Écoscopie de la Meuse

En ce début 2015, de nouvelles filières économiques (aéronautique, nucléaire, leds, énergies renouvelables) émergent dans la Meuse, démontrant que son industrie est capable de se régénérer.

Insee Dossier Lorraine
Paru le : 31/05/2015
Consulter

Un marché du travail transdépartemental et transfrontalier

Pierre-Yves Berrard

Près de 89 000 actifs résident dans la Meuse. Bar-le-Duc et Verdun sont les premiers pôles d'emplois vers lesquels ils convergent chaque matin, mais les agglomérations du Sillon lorrain, Saint-Dizier, la Belgique et le Luxembourg en attirent également un nombre croissant. La voiture est le mode de déplacement privilégié. Le taux d'activité des femmes progresse. Il est le plus élevé dans l'arrondissement de Bar-le-Duc, mais globalement, il reste inférieur de 10 points à celui des hommes. L'absence de pôle d'enseignement supérieur fait que les jeunes qui restent dans la Meuse entrent plus tôt sur le marché du travail. À l'horizon 2030, le nombre d'actifs baisserait fortement dans l'arrondissement de Bar-le-Duc. Près d'un actif meusien sur trois devrait partir à la retraite d'ici 2020. Le secteur des services et la fonction publique seront les plus concernés par ces départs.

Insee Dossier Lorraine
Paru le : 31/05/2015