Insee
Informations Rapides · 20 avril 2023 · n° 99
Informations rapidesEn avril 2023, les industriels anticipent un moindre dynamisme de la demande ainsi que de leurs prix de vente Enquête trimestrielle de conjoncture dans l'industrie - avril 2023

En avril 2023, les chefs d’entreprise de l’industrie anticipent un ralentissement de leurs prix de vente au cours des trois prochains mois. Ils jugent par ailleurs la demande globale en produits industriels moins dynamique aussi bien sur le trimestre écoulé que pour celui à venir. Les goulots de production et les difficultés de recrutement dans l’industrie demeurent importants.

Informations rapides
No 99
Paru le :Paru le20/04/2023
Prochaine parution le : 25/04/2024 à 08h45 - avril 2024
Avertissement

Tous les trois mois (en janvier, avril, juillet et octobre), le questionnaire de l’enquête mensuelle de conjoncture dans l’industrie est enrichi de plusieurs questions venant compléter l’interrogation mensuelle habituelle. Les réponses à ces questions se comparent donc à celles d’il y a trois mois et non aux résultats du mois dernier, à la différence des données présentées dans les autres Informations Rapides sur les enquêtes de conjoncture.

En avril 2023, les chefs d’entreprise de l’industrie anticipent un ralentissement de leurs prix de vente au cours des trois prochains mois. Ils jugent par ailleurs la demande globale en produits industriels moins dynamique aussi bien sur le trimestre écoulé que pour celui à venir. Les goulots de production et les difficultés de recrutement dans l’industrie demeurent importants.

La demande globale en produits industriels est jugée moins dynamique qu’il y a trois mois

L’opinion des chefs d’entreprise concernant l’évolution de la demande globale des trois derniers et des trois prochains mois se détériore en avril 2023. Le solde d’opinion relatif à l’évolution de la demande au cours des trois prochains mois repasse au-dessous de sa moyenne de long terme. En revanche, l’opinion des chefs d’entreprise à propos de l’évolution de la demande étrangère s’améliore : les deux soldes d’opinion sur l’évolution passée comme prévue rebondissent nettement et s’écartent de leurs moyennes respectives.

Les goulots de production demeurent importants

En avril 2023, la part d’entreprises industrielles à la limite de leur capacité de production est stable, à un niveau élevé: 44 % estiment qu’elles ne pourraient pas accroître leur production avec leurs moyens actuels si elles recevaient plus de commandes. Néanmoins, les chefs d’entreprise sont plus nombreux qu’il y a trois mois à juger leurs capacités de production suffisantes compte tenu de l’évolution probable des commandes au cours des prochains mois. Le solde d’opinion associé augmente mais reste inférieur à sa moyenne. Le taux d’utilisation des capacités de production se redresse légèrement : à 82 % il demeure juste au-dessous de son niveau moyen.

Le solde d’opinion sur l’évolution prévue des investissements pour les trois prochains mois rebondit quant à lui nettement.

Opinion des industriels : demande et facteurs de production

Soldes d’opinion, en % CVS
Opinion des industriels : demande et facteurs de production (Soldes d’opinion, en % CVS)
Industrie manufacturière Moy.* Juil. 22 Oct. 22 Jan. 23 Avr. 23
Demande globale
Évolution passée 1 5 13 6 3
Évolution prévue 2 7 7 3 1
Demande étrangère
Évolution passée 2 10 16 7 12
Évolution prévue 4 16 10 3 15
Facteurs de production
Goulots de production (en %) 24 42 49 44 44
Jugement sur les capacités de production 13 0 -7 -6 1
Taux d’utilisation des capacités de production (en %) 83 82 81 81 82
Évolution prévue des investissements** 23 27 34 17 31
  • * : Moyenne de longue période depuis 1976, sauf pour la question sur l’évolution prévue des investissements (2021)
  • ** : Données non CVS, cette série n’étant recueillie que depuis 2021.
  • Les résultats de la dernière enquête sont provisoires.
  • Sources : Insee – enquête trimestrielle de conjoncture dans l’industrie

Les difficultés de recrutement restent vives

En avril 2023, les difficultés de recrutement demeurent vives. 65 % des chefs d’entreprise déclarent en rencontrer, une proportion légèrement plus élevée qu’en janvier 2023 et proche du niveau le plus élevé atteint par la série en juillet 2022 (67 %).

Les prix de vente ralentiraient au cours des trois prochains mois

Les chefs d’entreprise estiment, en moyenne, que leurs prix de vente ont augmenté de 1,6 % depuis le mois de janvier 2023. Pour les trois prochains mois, ils anticipent un ralentissement des prix : selon eux, ils devraient croître de 0,6 % en moyenne dans l’industrie soit l’anticipation trimestrielle la plus basse depuis avril 2021.

Le solde d’opinion sur les perspectives générales d’évolution des salaires horaires dans l’industrie se replie lui aussi mais reste bien au-dessus de sa moyenne.

La situation de trésorerie des entreprises industrielles est jugée légèrement plus dégradée qu’en janvier : le solde associé s’éloigne de sa moyenne.

