Une année touristique marquée par une fréquentation étrangère dynamique

Alain Coënon, Insee

Sur l’ensemble de la Région Normandie, la fréquentation touristique a augmenté entre 2013 et 2014, alors qu’elle diminue au niveau national. Dynamisée par des événements exceptionnels comme le 70e anniversaire du Débarquement, les Jeux Équestres Mondiaux et les Mondiaux de kayak-polo, l’année 2014 aura été un très bon crû pour le tourisme normand, principalement pour les départements du Calvados et de l’Orne. C’est la clientèle étrangère qui tire la croissance de la fréquentation et ce, dans tous les types d’hébergements. Si dans les hôtels, l’augmentation de la fréquentation extra-européenne est importante, en revanche, dans les campings, la clientèle reste presque exclusivement européenne. La fréquentation hôtelière se concentre essentiellement dans les départements du Calvados et de la Seine-Maritime ; la fréquentation des campings, sur les départements du Calvados et de la Manche.

En 2014, en Normandie, la fréquentation en nuitées des hébergements collectifs touristiques - qui n’incluent pas les hébergements proposés par des particuliers - a augmenté de 1,6 % par rapport à 2013. Dans le même temps,  elle a diminué globalement de 1,4 % dans la moyenne des régions françaises.  

Ce surcroît de fréquentation est entièrement du aux touristes étrangers (+ 9 %) alors que les touristes résidant en France sont, eux, venus un peu moins nombreux (- 0,9 %). La hausse concerne tous les types d’hébergements, mais elle est plus importante dans les campings. Ainsi les deux régions normandes représentent en 2014 près de 4 % de l’ensemble des nuitées hôtelières de la métropole française, près de 3 % de celles des campings et 1,7 % des autres hébergements collectifs touristiques tels que les résidences de tourisme et hôtelières, et les villages-vacances.

Figure_1 – Évolution de la fréquentation 2013-2014 des hôtels et campings

  • Sources : Insee ; DGE ; partenaires régionaux - Enquêtes de fréquentation touristique

Augmentation générale de la fréquentation étrangère

Dans l’hôtellerie, qui assure plus la moitié des 13,9 millions de nuitées en hébergement collectif, la hausse de 0,7 % représente 58 000 nuitées. La fréquentation française poursuit son repli, mais de manière atténuée (- 1,8 %, soit - 100 000 nuitées, après - 3,1 % en 2013). En revanche, la fréquentation étrangère continue sa progression ( + 9 %). Après trois années consécutives de hausse, les non-résidents représentent un quart des nuitées.

Dans les campings (3,25 millions de nuitées de mai à septembre inclus), la hausse de fréquentation reste vive : + 4,5 %, après + 4,6 % en 2013. Elle est surtout tirée par les touristes étrangers (+ 6,8 %), alors que la clientèle française, qui représente 56 % des nuitées, augmente de 2,7 %.

Dans les autres hébergements collectifs de tourisme, la fréquentation est également en hausse (+ 0,7 %), du fait d’une forte hausse de la fréquentation étrangère (+ 16 %) tandis que la fréquentation française recule (- 1,4 %). Ne représentant encore que 14 % de la fréquentation totale, la clientèle étrangère est en croissance régulière : sur les 3 dernières années, elle a cru de 40 %.

Notons que, parallèlement à ces hébergements collectifs, la concurrence des hébergements proposés par les particuliers via les plateformes de réservation en ligne continue de se développer.

Figure_2 – Fréquentation des hôtels en Normandie

Fréquentation des hôtels en Normandie
Totale Française Etrangère
2010 97,5 96,7 100,4
2011 100,0 100,0 100,0
2012 99,3 98,3 102,8
2013 98,4 95,2 110,1
2014 99,1 93,5 120,0
  • Source : Insee; DGE; partenaires régionaux - Enquêtes de fréquentation touristique

Figure_2 – Fréquentation des hôtels en Normandie

Figure_3 – Fréquentation des campings en Normandie

en %
Fréquentation des campings en Normandie
Totale Française Etrangère
2010 103,7 101,8 106,4
2011 100,0 100,0 100,0
2012 92,7 95,5 88,6
2013 98,4 94,7 103,7
2014 102,8 97,3 110,8
  • Base 100 : 2011
  • Source : Insee; DGE; partenaires régionaux - Enquêtes de fréquentation touristique

Figure_3 – Fréquentation des campings en Normandie

Figure_4 – Fréquentation des autres hébergements collectifs de tourisme en Normandie

en %
Fréquentation des autres hébergements collectifs de tourisme en Normandie
Totale Française Etrangère
2011 100,0 100,0 100,0
2012 100,9 99,2 114,8
2013 104,7 102,8 121,4
2014 105,5 101,3 141,2
  • Base 100 en 2011
  • Source : Insee; DGE; partenaires régionaux - Enquêtes de fréquentation touristique

Figure_4 – Fréquentation des autres hébergements collectifs de tourisme en Normandie

La durée de séjour diminue, sauf dans les hôtels

La durée moyenne de séjour est en baisse (- 0,9 % en moyenne), sauf dans les hôtels. Cette évolution globale est sans doute liée à celle des comportements des vacanciers : les modes de réservation actuels facilitent le fractionnement d’une période de vacances en plusieurs séjours touristiques dans autant d’hébergements différents.

Dans l’hôtellerie, la durée de séjour dans les hôtels s’allonge (+ 0,9 %) à 1,6 jour, la clientèle étrangère restant en moyenne plus longtemps que la clientèle française. En revanche, dans les campings et les autres types d’hébergements, les durées de séjour sont en baisse.

Dans les campings, la fréquentation française (1,8 million de nuitées) progresse de près de 50 000 nuitées (+ 2,7 % ), alors que la fréquentation étrangère (1,4 million de nuitées) augmente de plus de 90 000 nuitées. Structurellement, la fréquentation étrangère (quasi exclusivement européenne) est dominée par les Néerlandais, suivie de celle des Britanniques, Allemands et Belges. Ces quatre nationalités assurent 90 % des nuitées en campings.

Dans l’hôtellerie, la présence de la clientèle étrangère européenne s’est accrue (+ 5 %). Toutefois, les évolutions sont contrastées selon le pays d’origine. La clientèle en provenance du Royaume-Uni continue d’augmenter (+ 3,7 %) : avec près de 500 000 nuitées, elle reste plus que jamais la première clientèle européenne, mais aussi plus largement étrangère, des hôtels normands. Les Belges, qui cumulent plus de 250 000 nuitées en 2014, sont aussi venus plus nombreux (+ 2,2 %), de même que les Néerlandais et les Espagnols. Mais la hausse la plus forte observée en 2014 est le fait des Italiens (+ 17 %). En revanche, la clientèle allemande se replie légèrement (- 0,5 %) tandis que la fréquentation russe subit un coup d’arrêt (- 14 %).

Figure_5 – Fréquentation 2014 des hôtels et campings de Normandie

Unité : Nombre
Fréquentation 2014 des hôtels et campings de Normandie
Calvados Eure Manche Orne Seine-Maritime
Hôtels Total 3 132 500 591 500 1 167 800 376 700 2 320 300
France 2 204 200 491 100 820 800 310 700 1 818 500
Etrangers 928 300 100 400 347 000 66 000 501 800
Campings Total 1 365 800 137 000 1 160 100 95 900 492 500
France 702 300 67 900 716 900 65 700 269 900
Etrangers 663 500 69 100 443 200 30 200 222 600
  • Source : Insee; DGE; partenaires régionaux - Enquêtes de fréquentation touristique

Forte augmentation de la fréquentation américaine dans les hôtels

Les clientèles extra-européennes assurent, quant à elle, plus du quart des nuitées totales dans les hôtels normands, soit le double de la part moyenne des ces clientèles dans l’ensemble des régions françaises.  La hausse de la clientèle en provenance des États-Unis, deuxième clientèle étrangère des hôtels normands, s’accélère (+ 30 %) et dépasse 275 000 nuitées.  De même la clientèle japonaise continue sa croissance en Normandie (+ 25 %) alors qu’elle a été globalement moins présente en France en 2014.

