Insee
Informations Rapides · 27 février 2024
Informations rapidesEn février 2024, la confiance des ménages se dégrade

Informations rapides
Paru le :Paru le27/02/2024
Prochaine parution le : 26/04/2024 à 08h45 - avril 2024

En février 2024, la confiance des ménages se dégrade à nouveau. À 89, l’indicateur qui la synthétise diminue de deux points et s’éloigne de sa moyenne de longue période (100 entre janvier 1987 et décembre 2023).

Indicateur synthétique de confiance des ménages

  • Source : Insee

Situation personnelle

Opportunité de faire des achats importants : repli

En février 2024, la proportion de ménages estimant qu’il est opportun de faire des achats importants diminue : le solde correspondant perd cinq points après en avoir gagné cinq en janvier 2024. Il reste bien au-dessous de sa moyenne de long terme.

Le solde d’opinion des ménages relatif à leur situation financière future diminue (-3 points) et s’éloigne de sa moyenne de longue période. Celui relatif à leur situation financière passée est stable, au-dessous de sa moyenne de long terme.

Capacité d’épargne : baisse

En février 2024, l’opinion des ménages sur leur capacité d’épargne, actuelle comme future, se dégrade. Le solde d’opinion relatif à leur capacité d’épargne future perd trois points mais reste au-dessus de sa moyenne de longue période. Celui relatif à leur capacité d’épargne actuelle perd quatre points et s’établit juste au-dessus de sa moyenne de long terme.

La part des ménages estimant qu’il est opportun d’épargner baisse. Le solde d’opinion correspondant perd trois points mais demeure au-dessus de sa moyenne de longue période.

Soldes d'opinion sur la situation financière personnelle et le niveau de vie en France

  • Source : Insee

OPINION DES MÉNAGES : l’indicateur synthétique et les soldes d’opinion

soldes de réponses CVS, en points
OPINION DES MÉNAGES : l’indicateur synthétique et les soldes d’opinion (soldes de réponses CVS, en points)
Moy. (1) Nov. 23 Déc. 23 Jan. 24 Fév. 24
Indicateur synthétique (2) 100 88 89 91 89
Situation financière personnelle - évolution passée -21 -30 -29 -28 -28
Situation financière personnelle - perspectives d'évolution -7 -10 -10 -8 -11
Capacité d'épargne actuelle 10 12 14 15 11
Capacité d'épargne future -7 4 7 7 4
Opportunité d'épargner 18 37 37 40 37
Opportunité de faire des achats importants -15 -40 -40 -35 -40
Niveau de vie en France - évolution passée -48 -79 -78 -76 -77
Niveau de vie en France - perspectives d'évolution -28 -45 -44 -38 -42
Chômage - perspectives d'évolution 33 27 26 22 26
Prix - évolution passée -13 56 55 53 54
Prix - perspectives d'inflation -31 -49 -49 -54 -47
  • (1) Moyenne de janvier 1987 à décembre 2023
  • (2) L’indicateur est normalisé de manière à avoir une moyenne de 100 et un écart-type de 10 sur la période d’estimation (1987-2023)
  • Source : Insee, enquête mensuelle de conjoncture auprès des ménages

Contexte économique en France

Niveau de vie en France : repli des soldes d’opinion

En février 2024, la part des ménages qui considèrent que le niveau de vie en France va s’améliorer au cours des douze prochains mois se replie. Le solde correspondant perd quatre points, après en avoir gagné six en janvier 2024 ; il reste bien inférieur à sa moyenne de longue période.

La part des ménages qui considèrent que le niveau de vie en France s’est amélioré au cours des douze derniers mois se replie légèrement. Le solde correspondant perd un point, après en avoir gagné deux en janvier 2024 ; il se situe également bien au-dessous de sa moyenne de longue période.

Chômage : hausse des craintes

En février 2024, les craintes des ménages concernant l’évolution du chômage augmentent. Le solde correspondant gagne quatre points mais demeure néanmoins en dessous de sa moyenne de longue période.

Opinion des ménages sur le chômage

  • Source : Insee

Perspectives d’inflation : forte hausse

En février 2024, la part des ménages estimant que les prix vont accélérer au cours des douze prochains mois rebondit . Le solde associé gagne sept points, après en avoir perdu cinq en janvier 2024 ; il demeure néanmoins bien au-dessous de sa moyenne de longue période.

La part des ménages qui considèrent que les prix ont fortement augmenté au cours des douze derniers mois augmente légèrement. Le solde d’opinion associé gagne un point, après en avoir perdu deux en janvier 2024 ; il demeure bien au-dessus de sa moyenne de longue période.

Opinion des ménages sur les prix

  • Source : Insee

Révisions

L’indice synthétique de confiance des ménages de janvier 2024 n’est pas révisé (après arrondi).

Pour en savoir plus

Définition – L’indicateur synthétique de confiance des ménages résume leur opinion sur la situation économique : plus sa valeur est élevée, plus le jugement des ménages sur la situation économique est favorable. Il est calculé selon la technique de l’analyse factorielle, qui permet de résumer l’évolution concomitante de plusieurs variables dont les mouvements sont très corrélés. L’indicateur décrit ici la composante commune de 8 soldes d’opinion : niveau de vie passé et futur en France, situation financière personnelle passée et future, chômage, opportunité de faire des achats importants, capacité d’épargne actuelle et capacité d’épargne future.

Méthode de calcul – Environ 2000 ménages sont interrogés par téléphone, au cours des trois premières semaines de chaque mois. Les réponses à cette enquête ont été collectées du 26 janvier au 17 février 2024. Pour chaque question posée, on calcule un solde d’opinion par différence entre les pourcentages de réponses positives et négatives. Le niveau de ces soldes n’étant pas directement interprétable, les commentaires s’appuient sur leurs seules évolutions et écarts à la moyenne de long terme. Les coefficients saisonniers étant recalculés chaque mois, l’historique des soldes corrigés des variations saisonnières (CVS) est légèrement révisé à l’occasion de chaque publication.

Prochaine publication : le 27 mars 2024 à 8h45.

Pour en savoir plus

Définition – L’indicateur synthétique de confiance des ménages résume leur opinion sur la situation économique : plus sa valeur est élevée, plus le jugement des ménages sur la situation économique est favorable. Il est calculé selon la technique de l’analyse factorielle, qui permet de résumer l’évolution concomitante de plusieurs variables dont les mouvements sont très corrélés. L’indicateur décrit ici la composante commune de 8 soldes d’opinion : niveau de vie passé et futur en France, situation financière personnelle passée et future, chômage, opportunité de faire des achats importants, capacité d’épargne actuelle et capacité d’épargne future.

Méthode de calcul – Environ 2000 ménages sont interrogés par téléphone, au cours des trois premières semaines de chaque mois. Les réponses à cette enquête ont été collectées du 26 janvier au 17 février 2024. Pour chaque question posée, on calcule un solde d’opinion par différence entre les pourcentages de réponses positives et négatives. Le niveau de ces soldes n’étant pas directement interprétable, les commentaires s’appuient sur leurs seules évolutions et écarts à la moyenne de long terme. Les coefficients saisonniers étant recalculés chaque mois, l’historique des soldes corrigés des variations saisonnières (CVS) est légèrement révisé à l’occasion de chaque publication.

Prochaine publication : le 27 mars 2024 à 8h45.

: bureau-de-presse@insee.fr
: