Meuse : 192 800 habitants au 1er janvier 2012

Steve Piralla, Alexandre Tillatte, Insee

La population légale de la Meuse est de 192 800 habitants au 1er janvier 2012. Elle est stable depuis 1999, en raison d’un déficit migratoire chronique tout juste comblé par l’excédent naturel. Les tendances sont toutefois hétérogènes entre un nord-est plutôt dynamique et un sud-ouest en difficulté. Comme dans l’ensemble de la Lorraine, les plus grosses communes perdent de la population au profit des zones périurbaines et des petites communes.

Insee Flash Lorraine
No 9
Paru le : 29/12/2014

En 2012, le département de la Meuse compte 192 800 habitants, soit 8 % de la population lorraine. La densité de population (31 habitants par kilomètre-carré) est la plus faible des départements lorrains, trois fois moindre que celle de l’ensemble de la région (100 habitants).

1 – Près de 193 000 habitants dans la Meuse en 2012

Près de 193 000 habitants dans la Meuse en 2012
Population en 1968 Population en 1999 Population en 2007 Population en 2012
Meuse 209 372 192 198 193 962 192 800
Meurthe-et-Moselle 705 554 713 779 726 592 733 266
Moselle 971 314 1 023 447 1 039 023 1 046 468
Vosges 388 201 380 952 380 304 377 282
Lorraine 2 274 441 2 310 376 2 339 881 2 349 816
  • Source : Insee, recensements de la population

Entre 1968 et 2012, la population meusienne a diminué au total de 7,9 % alors que la population lorraine a augmenté de 3,3 %. Cette tendance historique a toutefois laissé la place à un équilibre (+ 0,3 %) depuis 1999.

Parmi les départements voisins, la Haute-Marne, les Ardennes et les Vosges continuent de perdre de la population. Les départements de la Marne et de la Meurthe-et-Moselle voient au contraire leur population augmenter.

2 – Démographie atone dans la Meuse

Indice base 100 en 1968
Démographie atone dans la Meuse
Meuse Marne Haute-Marne Meurthe-et-Moselle Vosges Ardennes Lorraine
1968 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0
1975 97,3 109,3 99,1 102,4 102,5 100,0 102,5
1982 95,5 112,0 98,3 101,6 101,9 97,7 102,0
1990 93,7 115,0 95,2 100,9 99,5 95,8 101,4
1999 91,8 116,5 90,9 101,2 98,1 93,8 101,6
2007 92,6 116,7 87,4 103,0 98,0 92,0 102,9
2012 92,1 117,2 85,0 103,9 97,2 91,4 103,3
  • Source : Insee, recensements de la population

2 – Démographie atone dans la MeuseÉvolution de la population entre 1968 et 2012

Déclin démographique dû au déficit migratoire

De 1968 à 1999, la population de la Meuse n’a cessé de décroître, malgré un solde naturel positif (+ 0,2 % à + 0,5 % par an). Le département a souffert d’un déficit migratoire chronique deux fois plus élevé que l’excédent naturel.

3 – Diminution continue de l'excédent naturel

%
Diminution continue de l'excédent naturel
Évolution annuelle moyenne de la population de la Meuse due au solde naturel due au solde migratoire
1968 à 1975 -0,4 0,5 -0,9
1975 à 1982 -0,3 0,3 -0,6
1982 à 1990 -0,2 0,3 -0,5
1990 à 1999 -0,2 0,2 -0,4
1999 à 2007 0,1 0,1 0,0
2007 à 2012 -0,1 0,1 -0,2
  • Source : Insee, recensements de la population, état civil

3 – Diminution continue de l'excédent naturel

Ce déficit s’est néanmoins atténué, passant de - 0,9 % en moyenne chaque année entre 1968 et 1975 à 0 % entre 1999 et 2007.

Depuis 2007, le département subit un nouveau déficit migratoire qui entraîne un léger déclin démographique.

Sur l’ensemble de la période, le solde naturel de la Meuse est inférieur à celui de la Lorraine. Cela est dû principalement à un taux de mortalité plus élevé dans la Meuse qu’en Lorraine.