Figure_6 – Fréquentation comparée Normandie-France métropolitaine

Fréquentation comparée Normandie-France métropolitaine
Nombre de nuitées Part des nuitées effectuées par une clientèle étrangère (en %)
2013 (en milliers) 2014 (en milliers) Évolution sur un an (en %)
Hôtels
Normandie 7 531 7 589 0,8 25,6
France métropolitaine 201 419 198 509 -1,4 36,7
Campings
Normandie 3 112 3 251 4,5 43,9
France métropolitaine 109 743 0,3 33,4
AHCT
Normandie 2 991 3 013 0,7 13,9
France métropolitaine 93 256 90 399 -3,1 22,9
  • Source : Insee; DGE; partenaires régionaux - Enquêtes de fréquentation touristique

Toujours plus de haut de gamme dans les campings

Les nuitées passées dans les campings classés augmentent de 5,6 % en 2014. Les emplacements équipés gagnent près de 10 % de nuitées supplémentaires tandis que les emplacements nus n’en gagnent que 4 %.  La demande croissante de la clientèle pour un éventail diversifié de prestations se traduit également par la performance des campings haut de gamme : les nuitées dans les établissements de 3 étoiles et plus progressent de 6,5 % et portent l’essentiel de la hausse globale de l’hôtellerie de plein air. Comme pour les hôtels, mais de manière plus marquée encore, le taux d’occupation des campings classés tend à augmenter avec le niveau de confort.

Figure_7 – Fréquentation 2014 des hébergements touristiques de Normandie

Fréquentation 2014 des hébergements touristiques de Normandie
Normandie Evolution
Hôtels Total 7 588 800 0,8%
France 5 645 300 -1,8%
Etrangers 1 943 500 9,0%
Campings Total 3 251 300 4,5%
France 1 822 700 2,7%
Etrangers 1 428 600 6,8%
AHCT Total 3 013 400 0,7%
France 2 595 100 -1,4%
Etrangers 418 300 16,3%
Total Total 13 853 500 1,6%
France 10 063 100 -0,9%
Etrangers 3 790 400 9,0%
  • Source : Insee; DGE; partenaires régionaux - Enquêtes de fréquentation touristique

Encadrés

Juin, août et septembre sortent du lot en 2014

70e anniversaire du Débarquement début juin, Jeux Équestres Mondiaux du 23 août au 7 septembre, et enfin Mondiaux de kayak-polo du 22 au 28 septembre sont autant d’événements qui ont soutenu la fréquentation touristique durant l’été 2014. La comparaison avec les quatre années précédentes montre des pics de fréquentation dans les hôtels normands durant ces mois-là.

Figure_8 – Fréquentation hôtelière 2014 comparée aux 4 années précédentes en Normandie

Fréquentation hôtelière 2014 comparée aux 4 années précédentes en Normandie
Janvier -0,43
Février -0,67
Mars -2,96
Avril -2,51
Mai -1,85
Juin 2,94
Juillet -1,70
Août 3,55
Septembre 3,22
Octobre 1,60
Novembre -1,63
Décembre 1,76
  • Source : Insee; DGE; partenaires régionaux - Enquêtes de fréquentation touristique

Figure_8 – Fréquentation hôtelière 2014 comparée aux 4 années précédentes en Normandie