Opinion des industriels : emploi, compétitivité, trésorerie et prix de vente

Soldes d’opinion, en % CVS
Opinion des industriels : emploi, compétitivité, trésorerie et prix de vente (Soldes d’opinion, en % CVS)
Industrie manufacturière Moy.* Juil. 22 Oct. 22 Jan. 23 Avr. 23
Marché du travail
Difficultés de recrutement (en %) 32 67 66 64 65
Perspectives générales de salaires -38 -9 -2 -2 -23
Prix de vente** et trésorerie
Évolution passée des prix de vente (en %) 0,3 3,4 1,4 1,2 1,6
Évolution prévue des prix de vente (en %) 0,2 1,4 1,5 1,9 0,6
Situation de trésorerie -6 -6 -11 -7 -9
  • * : Moyenne de longue période depuis 1991 sauf pour l’évolution des effectifs (depuis 1976) et pour la compétitivité par marché (depuis 1997).
  • ** Pour les évolutions des prix de vente, une question quantitative est posée trimestriellement dans l’enquête de conjoncture, en plus de la question qualitative posée quant à elle mensuellement.
  • Les résultats de la dernière enquête sont provisoires.
  • Source : Insee – enquête trimestrielle de conjoncture dans l’industrie

Les industriels réajustent légèrement à la hausse leur jugement sur l’évolution annuelle de leurs investissements en 2023

Dans l’industrie manufacturière, les chefs d’entreprise sont moins nombreux en avril 2023 qu’en octobre 2022 à estimer une hausse de leurs investissements en 2022. Cette baisse est essentiellement le fait de la fabrication de matériels de transport, où le solde d’opinion recule fortement, alors qu’il augmente dans les autres sous-secteurs.

Concernant l’évolution des investissements en 2023, les industriels formulent un deuxième jugement sur l’évolution envisagée de leurs investissements, après celui d’octobre 2022. Le solde d’opinion associé augmente dans la plupart des sous-secteurs de l’industrie manufacturière, à l’exception de la fabrication de biens d’équipements.

Tendance annuelle des investissements

En % du total des réponses, solde d'opinion
Tendance annuelle des investissements (En % du total des réponses, solde d'opinion) - Lecture : dans l'enquête d'avril 2023, le solde d'opinion des chefs d'entreprise de l'industrie manufacturière sur l'évolution prévue de leurs investissements entre 2022 et 2023 est +39.
NA* : (A17) et [A38] Poids** (%) Entre 2021 et 2022 Entre 2022 et 2023
Estimation d'octobre 2022 Estimation d'avril 2023 Prévision d'octobre 2022 Prévision d'avril 2023
CZ : Industrie manufacturière 100 % 38 33 31 39
C1 : Agro-alimentaire 11 % 2 20 4 27
C3 : Fabrication de biens d'équipement 24 % 50 53 51 33
C4 : Matériels de transport 22 % 56 14 44 63
C5 : Autres industries 43 % 30 39 20 32
  • *NA : nomenclature agrégée, fondée sur la NAF rév.2.
  • ** Poids utilisés pour agréger les soldes d’opinion sous-sectoriels.
  • Lecture : dans l'enquête d'avril 2023, le solde d'opinion des chefs d'entreprise de l'industrie manufacturière sur l'évolution prévue de leurs investissements entre 2022 et 2023 est +39.
  • Source : Insee, enquête de conjoncture dans l'industrie

Pour en savoir plus

Les questions trimestrielles complètent l’enquête mensuelle publiée le 20 avril 2023, notamment sur la demande et les facteurs de production.

Le solde d’opinion correspond à l’écart entre le pourcentage de réponses « en hausse » et le pourcentage de réponses « en baisse ». Depuis les données définitives d’avril 2020, le mode de correction de la non-réponse a été modifié par rapport à la méthode usuelle qui consistait à compléter les réponses manquantes en reportant les dernières déclarations des entreprises non-répondantes. Les résultats sont à présent calculés sur la base des seules répondantes.

Les réponses à cette enquête ont été collectées entre le 27 mars 2023 et le 17 avril 2023.

Des informations complémentaires (méthodologie simplifiée et détaillée, nomenclatures, etc.) sont disponibles par l’onglet « Documentation » de la page web de cette publication.

Prochaine publication : le 20 juillet 2023, à 8h45.

Pour en savoir plus

Les questions trimestrielles complètent l’enquête mensuelle publiée le 20 avril 2023, notamment sur la demande et les facteurs de production.

Le solde d’opinion correspond à l’écart entre le pourcentage de réponses « en hausse » et le pourcentage de réponses « en baisse ». Depuis les données définitives d’avril 2020, le mode de correction de la non-réponse a été modifié par rapport à la méthode usuelle qui consistait à compléter les réponses manquantes en reportant les dernières déclarations des entreprises non-répondantes. Les résultats sont à présent calculés sur la base des seules répondantes.

Les réponses à cette enquête ont été collectées entre le 27 mars 2023 et le 17 avril 2023.

Des informations complémentaires (méthodologie simplifiée et détaillée, nomenclatures, etc.) sont disponibles par l’onglet « Documentation » de la page web de cette publication.

Prochaine publication : le 20 juillet 2023, à 8h45.

: bureau-de-presse@insee.fr
: