Recensement 2008 : six communes limousines sur dix gagnent des habitants

Damien Noury

Avec 740 700 habitants au 1er janvier 2008, la population limousine croît au rythme moyen de 0,5 % l'an depuis 1999. La périphérie des principales villes centres bénéficie d'un dynamisme plus marqué (+ 1,2 % l'an), de même que les zones situées à proximité des grandes voies de communication. Une quinzaine de communes, situées en Haute-Vienne et en Corrèze, portent, à elles seules, la moitié de la croissance régionale.

Publication électronique
No 23
Paru le : 03/01/2011

Au 1er janvier 2008, le Limousin compte plus de 740 700 habitants. La région poursuit ainsi son redressement démographique amorcé au début des années 2000, avec une croissance moyenne de 0,5 % par an. Le regain démographique profite surtout à la Haute-Vienne et à la Corrèze, tandis que la population creusoise tend à se stabiliser.

Six communes sur dix gagnent des habitants

Parmi les 747 communes de la région, six sur dix ont gagné des habitants entre 1999 et 2008. La périphérie des villes centres bénéficie d'un dynamisme marqué (+ 1,2 % par an). Par son poids dans la région, la commune de Limoges contribue, à elle seule, à plus de 20 % à la croissance démographique limousine.

Figure 1 – Évolution annuelle moyenne de la population des communes entre 1999 et 2008

  • Source : Rrecensements de la population 1999 et 2008

La population se développe en particulier le long des grands axes de communication que sont les autoroutes A20 et A89, ou la nationale 141. Deux zones enregistrent ainsi des hausses démographiques importantes : l'une, autour de l'agglomération limougeaude, tire parti de l'attractivité de la capitale de région ; l'autre, à proximité de Brive-la-Gaillarde, bénéficie aussi de la diffusion du dynamisme démographique propre à la moitié sud de la France et à la façade atlantique.

Les arrondissements d'Aubusson et Ussel en retrait

En revanche, dans l'Est de la Corrèze et dans le sud de la Creuse, la population reste globalement en baisse. Les arrondissements d'Aubusson et de Ussel sont les seuls de la région à perdre des habitants depuis 1999 : respectivement - 0,4 % et - 0,1 % par an.

Figure 2 – Des Corréziens et Haut-Viennois toujours plus nombreux

Des Corréziens et Haut-Viennois toujours plus nombreux
Population sans double compte en 1999 Population municipale au 1er janvier 2008 Évolution 1999-2008 Taux d'évolution annuel moyen 1999-2008 (en %)
Corrèze 232 576 242 896 + 10 320 + 0,5
dont commune de Brive-la-Gaillarde 49 141 49 675 + 534 + 0,1
dont commune de Tulle 15 553 15 681 + 128 + 0,1
dont commune d'Ussel 10 753 10 362 - 391 - 0,4
Creuse 124 470 123 907 - 563 - 0,1
dont commune d'Aubusson 4 662 4 149 - 513 - 1,3
dont commune de Guéret 14 123 14 063 - 60 + 0,0
Haute-Vienne 353 893 373 940 + 20 047 + 0,6
dont commune de Bellac 4 576 4 372 - 204 - 0,5
dont commune de Limoges 133 994 140 138 + 6 144 + 0,5
dont comm. de Rochechouart 3 667 3 831 + 164 + 0,5
Limousin 710 939 740 743 + 29 804 + 0,5
  • Évolution de la population des départements limousin de 1999 à 2008
  • Source : Recensements de la population 1999 et 2008

Avec 374 000 habitants, la Haute-Vienne regroupe plus d'un Limousin sur deux et tire la croissance démographique de la région. La Corrèze, quant à elle, compte un habitant de la région sur trois, et suit une évolution démographique proche de la moyenne régionale.

Fortement rurale, et en net recul démographique jusqu'à la fin du siècle dernier, la Creuse tend désormais à stabiliser sa population. Entre 1999 et 2008, la diminution de la population se limite à - 0,1 % par an. La légère croissance de l'arrondissement de Guéret ne parvient pas à compenser la baisse de population dans celui d'Aubusson. La dynamique démographique reste ainsi contrastée dans la région.

Figure 3 – Des couronnes de pôles urbains en forte croissance

Des couronnes de pôles urbains en forte croissance
Population sans double compte en 1999 Population municipale au 1er janvier 2008 Évolution 1999-2008 Taux d'évolution annuel moyen 1999-2008 (en %)
Pôles urbains 291 515 303 476 + 11 961 + 0,4
Couronnes des pôles urbains 142 235 159 020 + 16 785 + 1,2
Pôles d'emploi du rural 47 217 46 432 - 785 - 0,2
Autres communes rurales 229 972 231 815 + 1 843 + 0,1
Ensemble du Limousin 710 939 740 743 + 29 804 + 0,5
  • Évolution de la population du Limousin selon le zonage en aires urbaines et en aires d'emploi de l'espace rural entre 1999 et 2008
  • Source : Recensements de la population 1999 et 2008

L'espace périurbain enregistre une croissance soutenue. La population augmente fortement dans les communes appartenant à la couronne des six principaux pôles urbains de la région : autour de Limoges, Brive, Ussel, Saint-Junien, Tulle et Guéret. Depuis 1999, la population à la périphérie de ces communes a augmenté, dans l'ensemble, de 11,8 %.

