Moselle : 1 046 468 habitants au 1er janvier 2012

Steve Piralla, Alexandre Tillatte, Insee

La population légale de la Moselle est de 1 046 468 habitants au 1er janvier 2012. Elle est en augmentation constante grâce à un solde naturel toujours positif. La croissance démographique récente se concentre dans le sillon mosellan, en dehors de l’agglomération de Metz. Le bassin houiller et le pays de Bitche sont en repli démographique. En outre, les principales communes mosellanes sont en recul, hormis Hayange et Fameck.

Insee Flash Lorraine
No 10
Paru le : 29/12/2014

Au 1er janvier 2012, la Moselle compte 1 046 468 habitants, soit près de 45 % de la population lorraine. Le département a la plus forte densité de population de la région avec 168 habitants par kilomètre-carré (contre 100 habitants en Lorraine). Depuis 1968, la population du département augmente régulièrement (+ 7,7 % sur l’ensemble de la période), quand la population lorraine progresse de 3,3 %.

1 – Plus d'un million d'habitants en Moselle en 2012

Plus d'un million d'habitants en Moselle en 2012
Population en 1968 Population en 1999 Population en 2007 Population en 2012
Moselle 971 314 1 023 447 1 039 023 1 046 468
Meurthe-et-Moselle 705 554 713 779 726 592 733 266
Meuse 209 372 192 198 193 962 192 800
Vosges 388 201 380 952 380 304 377 282
Lorraine 2 274 441 2 310 376 2 339 881 2 349 816
  • Source : Insee, recensements de la population

Jusqu’en 1999, en matière de démographie, la Moselle était le département lorrain le plus dynamique. Depuis lors, la population de Meurthe-et-Moselle progresse plus rapidement. Ainsi, entre 1999 et 2012, la population de Moselle a progressé de 2,2 %, quand celle de Meurthe-et-Moselle s’est accrue de 2,7 %. Autre département voisin, le Bas-Rhin bénéficie d’un dynamisme démographique beaucoup plus important, avec une population en hausse de 7,7 % entre 1999 et 2012, et de plus d’un tiers depuis 1968.

2 – La population mosellane en hausse continue depuis 1975

Indice base 100 en 1968
La population mosellane en hausse continue depuis 1975
Moselle Meurthe-et-Moselle Bas-Rhin Lorraine
1968 100,0 100,0 100,0 100,0
1975 103,6 102,4 106,6 102,5
1982 103,7 101,6 110,7 102,0
1990 104,1 100,9 115,2 101,4
1999 105,4 101,2 124,0 101,6
2007 107,0 103,0 131,1 102,9
2012 107,7 103,9 133,5 103,3
  • Source : Insee, recensements de la population

2 – La population mosellane en hausse continue depuis 1975Évolution de la population entre 1968 et 2012

Un faible déficit migratoire depuis 1999

La population de Moselle a continuellement augmenté depuis 1968, malgré un déficit migratoire chronique. En effet, l’excédent naturel a toujours compensé ce déficit.

3 – L'excédent naturel porte la croissance démographique

%
L'excédent naturel porte la croissance démographique
Évolution annuelle moyenne de la population mosellane due au solde naturel due au solde migratoire
1968 à 1975 0,5 0,9 -0,4
1975 à 1982 0,0 0,6 -0,6
1982 à 1990 0,1 0,6 -0,5
1990 à 1999 0,1 0,4 -0,3
1999 à 2007 0,2 0,3 -0,1
2007 à 2012 0,1 0,3 -0,2
  • Source : Insee, recensements de la population, état civil

3 – L'excédent naturel porte la croissance démographique

Entre 1975 et 1999, l’excédent naturel contrebalançait le déficit migratoire, et la population du département augmentait faiblement (+ 0,1 % en moyenne chaque année).

Depuis 1999, le déficit migratoire s’est réduit, et la population mosellane augmente à un rythme un peu plus soutenu (de l’ordre de + 0,1 % à + 0,2 % par an en moyenne). Ainsi, depuis 1999, l’excédent naturel permet de compenser le léger déficit migratoire.

Ce dynamisme est notamment dû à un taux de mortalité plus faible que la moyenne régionale. Il est de 8,5 décès pour mille habitants entre 2007 et 2012, contre 8,9 pour mille dans l’ensemble de la Lorraine. Le taux de natalité de la Moselle se situe au niveau de la moyenne régionale avec 11,3 naissances pour mille habitants.