La Bataille de Normandie

Les commémorations du Débarquement du 6 juin 1944, puis de la Bataille de Normandie ont constitué des événements marquants pour la Basse-Normandie au cours de l’été 2014. Ainsi, du 5 au 7 juin, plus de 91 % des 15 700 chambres offertes par les hôteliers bas-normands ont été occupées, soit une progression de 20 points par rapport aux deux années précédentes sur la même période, essentiellement due à un fort afflux de touristes étrangers. La quasi saturation du parc hôtelier bas-normand a permis à une partie des hôtels de Haute-Normandie de profiter du 70e anniversaire du Débarquement. Ainsi, si, sur l’ensemble du mois de juin, les hôtels bas-normands voient leur fréquentation étrangère croître de 30 % par rapport à 2013, ceux de Seine-Maritime enregistrent dans le même temps une croissance de leur fréquentation étrangère de près de 10 %. Cela n’a certes pas suffi à compenser la diminution de la fréquentation française (-10 %). Il faut toutefois se rappeler que la fréquentation du mois de juin 2013 avait été dynamisée par l’Armada de Rouen qui avait eu lieu du 6 au 16 juin.

Sources

Les résultats présentés couvrent l’ensemble des hébergements touristiques collectifs. Ils s’appuient sur trois enquêtes mensuelles réalisées par l’Insee, dans le cadre d’un partenariat avec la direction générale des Entreprises (DGE) et les partenaires régionaux chargés du tourisme.

L’enquête de fréquentation hôtelière (EFH) est réalisée chaque mois auprès des hôtels de tourisme. Au total, 630 hôtels sont enquêtés, soit un taux de sondage de 82 %.

L’enquête de fréquentation dans l’hôtellerie de plein air (EFHPA) est réalisée de mai à septembre inclus auprès des campings possédant au moins un emplacement de passage. L’échantillon inclut 290 campings, soit un taux de sondage de 84 %.

L’enquête de fréquentation dans les autres hébergements collectifs touristiques (EFAHCT) est réalisée auprès notamment des résidences hôtelières et de tourisme, villages de vacances, maisons familiales et auberges de jeunesse. L’échantillon inclut 80 hébergements, soit un taux de sondage de 100 %.

Les hébergements en logements individuels assurés par des particuliers, tant dans une offre marchande (gîtes, chambres d’hôtes, appartements de tourisme proposés par des centrales de réservation...) que non marchande (résidences secondaires ou hébergements chez des parents ou amis), ne sont pas couverts par ces enquêtes.

Les résultats des hébergements collectifs touristiques sont accessibles sur le site internet de l’Insee www.insee.fr.

Définitions

La fréquentation en nuitées correspond au nombre total de nuits passées par les clients dans un établissement touristique. Un couple séjournant trois nuits consécutives dans un établissement compte pour six nuitées, de même que six personnes ne séjournant qu’une nuit.

Le classement des hébergements est désormais réalisé par l’opérateur Atout France.

Le taux d’occupation est le rapport du nombre de chambres (ou d’emplacements ou d’unités d’hébergements) occupées au nombre de chambres (ou d’emplacements ou d’unités d’hébergements) effectivement offertes sur une période donnée (c’est-à-dire en excluant les fermetures saisonnières).

Un emplacement de passage est un emplacement destiné à une clientèle touristique n’y élisant pas domicile. Il peut être nu ou équipé d’un hébergement léger (chalet, bungalow, mobil-home...). La fréquentation résidentielle des emplacements loués à l’année n’est pas prise en compte ici.

Pour en savoir plus

"Forte fréquentation hôtelière pendant les Jeux Équestres Mondiaux", Insee Flash Basse-Normandie n° 26, juillet 2015

" En 2014 la fréquentation hôtelière, en repli au début de l'été, est relancée en fin de saison ", Insee Bilan économique Haute-Normandie, mai 2015

"Tourisme - Une excellente année touristique", Insee Bilan économique Basse-Normandie, mai 2015

"2014 : saison exceptionnelle pour le tourisme bas-normand", Insee Analyses Basse-Normandie n° 11, avril 2015