Été 2015 : une embellie de la fréquentation touristique

Christine Bois

Après une saison estivale 2014 en repli, la fréquentation touristique en Rhône-Alpes repart à la hausse en 2015 (+ 5,3 %), aussi bien dans les campings que dans les hôtels. Dans les campings, la fréquentation augmente tous les mois de la saison sauf en juin, alors que la fréquentation des hôtels progresse tous les mois, plus particulièrement en mai et juillet. La hausse de la fréquentation dans les campings est à mettre au compte des nuitées françaises tandis que dans les hôtels, ce sont surtout les nuitées étrangères qui progressent.

La région Rhône-Alpes a enregistré 17,4 millions de nuitées pour la saison d’été 2015 en hôtel et en camping, soit une évolution de + 5,3 % par rapport à l’année précédente. Cette hausse globale permet de retrouver un volume de nuitées supérieur à celui de l’année 2013, une très bonne année. Cette embellie est plus prononcée qu’au niveau national (+ 3 %). Le mois de mai en particulier, qui bénéficie de quatre périodes de jours fériés et d’une météo très favorable, enregistre une très forte croissance des nuitées (+ 25 % dans les campings, + 10 % dans les hôtels). La part des nuitées étrangères baisse en Rhône-Alpes (- 0,9 point), mais c’est également le cas au niveau national (- 0,7 point).

Figure 1 – Tous les départements profitent de l’embellie

  • Source : Insee-DGE-CRT-CDT

Figure 2 – Fréquentation touristique estivale record depuis 2010

Fréquentation touristique estivale record depuis 2010
Nuitées totales Nuitées camping Nuitées hôtel
2010 15 856 589 8 301 260 7 555 329
2011 16 795 075 8 758 638 8 036 437
2012 16 975 224 9 040 923 7 934 301
2013 17 289 378 8 920 740 8 368 638
2014 16 567 567 8 719 581 7 847 986
2015 17 451 364 9 104 101 8 347 260
  • Source : Insee-DGE-CRT-CDT

Figure 2 – Fréquentation touristique estivale record depuis 2010Nombre de nuitées par type d'hébergement

Une saison camping réussie grâce à la clientèle française

Dans les campings, les nuitées comptabilisées en Rhône-Alpes pour la saison d’été 2015 s'élèvent à 9,1 millions. Elles repartent à la hausse (+ 4,4 %), après deux années consécutives de baisse, pour retrouver un niveau supérieur à 2012 (meilleure année de la période 2010-2014).

La fréquentation française contribue très fortement à cette embellie (+ 10,8 %), tandis que celle de la clientèle étrangère continue de baisser (- 4,2 %). La part des nuitées étrangères représente 39 % de la fréquentation ; elle perd 3,6 points par rapport à 2014. Les nuitées néerlandaises contribuent fortement à cette baisse ; en effet, elles représentent 55 % des nuitées étrangères et enregistrent une chute de 9,3 %.

Le mois de juin est le seul mois de la saison à ne pas bénéficier de la hausse globale des nuitées (- 4,4 %).

Sur l’ensemble de la saison, les départements de la Drôme et du Rhône se distinguent en enregistrant une baisse globale des nuitées (respectivement - 1,4 % et - 3,9 %).

Entre 2010 et 2015, les nuitées dans les emplacements équipés sont en constante augmentation. En 2015, la hausse est de + 6,4 %, contre + 3,2 % pour les emplacements nus. Elles représentent aujourd’hui plus du tiers de la fréquentation en camping. L’offre en emplacements nus recule de 1,2 %, celle des équipés progresse de 1,5 %. Le taux d’occupation des emplacements nus s’élève à 31 % (soit une évolution de + 1,3 %), et celui des équipés à 54 % (+ 2 %).

Une saison hôtelière en hausse grâce aux étrangers

Dans les hôtels, les nuitées comptabilisées pour la saison d’été 2015 s'élèvent à 8,3 millions. Elles augmentent (+ 6,4 %), après une année 2014 défavorable (- 6,2 %). La part de la clientèle étrangère représente 27 % des nuitées (1,8 point de plus qu’en 2014) et la clientèle d’affaires 42 % (+ 2 points). La fréquentation étrangère a progressé fortement (+ 15 % de nuitées), la fréquentation française dans une proportion moindre (+ 3,5 % de nuitées supplémentaires).

La fréquentation des hôtels dans les départements rhônalpins est en hausse globale pour toute la saison, sauf pour le département de la Savoie (- 1,9 %). Seuls les mois de juin et juillet sont en évolution positive dans ce département. Le sud de la région et le Rhône bénéficient de la plus forte amélioration (Ardèche : + 14,3 %, Drôme : + 10,4 % et Rhône : + 11,2 %).