L'étalement urbain n'empêche pas la croissance des villes centres

Malgré cet étalement de la population vers la périphérie, les villes centres de Limoges et Brive maintiennent une croissance positive, respectivement de + 0,5 % et + 0,1 % par an. Saint-Junien, situé à proximité d'agglomération limousine, est le seul pôle urbain de la région à connaître une croissance démographique presque aussi rapide que le périurbain (+ 0,9 % l'an).

À l'opposé, Ussel est le seul pôle urbain en décroissance (- 0,4 % par an), mais l'augmentation de la population de ses communes périphériques vient contrebalancer la baisse de la commune centre.

Regain démographique dans le rural corrézien

Le léger regain démographique de l'espace rural dans la région est principalement porté par la Corrèze : chaque année, la population rurale y augmente de 0,3 % en moyenne, tandis qu'elle baisse de 0,1 % en Haute-Vienne et en Creuse.

L'ensemble de l'espace rural fournit ainsi 27 % de la croissance totale corrézienne, contre 3,5 % seulement en Haute-Vienne, département le plus urbanisé de la région. Les pôles d'emploi de l'espace rural limousin, dont la population globale reste en diminution, résistent mieux en Corrèze. La baisse de la population touche cinq pôles d'emplois ruraux sur les sept que comptent la Haute-Vienne et la Creuse, contre seulement deux pôles sur six en Corrèze.

Dans la région, Aubusson, Bort-les-Orgues et Bourganeuf sont les pôles du rural les plus touchés : depuis 1999, leur population a baissé respectivement de 11 %, 9,6 % et 7,8 %.

Figure4 – La moitié de la croissance de la région portée par 15 communes

La moitié de la croissance de la région portée par 15 communes
Population municipale au 1er janvier 2008 Part dans la population limousine 2008 (en %) Taux d'évolution annuel moyen 1999-2008 (en %) Contribution à la croissance démographique limousine 1999-2008 (en %)
Limoges (87) 140 138 18,9 + 0,5 20,6
Couzeix (87) 7 878 1,1 + 1,9 4,2
Saint-Junien (87) 11 539 1,6 + 0,9 2,9
Verneuil-sur-Vienne (87) 4 037 0,5 + 2,7 2,8
Saint-Pantaléon-de-Larche (19) 4 599 0,6 + 2,2 2,8
Ensemble des 5 premières communes 168 191 22,7 + 0,7 33,3
Malemort-sur-Corrèze (19) 7 315 1 + 1,3 2,6
Boisseuil (87) 2 538 0,3 + 2,9 1,9
Brive-la-Gaillarde (19) 49 675 6,7 + 0,1 1,8
Cosnac (19) 2 858 0,4 2,2 1,7
Ambazac (87) 5 349 0,7 + 1,1 1,7
Feytiat (87) 5 754 0,8 + 1,0 1,6
Saint-Gence (87) 1 948 0,3 + 3,0 1,5
Saint-Just-le-Martel (87) 2 399 0,3 + 2,3 1,5
Condat-sur-Vienne (87) 4 677 0,6 + 1,1 1,4
Veyrac (87) 1 945 0,3 + 2,6 1,4
Ensemble des 15 premières communes 252 649 34,1 + 0,7 50,5
Limousin 740 743 100 + 0,5 100
  • Évolution de la population et contribution à la croissance démographique régionale du Limousin entre 1999 et 2008
  • Source : Recensements de la population 1999 et 2008

Une quinzaine de communes, situées en Haute-Vienne et en Corrèze, portent, à elles seules, la moitié de la dynamique régionale. Depuis 1999, ces communes à forte croissance ont gagné de 400 à plus de 6 000 habitants (pour Limoges). Neuf d'entre elles sont situées dans la périphérie de Limoges ; il s'y ajoute Saint-Junien, pôle urbain proche de l'agglomération limougeaude.

En Corrèze, où la croissance démographique est plus diffuse, quatre communes ont vu leur population augmenter de plus de 400 habitants depuis 1999 : Saint-Pantaléon-de-Larche, Malemort-sur-Corrèze, Brive-la-Gaillarde et Cosnac.

Figure5 – Sept communes regroupent un tiers de la population

Sept communes regroupent un tiers de la population
Population sans double compte en 1999 Population municipale au 1er janvier 2008 Part dans la population Limousine 2008 (en %) Évolution 1999-2008 Taux d'évolution annuel moyen 1999-2008
Limoges (87) 133 994 140 138 18,9 + 6 144 0,5
Brive-la-Gaillarde (19) 49 141 49 675 6,7 + 534 0,1
Tulle (19) 15 553 15 681 2,1 + 128 0,1
Guéret (23) 14 123 14 063 1,9 - 60 0
Saint-Junien (87) 10 666 11 539 1,6 + 873 0,9
Ussel (19) 10 753 10 362 1,4 - 391 - 0,4
Panazol (87) 9 731 10 115 1,4 + 384 0,4
Ensemble des sept communes 243 961 251 573 34 + 7 612 0,3
Limousin 710 939 740 743 100 + 29 804 0,5
  • Population des sept communes du Limousin de plus de 10 000 habitants
  • Source : Recensements de la population 1999 et 2008

La région compte sept communes de plus de 10 000 habitants en 2008. Elles rassemblent plus d'un tiers de la population limousine. Par leur importance, elles structurent le territoire de la région. Parmi elles, figure la commune de Panazol, seule à ne pas être un pôle urbain malgré sa taille, puisqu'elle se trouve intégrée dans l'unité urbaine de Limoges.