Insee
Informations Rapides · 15 mars 2024 · n° 60
Informations rapidesEn février 2024, les prix à la consommation augmentent de 0,9 % sur un mois et de 3,0 % sur un an Indice des prix à la consommation - résultats définitifs (IPC) - février 2024

Informations rapides
No 60
Paru le :Paru le15/03/2024
Prochaine parution le : 14/06/2024 à 08h45 - mai 2024
Avertissement

Le 25/03/2024, à la suite de la détection d’une erreur, le glissement annuel de l’inflation sous-jacente de février 2024 a été corrigé : il s’établit à +2,6 % (au lieu de +2,7 %).

Évolution mensuelle : +0,9 % en février ; variation sur un an : +3,0 %

En février 2024, l’indice des prix à la consommation (IPC) rebondit nettement sur un mois : +0,9 %, après ‑0,2 % en janvier. Ce rebond s’explique notamment par la forte accélération des prix de l’énergie (+4,1 % après +0,1 %), tirés par les prix de l’électricité (+9,3 % après +0,4 %) et des produits pétroliers (+3,5 % après ‑0,9 %). Sur un mois, les prix des services accélèrent également (+0,8 % après +0,1 %) et ceux des produits manufacturés rebondissent partiellement (+0,5 % après ‑1,7 %). À l’inverse, les prix du tabac ralentissent (+1,6 % après +6,5 %) et ceux de l’alimentation se replient (‑0,3 % après +0,2 %) du fait de la forte baisse du prix des produits frais.

Corrigés des variations saisonnières, les prix à la consommation augmentent de 0,5 % en février 2024, après avoir été stables en janvier.

Sur un an, les prix à la consommation augmentent de 3,0 % en février 2024, après +3,1 % en janvier. L’inflation annuelle diminue ainsi légèrement en février 2024, malgré la forte augmentation des prix sur un mois, en raison notamment d’« effets de base » (les prix avaient plus fortement augmenté sur un mois en février 2023 : ils étaient notamment en hausse de 1,7 % dans l’alimentation et de 0,8 % pour les produits manufacturés). Ceux des services augmentent au même rythme qu’au mois précédent (+3,2 %). À l’inverse, les prix accélèrent nettement pour l’énergie (+4,3 % après +1,9 %) et le tabac (+18,7 % après +16,8 %).

L’inflation sous-jacente recule sur un an

L’inflation sous-jacente diminue de nouveau sur un an à +2,6 % en février 2024, après +3,0 % en janvier.

L’indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH) rebondit nettement sur un mois (+0,9 % après ‑0,2 % en janvier) ; sur un an, il augmente de 3,2 % en février 2024, après +3,4 % le mois précédent.

Glissements annuels de l'indice des prix à la consommation (IPC), de l'inflation sous-jacente (ISJ) et de l'indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH)

Glissements annuels de l'indice des prix à la consommation (IPC), de l'inflation sous-jacente (ISJ) et de l'indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH)
IPCH IPC ISJ
2024-02 3.2 3.0 2.6
2024-01 3.4 3.1 3.0
2023-12 4.1 3.7 3.4
2023-11 3.9 3.5 3.6
2023-10 4.5 4.0 4.2
2023-09 5.7 4.9 4.6
2023-08 5.7 4.9 4.6
2023-07 5.1 4.3 5.0
2023-06 5.3 4.5 5.7
2023-05 6.0 5.1 5.8
2023-04 6.9 5.9 6.3
2023-03 6.7 5.7 6.2
2023-02 7.3 6.3 6.1
2023-01 7.0 6.0 5.6
2022-12 6.7 5.9 5.3
2022-11 7.1 6.2 5.3
2022-10 7.1 6.2 5.0
2022-09 6.2 5.6 4.5
2022-08 6.6 5.9 4.7
2022-07 6.8 6.1 4.3
2022-06 6.5 5.8 3.7
2022-05 5.8 5.2 3.7
2022-04 5.4 4.8 3.3
2022-03 5.1 4.5 2.6
2022-02 4.2 3.6 2.5
2022-01 3.3 2.9 1.7
2021-12 3.4 2.8 1.9
2021-11 3.4 2.8 1.6
2021-10 3.2 2.6 1.4
2021-09 2.7 2.2 1.3
2021-08 2.4 1.9 1.3
2021-07 1.5 1.2 0.2
2021-06 1.9 1.5 1.1
2021-05 1.8 1.4 1.0
2021-04 1.6 1.2 1.0
2021-03 1.4 1.1 0.9
2021-02 0.8 0.6 0.4
2021-01 0.8 0.6 0.9
2020-12 0.0 0.0 0.2
2020-11 0.2 0.2 0.4
2020-10 0.1 0.0 0.3
2020-09 0.0 0.0 0.5
2020-08 0.2 0.2 0.5
2020-07 0.9 0.8 1.4
2020-06 0.2 0.2 0.3
2020-05 0.4 0.4 0.6
2020-04 0.4 0.3 0.3
2020-03 0.8 0.7 0.7
2020-02 1.6 1.4 1.3
2020-01 1.7 1.5 0.9
2019-12 1.6 1.5 1.1
2019-11 1.2 1.0 0.9
2019-10 0.9 0.8 1.0
2019-09 1.1 0.9 0.9
2019-08 1.3 1.0 0.7
2019-07 1.3 1.1 0.9
2019-06 1.4 1.2 0.9
2019-05 1.1 0.9 0.5
2019-04 1.5 1.3 0.7
2019-03 1.3 1.1 0.5
2019-02 1.6 1.3 0.7
2019-01 1.4 1.2 0.6
2018-12 1.9 1.6 0.7
2018-11 2.2 1.9 0.7
2018-10 2.5 2.2 0.8
2018-09 2.5 2.2 0.7
2018-08 2.6 2.3 0.9
2018-07 2.6 2.3 0.8
2018-06 2.3 2.0 0.8
2018-05 2.3 2.0 1.0
2018-04 1.8 1.6 0.9
2018-03 1.7 1.6 0.9
2018-02 1.3 1.2 0.7
2018-01 1.5 1.3 0.8
2017-12 1.2 1.2 0.6
2017-11 1.2 1.2 0.5
2017-10 1.2 1.1 0.5
2017-09 1.1 1.0 0.5
2017-08 1.0 0.9 0.5
2017-07 0.8 0.7 0.5
2017-06 0.8 0.7 0.4
2017-05 0.9 0.8 0.3
2017-04 1.4 1.2 0.5
2017-03 1.4 1.1 0.4
2017-02 1.4 1.2 0.2
2017-01 1.6 1.3 0.6
2016-12 0.8 0.6 0.4
2016-11 0.7 0.5 0.6
2016-10 0.5 0.4 0.5
2016-09 0.5 0.4 0.7
2016-08 0.4 0.2 0.4
2016-07 0.4 0.2 0.5
2016-06 0.3 0.2 0.7
2016-05 0.1 0.0 0.7
2016-04 -0.1 -0.2 0.6
2016-03 -0.1 -0.1 0.7
2016-02 -0.1 -0.2 0.7
2016-01 0.3 0.2 0.9
2015-12 0.3 0.2 1.0
2015-11 0.1 0.0 0.9
2015-10 0.2 0.1 0.8
2015-09 0.1 0.0 0.6
2015-08 0.1 0.0 0.5
2015-07 0.2 0.2 0.6
2015-06 0.3 0.3 0.6
2015-05 0.3 0.3 0.5
2015-04 0.1 0.1 0.4
2015-03 0.0 -0.1 0.2
2015-02 -0.3 -0.3 0.2
2015-01 -0.4 -0.4 0.1
2014-12 0.1 0.1 -0.1
2014-11 0.4 0.3 -0.2
2014-10 0.5 0.5 0.0
2014-09 0.4 0.3 0.1
2014-08 0.5 0.4 0.3
2014-07 0.6 0.5 0.1
2014-06 0.6 0.5 0.1
2014-05 0.8 0.7 0.3
2014-04 0.8 0.7 0.5
2014-03 0.8 0.6 0.5
2014-02 1.1 0.9 0.8
2014-01 0.8 0.6 0.2

Glissements annuels de l'indice des prix à la consommation (IPC), de l'inflation sous-jacente (ISJ) et de l'indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH)

  • Source : Insee

Sur un an, le ralentissement des prix de l’alimentation se poursuit

Sur un an, les prix de l’alimentation augmentent de 3,6 % en février 2024, après +5,7 % en janvier. Ils ralentissent ainsi pour le onzième mois consécutif.

La hausse des prix de l’alimentation hors produits frais s’atténue (+4,1 % après +5,3 %), notamment pour le pain et les céréales (+4,2 % après +5,5 %), la viande (+2,3 % après +3,1 %), le lait, le fromage et les œufs (+4,8 % après +6,3 %), les huiles et graisses (+3,0 % après +3,7 %), le sucre, la confiture, le miel, le chocolat et la confiserie (+5,8 % après +8,1 %) et les boissons alcoolisées (+4,1 % après +4,9 %) et non alcoolisées (+5,7 % après +6,8 %).