Depuis 2010, l’offre de chambres continue de se développer (+ 0,5 % pour 2015), en particulier dans les hôtels de chaînes (+ 4,4 %) et de luxe (+ 3 %), au détriment des hôtels indépendants (- 2,1 %).

Figure 3 – Cinq départements sur huit bénéficient d'une hausse dans les deux secteurs

Évolution de la fréquentation touristique par département
Cinq départements sur huit bénéficient d'une hausse dans les deux secteurs
Campings Hôtels (septembre provisoire)
Nuitées été 2015 Évolution été 2014/2015 (en %) Nuitées été 2015 Évolution été 2014/2015 (en %)
Ain 518 069 11,2 601 519 2,1
Ardèche 3 871 891 5,0 398 338 14,3
Drôme 1 540 476 -1,4 660 715 10,4
Isère 784 909 10,6 1 028 306 5,7
Loire 125 443 13,9 354 984 4,4
Rhône 181 035 -3,9 2 232 266 11,2
Savoie 695 823 7,1 997 231 -1,9
Haute-Savoie 1 386 458 2,9 2 073 901 5,3
Rhône-Alpes 9 104 101 4,4 8 347 260 6,4
  • Source : Insee-DGE-CRT-CDT

Figure 4 – Baisse des nuitées étrangères dans l'hôtellerie de plein air

Fréquentation touristique de la clientèle étrangère par département
Baisse des nuitées étrangères dans l'hôtellerie de plein air
Départements Campings Hôtels (septembre provisoire)
Nuitées été 2015 Part de la clientèle en % Évolution été 2014/2015 Nuitées été 2015 Part de la clientèle en % Évolution été 2014/2015
Ain 230 324 44,5 5,9 133 004 22,1 -10,7
Ardèche 1 477 866 38,2 -5,4 87 353 21,9 12,4
Drôme 676 111 43,9 -14,8 170 462 25,8 18,0
Isère 329 730 42,0 8,2 241 396 23,5 13,3
Loire 43 897 35,0 32,0 64 415 18,1 26,3
Rhône 79 958 44,2 2,3 628 169 28,1 24,1
Savoie 198 772 28,6 2,6 220 781 22,1 1,1
Haute-Savoie 535 541 38,6 -1,7 690 620 33,3 17,9
Rhône-Alpes 3 572 200 39,2 -4,2 2 236 200 26,8 15,0
  • Source : Insee-DGE-CRT-CDT

Sources

L’étude s’appuie sur deux sources :

L'enquête de fréquentation dans l'hôtellerie est réalisée en partenariat avec la Direction générale des entreprises (DGE). Elle est effectuée chaque mois sur tout le territoire métropolitain auprès des hôtels classés de tourisme (1 à 5 étoiles), des hôtels de chaîne et des hôtels non classés. Une extension régionale de l'enquête est financée par le Comité régional du tourisme de Rhône-Alpes (CRT) et les Comités départementaux du tourisme (CDT).

L'enquête sur l'hôtellerie de plein air (campings) est réalisée en partenariat avec la Direction générale des entreprises (DGE). Elle est effectuée chaque mois de la saison d'été (de mai à septembre) sur tout le territoire métropolitain, auprès des campings classés 1 à 5 étoiles ou non classés. Elle ne concerne que les campings offrant des emplacements ouverts à la clientèle de passage. Ainsi, les emplacements de camping dits « résiden-tiels », loués pour la saison ou pour l'année à une même personne, sont exclus du champ de l'enquête.

Avertissement : la loi de développement et de modernisation des services touristiques du 22 juillet 2009 définit des nouvelles normes de classement des hôtels de tourisme. L’ancien classement est obsolète depuis le 23 juillet 2012, mais l’application des nouvelles normes n’est pas encore achevée et rend difficiles des comparaisons temporelles.

Définitions

Une saison d’été couvre la période de mai à septembre.

Nuitées (ou fréquentation) : nombre total de nuits passées par les clients dans un hôtel (ou camping). Ainsi, un couple séjournant trois nuits consécutives dans un hôtel (ou camping) correspondra à six nuitées, de même que six personnes ne séjournant qu'une seule nuit.

Pour en savoir plus

Saison d’hiver 2015 : rebond de l’activité hôtelière, Insee Flash Rhône-Alpes n° 16, juillet 2015

17 milliards d’euros de consommation touristique, Insee Flash Rhône-Alpes n° 15, juillet 2015

Tourisme - Coup de frein à l’activité touristique, Insee Conjoncture Rhône-Alpes n° 5, mai 2015