Une démographie à deux vitesses

L’agglomération de Metz Métropole, le bassin houiller et le Pays de Bitche font face à une baisse sensible de leur population. La Communauté d’agglomération de Metz Métropole a perdu près de 1,8 % de sa population entre 2007 et 2012. Dans le bassin houiller, la Communauté de communes de Freyming-Merlebach a perdu 4,6 % de ses habitants en cinq ans, tandis que la Communauté d’agglomération de Forbach Porte de France en perdait 1,2 %. Enfin, la Communauté de communes du Pays de Bitche a également subi une diminution de 1,9 % de sa population.

À l’inverse, les intercommunalités situées à l’est de la conurbation Metz-Thionville jouissent d’une forte dynamique démographique. Ces zones bénéficient de leur proximité avec les axes de communication du sillon mosellan qui permettent un accès rapide aux pôles d’emploi de Metz, de Thionville et du Luxembourg. La progression démographique est particulièrement importante dans la Communauté de communes du Pays boulageois (+ 10,2 %) et la Communauté de communes de Cattenom et environs (+ 6,9 %).

4 – Les zones frontalières proches du Luxembourg en augmentation

  • Champ : EPCI en géographie 2014
  • Source : Insee, recensements de la population

Les grandes communes en difficulté

Entre 2007 et 2012, les principales communes de Moselle subissent une baisse de leur population. Metz en est l’illustration avec la plus forte baisse démographique. Ainsi, elle a perdu plus de 0,7 % de ses habitants en moyenne chaque année. Les communes de Sarrebourg et Montigny-lès-Metz connaissent également un déclin démographique sensible.

À l’inverse, les grandes communes de la vallée de la Fensch bénéficient d’un net rebond de leur population. Ainsi, à Fameck et à Hayange, la population a augmenté en moyenne de 1,8 % et 0,8 % par an entre 2007 et 2012.

5 – Des grandes communes mosellanes majoritairement en déclin

Des grandes communes mosellanes majoritairement en déclin
Population au 1er janvier Évolution annuelle moyenne (%)
1999 2007 2012 1999-2007 2007-2012
Metz 123 776 123 580 119 551 0,0 -0,7
Thionville 40 907 40 910 41 325 0,0 0,2
Montigny-lès-Metz 23 437 22 585 21 990 -0,5 -0,5
Sarreguemines 23 202 21 835 21 605 -0,8 -0,2
Forbach 22 807 21 801 21 475 -0,6 -0,3
Saint-Avold 16 922 16 611 16 349 -0,2 -0,3
Yutz 14 687 16 019 15 776 1,1 -0,3
Hayange 15 189 15 135 15 754 0,0 0,8
Fameck 12 635 12 468 13 656 -0,2 1,8
Creutzwald 14 360 13 468 13 607 -0,8 0,2
Woippy 13 755 13 150 13 133 -0,6 0,0
Freyming-Merlebach 14 461 13 356 13 122 -1,0 -0,4
Stiring-Wendel 13 129 12 468 12 606 -0,6 0,2
Sarrebourg 13 330 12 786 12 386 -0,5 -0,6
  • Quatorze communes concentrent un tiers de la population mosellane
  • Source : Insee, recensements de la population

Encadré

Les populations légales

Établies dorénavant chaque année pour toutes les circonscriptions administratives françaises, les populations légales sont prises en compte pour l’application de dispositions législatives, réglementaires et financières relatives à l’organisation des communes et à la vie quotidienne de celles-ci. Elles sont publiées dans un décret paru au Journal Officiel fin décembre.

Pour en savoir plus

Le recensement et moi

2 349 816 habitants en Lorraine au 1 er janvier 2012, Insee Flash Lorraine n° 7, décembre 2014

Meurthe-et-Moselle : 733 266 habitants au 1 er janvier 2012, Insee Flash Lorraine n° 8, décembre 2014

Meuse : 192 800 habitants au 1 er janvier 2012, Insee Flash Lorraine n° 9, décembre 2014

Vosges : 377 282 habitants au 1 er janvier 2012, Insee Flash Lorraine n° 11, décembre 2014