Les prix des produits frais ralentissent nettement (+0,4 % après +7,9 %), tirés à la baisse par ceux des légumes frais (‑3,8 % après +14,2 %). Ce repli des prix des légumes frais sur un an s’explique à la fois par une nette baisse des prix sur un mois, mais également par un « effet de base » (les prix avaient fortement augmenté entre janvier et février 2023). Les prix des fruits frais ralentissent sur un an (+1,7 % en février 2024 après +4,5 %), alors que ceux du poisson frais rebondissent (+2,9 % après ‑0,9 %).

Les prix des produits manufacturés ralentissent de nouveau sur un an

Sur un an, les prix des produits manufacturés augmentent de 0,4 % en février 2024, après +0,7 % en janvier. Ils ralentissent ainsi pour le huitième mois consécutif.

Les prix des « autres produits manufacturés » décélèrent (+0,7 % sur un an après +1,1 %), notamment ceux des biens d’équipement ménager non durables (+1,5 % après +2,9 %) et de la verrerie, de la vaisselle et des ustensiles de ménage (+2,4 % après +3,1 %). Les prix se replient pour les meubles et articles d’ameublement (‑0,2 % après +0,5 %), tandis qu’ils baissent de façon plus marquée pour les gros appareils ménagers (‑2,4 % après ‑2,0 %) et les jeux, jouets et passe-temps (‑3,7 % après ‑3,0 %). À l’inverse, les prix des véhicules baissent de façon moins marquée que le mois précédent (‑0,4 % sur un an après ‑0,6 %).

Les prix de l’habillement et des chaussures accélèrent sur un an (+0,9 % après +0,4 %). Ceux des produits de santé diminuent à un rythme un peu plus soutenu que le mois précédent (‑1,3 % sur un an après ‑0,9 %).

Variations définitives des indices de prix détaillés

base 100 : année 2015
Variations définitives des indices de prix détaillés (base 100 : année 2015 )
Regroupements conjoncturels Pondérations Indices Variations (en %) au cours
2024 février 2024 du dernier mois (1) des 12 derniers mois (2)
a) Ensemble des ménages
Ensemble 10 000 119,21 0,9 3,0
Ensemble CVS 10 000 119,55 0,5 3,0
Alimentation 1 507 131,39 -0,3 3,6
Produits frais 185 153,52 -2,8 0,4
Autre alimentation 1 322 127,90 0,0 4,1
Tabac 177 185,18 1,6 18,7
Produits manufacturés 2 324 103,89 0,5 0,4
Habillement et chaussures 347 99,80 1,5 0,9
Produits de santé 398 84,97 -0,3 -1,3
Autres produits manufacturés 1 579 109,71 0,5 0,7
Énergie 832 163,27 4,1 4,3
dont Produits pétroliers 430 151,98 3,5 -2,3
Services 5 160 114,85 0,8 3,2
Loyers, eau et enlèvement des ordures ménagères 796 110,47 1,1 2,9
Services de santé 617 103,18 0,6 1,6
Transports 293 120,58 3,8 2,8
Communications 204 95,22 1,0 -4,1
Autres services 3 250 120,07 0,6 4,0
Ensemble hors loyers et hors tabac 9 181 118,98 0,8 2,7
Ensemble hors tabac 9 823 118,15 0,8 2,7
b) Ménages urbains dont le chef est ouvrier ou employé
Ensemble hors tabac 9 731 117,43 0,9 2,6
c) Ménages du 1er quintile de la distribution des niveaux de vie
Ensemble hors tabac 9 712 118,31 1,0 2,8
  • (1) : Évolution [m/(m-1)]
  • (2) : Évolution [m/(m-12)]
  • Champ : France
  • Source : Insee - indices des prix à la consommation

Les prix des services augmentent sur un an au même rythme qu’au mois précédent

Sur un an, les prix des services augmentent de 3,2 % en février 2024, comme en janvier. Les prix des transports ralentissent (+2,8 % après +3,8 %), notamment ceux des transports aériens (+6,0 % après +8,7 %), ferroviaires (+2,8 % après +4,0 %) et routiers (+0,8 % après +1,1 %). Les prix des loyers, eau, enlèvement des ordures ménagères ralentissent légèrement (+2,9 % après +3,0 %). Les prix des « autres services » décélèrent également (+4,0 % après +4,1 %), notamment ceux de la restauration (+4,1 % après +4,5 %) et de l’entretien et de la réparation des logements (+2,7 % après +3,2 %), tandis qu’à l’inverse, ils accélèrent pour la protection sociale (+4,0 % après +3,6 %), les assurances (+8,0 % après +7,4 %) et les services d’hébergement (+2,2 % après +2,1 %).

