L'économie française - Comptes et dossiersÉdition 2006-2007

Insee Références
Paru le : 01/06/2006
Consulter

Innovation et niveau technologique des entreprises industrielles françaises

Claire Lelarge

Au sein d'une économie mondialisée, la capacité à innover est devenue le principal avantage compétitif des pays développés. Moteur essentiel du renouvellement du système productif, une forte capacité d'innovation constitue un indice de la santé d'une économie et de sa capacité à résister à la concurrence. Un tel régime de croissance par innovation s'oppose au régime de croissance par imitation. Le choix de l'un ou l'autre des deux régimes de croissance découle de la distance à la « frontière technologique », car l'incitation à innover ou à imiter ne sont pas les mêmes selon le niveau technologique déjà atteint. L'économie française était dans l'après-guerre une économie « de rattrapage », dont les gains de productivité étaient fondés sur l'imitation des technologies issues des pays « leaders » (les États-Unis). Elle aurait aujourd'hui rejoint cette « frontière technologique » mondiale. Ce dossier rassemble quelques éléments de constat sur le positionnement des entreprises françaises en matière d'innovation. Le constat sera d'abord macroéconomique et comparatif. Dans une première partie, le niveau technologique général de l'économie française est évalué par rapport aux autres économies de l'OCDE. Une seconde partie fournit un éclairage plus microéconomique sur les entreprises françaises innovantes grâce à des données d'enquête permettant de les identifier et d'analyser leurs caractéristiques. Pour finir, une analyse de comptabilité de la croissance confirme le rôle moteur de ces entreprises innovantes dans la croissance de la productivité économique : leur contribution est à la fois importante et plus stable que la croissance par imitation.

Insee Références
Paru le : 01/06/2006