Entre 2007 et 2012, le taux de mortalité du département est de 9,9 décès pour mille habitants, contre 8,9 pour mille en Lorraine. Le taux de natalité (11,3 naissances pour mille habitants) est proche de la moyenne régionale.

Une évolution démographique contrastée selon les territoires

Dans le sud-ouest de la Meuse, les intercommunalités perdent majoritairement de la population. C’est le cas de la Communauté de communes du Val d’Ornois ou de la Communauté d’agglomération de Bar-le-Duc Sud Meuse.

À l’inverse, dans la moitié nord du département, la majorité des intercommunalités enregistrent un rebond démographique, notamment sur la frange est du département. Dans la Communauté de communes du Pays de Spincourt (nord-est), la population a augmenté de plus de 5 % entre 2007 et 2012. Le regain démographique est dû à l’attractivité du Luxembourg et de la Belgique pour les territoires les plus au nord, et à l’influence du sillon mosellan (aires urbaines de Metz, de Thionville, de Toul et de Nancy) pour les territoires à l’est. Toutefois, le phénomène de périurbanisation est marqué dans le département. Ainsi, les territoires autour des pôles urbains sont en expansion, notamment autour de Verdun.

4 – Le sud-ouest de la Meuse en difficulté

  • Champ : EPCI en géographie 2014
  • Source : Insee, recensements de la population

La majorité des communes les plus peuplées du département perdent de la population. Ainsi, Verdun a perdu près de 0,9 % de ses habitants chaque année depuis 2007. Dans la moitié sud du département, les communes les plus peuplées sont en repli, à l’image de Bar-le-Duc (- 0,3 % par an), Commercy (- 0,7 %) ou encore Saint-Mihiel (– 2,1 %). Parmi les principales communes du département, Belleville-sur-Meuse fait figure d’exception avec une population en hausse (+ 0,8 % par an entre 2007 et 2012).

5 – Les cinq communes meusiennes les plus peuplées perdent de la population

Les cinq communes meusiennes les plus peuplées perdent de la population
Population au 1er janvier Évolution annuelle moyenne (%)
1999 2007 2012 1999-2007 2007-2012
Verdun 19 624 19 147 18 327 -0,3 -0,9
Bar-le-Duc 16 944 16 002 15 759 -0,7 -0,3
Commercy 6 324 6 498 6 262 0,3 -0,7
Saint-Mihiel 5 260 4 816 4 339 -1,1 -2,1
Ligny-en-Barrois 5 035 4 564 4 170 -1,2 -1,8
Étain 3 709 3 746 3 768 0,1 0,1
Belleville-sur-Meuse 3 137 3 082 3 205 -0,2 0,8
Thierville-sur-Meuse 2 748 3 149 3 041 1,7 -0,7
Revigny-sur-Ornain 3 660 3 206 3 005 -1,6 -1,3
Stenay 2 952 2 797 2 749 -0,7 -0,3
  • Note : dix communes concentrent un tiers de la population meusienne
  • Source : Insee, recensements de la population

Encadré

Les populations légales

Établies dorénavant chaque année pour toutes les circonscriptions administratives françaises, les populations légales sont prises en compte pour l’application de dispositions législatives, réglementaires et financières relatives à l’organisation des communes et à la vie quotidienne de celles-ci. Elles sont publiées dans un décret paru au Journal Officiel fin décembre.

Pour en savoir plus

Le recensement et moi

2 349 816 habitants en Lorraine au 1 er janvier 2012, Insee Flash Lorraine n° 7, décembre 2014

Meurthe-et-Moselle : 733 266 habitants au 1 er janvier 2012, Insee Flash Lorraine n° 8, décembre 2014

Moselle : 1 046 468 habitants au 1 er janvier 2012, Insee Flash Lorraine n° 10, décembre 2014

Vosges : 377 282 habitants au 1 er janvier 2012, Insee Flash Lorraine n° 11, décembre 2014