Le Limousin peine à retenir ses jeunes diplômés

Catherine Lavaud, Geneviève Simonneau

Le Limousin attire moins de jeunes de 20 à 29 ans qu’il n’en voit partir. Au jeu des migrations, la région perd des jeunes cadres et ingénieurs. Les partants occupent plus souvent un emploi stable dans leur nouvelle région ; un jeune arrivant sur quatre est étudiant. Paris et Toulouse sont les deux premières destinations des jeunes Limousins. Les arrivants viennent surtout des régions limitrophes et de l’Île-de- France.