L'économie française - Comptes et dossiersÉdition 2012

Insee Références
Paru le : 04/07/2012
Consulter

Disparités de montant de pension et redistribution dans le système de retraite français

Patrick Aubert, Marion Bachelet

Le système de retraite français ne se réduit pas à un système d'épargne, qui se contenterait d'appliquer une proportionnalité stricte entre le montant cumulé des cotisations et les prestations de retraite. Il joue partiellement un rôle redistributif, et inclut des dispositifs correcteurs, qui contribuent à réduire les inégalités de revenus entre retraités. Ces dispositifs sont nombreux et obéissent à des finalités variées. Leur résultante globale sur les montants de pension n'est pas aisée à mesurer, et la redistribution réalisée entre les retraités les plus aisés et les plus défavorisés ne peut être appréciée que dans une démarche empirique. En mobilisant le modèle de microsimulation Destinie, on cherche, ici, à détailler les mécanismes de cette redistribution. On s'attache à estimer, par des simulations, la contribution des divers dispositifs correcteurs, explicites ou implicites, prévus par le système de retraite. L'analyse révèle que le système de retraite joue un rôle redistributif important : parce qu'il corrige les aléas de carrière, le système de retraite entraîne une dispersion des retraites sensiblement moindre que celle des salaires. Ainsi, alors que le rapport entre les salaires perçus sur l'ensemble de leur carrière par les 10 % les mieux payés et les 10 % les moins bien payés atteint 5,8, il n'est plus que de 4,1 entre les 10%des retraites de droit direct les plus élevées et les 10 % les plus faibles. Les principaux mécanismes qui contribuent à cette réduction des inégalités de carrière sont la validation de trimestres « assimilés », la validation de trimestres au titre de l'assurance vieillesse des parents au foyer et les minima de pension. En revanche, les mécanismes implicites, comme la prise en compte dans le calcul de la retraite des seules « meilleures années » ou la différence de traitement des salaires au-dessus et en dessous du plafond de la Sécurité sociale, jouent un rôle d'amplification des inégalités de carrière.

Insee Références
Paru le : 04/07/2012