7,8
43 8,8
44 11,9
45 11,5
46 14,1
47 14,7
48 15,7
49 10,6
50 8,8
51 10,2
52 7,1
53 8,7
54 9,4
55 9,1
56 11,0
57 7,9
58 13,0
59 7,7
60 10,2
61 9,0
62 6,9
63 10,0
64 18,9
65 13,4
66 17,6
67 7,7
68 8,6
69 8,9
70 8,1
71 9,2
72 8,5
73 10,5
74 11,9
75 13,5
76 8,9
77 12,1
78 11,5
79 12,2
80 9,7
81 12,3
82 12,2
83 10,3
84 9,4
85 8,6
86 12,4
87 11,9
88 8,1
89 11,6
90 6,0
91 11,8
92 11,2
93 7,7
94 11,3
95 9,5
04 13,3
2A 16,3
2B 11,6
  • © IGN - Insee 2015
  • Source : Insee, État civil

Figure 3 – Part des noms de famille accolés selon le département de domicile de la mère en 2014Centre-Val de Loire : 11,8 % - France métropolitaine : 10,5 %

Seulement 4,7 % des bébés nés en 2014 en Centre-Val de Loire portent uniquement le nom de leur mère. C’est plus souvent le cas pour les bébés nés hors mariage : 7,7 % dans la région contre 8,6 % en France métropolitaine.

Des parents légèrement plus jeunes en Centre-Val de Loire

L’indice conjoncturel de fécondité s’établit à 2,02 (définitions). Il est plus élevé et a davantage augmenté ces dernières années dans le Centre-Val de Loire qu’en France métropolitaine. En 2013, la région se classe ainsi au 6rang des régions alors qu’elle était à la 11place en 1999.

Cette hausse s’est accompagnée d’un relèvement de l’âge moyen des femmes accouchant de leur premier enfant qui est aujourd’hui de 31,3 ans. Le phénomène est notamment lié à la hausse du niveau d’études et à la place croissante des femmes sur le marché du travail.

Une espérance de vie identique à celle de la France métropolitaine

Au 1er janvier 2013, en Centre-Val de Loire comme sur l’ensemble du territoire national, l’espérance de vie à la naissance est de 79 ans pour les hommes et 85 ans pour les femmes. À 60 ans, les hommes peuvent espérer vivre encore 22,8 ans, les femmes 27,3 ans.

En 2014, 24 707 décès ont été enregistrés dans la région, soit une baisse de 2,6 % par rapport à l’année précédente (figure 4). En France métropolitaine, le nombre de décès diminue plus légèrement (- 2,0 %).

Figure 4 – Évolutions des naissances et des décès

base 100 en 1999
Évolutions des naissances et des décès
Naissances Centre-Val de Loire Naissances France métropolitaine Décès Centre-Val de Loire Décès France métropolitaine
1999 100 100 100 100
2000 104 104 98 99
2001 103 103 100 99
2002 102 102 99 100
2003 102 102 105 103
2004 103 103 94 95
2005 103 104 97 98
2006 105 107 96 96
2007 104 106 96 97
2008 106 107 99 99
2009 104 107 100 100
2010 106 108 100 100
2011 104 106 97 100
2012 104 106 102 104
2013 101 105 103 104
2014 100 105 100 102
  • Source : Insee, État civil

Figure 4 – Évolutions des naissances et des décès

Au sein de la région, le nombre de décès régresse dans tous les départements sauf le Loiret (+ 0,9 %). La baisse est plus faible dans le Cher qu’en moyenne régionale. Par contre, le repli est plus important dans l’Eure-et-Loir (figure 1).

Sources

Les statistiques d’état civil sur les naissances sont issues d’une exploitation des informations transmises par les mairies à l’Insee. L'Insee s'assure de l'exhaustivité et de la qualité des données.

Définitions

Choix du nom de famille : les parents peuvent choisir, sous certaines conditions, quel nom de famille portera leur enfant. Depuis 2005, un enfant dont la filiation est établie à l'égard de chacun des parents peut porter soit le nom du père, soit le nom de la mère, soit les deux noms accolés dans un ordre choisi par eux, en respectant la limite d'un seul nom de famille pour chacun s'ils portent eux-mêmes le nom de leurs deux parents (déclaration conjointe de choix de nom de famille).

L'indicateur conjoncturel de fécondité : ou somme des naissances réduites, mesure le nombre d'enfants qu'aurait une femme tout au long de sa vie, si les taux de fécondité observés l'année considérée à chaque âge demeuraient inchangés.

Pour en savoir plus

559 300 personnes décédées en France en 2014 : moins de décès qu'en 2012 et 2013, Insee Focus n° 36, octobre 2015.

En 2014, 818 565 bébés sont nés en France, Insee Focus n° 33, septembre 2015.

Bilan démographique 2014 - Des décès moins nombreux, Insee Première n° 1532, janvier 2015.