L'économie française - Comptes et dossiersÉdition 2007

Insee Références
Paru le : 01/06/2007
Consulter

Les flux de main-d'oeuvre et les flux d'emplois dans un contexte d'internationalisation

M. Barlet, D. Blanchet, L. Crusson, P. Givord, C. Picart, R. Rathelot, P. Sillard

Même lorsque l'emploi et le chômage sont stables, on enregistre un grand nombre de flux sur le marché du travail. Pour 100 personnes en emploi, on observe chaque année 40 entrées en emploi et 40 séparations. Ces mouvements sont concentrés sur une partie de la population : environ 80% des individus restent dans le même emploi d'une année sur l'autre, les 40 entrées/sorties se concentrant sur les 20% restants. Une part importante de ces mouvements se fait sur des postes pérennes. Les destructions-créations de postes sont donc d'une ampleur nettement plus faible : de l'ordre de 7 créations et destructions annuelles pour 100 postes, soit environ un million de postes créés et détruits chaque année. L'internationalisation contribue à ces destructions annuelles pour une part qui reste minoritaire mais néanmoins significative. Selon l'approche retenue, on aboutit à une contribution comprise entre 15 000 et 34 000 destructions annuelles. Ces destructions n'ont pas empêché l'économie française de créer environ 200 000 emplois marchands par an sur la décennie écoulée.

Insee Références
Paru le : 01/06/2007