Les prix des services de santé accélèrent (+1,6 % après +1,1 %). Enfin, la baisse des prix des services de communication s’atténue (‑4,1 % après ‑5,0 %).

Les prix de l’énergie accélèrent fortement sur un an

Sur un an, les prix de l’énergie augmentent de 4,3 % en février 2024, après +1,9 % en janvier. Cette accélération des prix de l’énergie sur un an s’explique à la fois par une nette hausse des prix sur un mois, mais également par un « effet de base » (les prix avaient augmenté à un rythme plus faible entre janvier et février 2023). Les prix des produits pétroliers diminuent à un rythme moins soutenu que le mois précédent (‑2,3 % sur un an après ‑6,7 %), notamment pour le gazole (‑2,0 % après ‑8,7 %), l’essence (‑3,1 % après ‑3,6 %) et les combustibles liquides (‑2,1 % après ‑9,9 %). Les prix de l’électricité augmentent de nouveau fortement (+23,1 % après +23,2 %) : la hausse de prix sur un mois en février 2024 (+9,3 %) liée au rétablissement partiel des taxes est d’ampleur sensiblement équivalente à celle survenue sur les tarifs réglementés un an plus tôt. Enfin, les prix baissent à un rythme plus soutenu qu’en janvier pour le gaz (‑7,6 % sur un an après ‑2,6 %) et les combustibles solides (‑12,1 % après ‑11,4 %).

Évolution des indices d’inflation sous-jacente et de l’IPCH

base 100 : année 2015
Évolution des indices d’inflation sous-jacente et de l’IPCH (base 100 : année 2015 )
Regroupements conjoncturels Pondérations Indices Variations (en %) au cours
2024 février 2024 du dernier mois (1) des 12 derniers mois (2)
Ensemble « sous-jacent » 6 273 115,57 0,3 2,6
Produits alimentaires hors viandes, produits laitiers et exotiques 779 123,88 0,1 4,5
Produits manufacturés 1 879 108,34 0,1 0,6
Services y compris loyers et eau 3 615 117,97 0,6 3,3
Ensemble IPCH 10 000 122,35 0,9 3,2
  • (1) : Évolution [m/(m-1)]
  • (2) : Évolution [m/(m-12)]
  • Source : Insee - indices des prix à la consommation

Révisions

Par rapport aux estimations provisoires publiées le 29 février 2024, l’évolution mensuelle de l’IPCH est confirmée ; son évolution annuelle est révisée à la hausse de 0,1 point. Les évolutions mensuelle et annuelle de l’IPC sont révisées à la hausse de 0,1 point.

Pour en savoir plus

Pour plus d’informations, panorama sur l’indice des prix à la consommation.

Les indices d’inflation sous-jacente (ISJ) excluent les tarifs publics et les produits à prix volatils, et sont corrigés des mesures fiscales et des variations saisonnières. Ils sont calculés pour tous les ménages et la France métropolitaine.

L’IPCH est l’indice des prix à la consommation harmonisé, utilisé pour les comparaisons entre membres de l’Union européenne. Il est calculé pour tous les ménages, en France. La principale différence entre l’IPCH et l’IPC porte sur les dépenses de santé : l’IPCH suit des prix nets des remboursements de la sécurité sociale tandis que l’IPC suit des prix bruts.

Prochaine publication des résultats provisoires : le 29 mars 2024, à 8h45.

Prochaine publication des résultats définitifs : le 12 avril 2024, à 8h45.

Pour en savoir plus

Pour plus d’informations, panorama sur l’indice des prix à la consommation.

Les indices d’inflation sous-jacente (ISJ) excluent les tarifs publics et les produits à prix volatils, et sont corrigés des mesures fiscales et des variations saisonnières. Ils sont calculés pour tous les ménages et la France métropolitaine.

L’IPCH est l’indice des prix à la consommation harmonisé, utilisé pour les comparaisons entre membres de l’Union européenne. Il est calculé pour tous les ménages, en France. La principale différence entre l’IPCH et l’IPC porte sur les dépenses de santé : l’IPCH suit des prix nets des remboursements de la sécurité sociale tandis que l’IPC suit des prix bruts.

Prochaine publication des résultats provisoires : le 29 mars 2024, à 8h45.

Prochaine publication des résultats définitifs : le 12 avril 2024, à 8h45.

: bureau-de-presse@insee.fr
: