Insee
Insee Flash Mayotte · Décembre 2022 · n° 148
Insee Flash MayotteLes entreprises mahoraises formelles créent 610 millions d’euros de valeur ajoutée en 2019 Élaboration des statistiques annuelles des entreprises mahoraises 2019

Ludovic Besson (Insee)

En 2019, les entreprises mahoraises formelles marchandes non agricoles et non financières créent 610 millions d'euros de valeur ajoutée pour un chiffre d’affaires de 2,1 milliards d’euros. Quatre secteurs – le commerce de détail, l’industrie, la construction et les services aux entreprises – sont à l’origine de 61 % de la valeur ajoutée générée par ces entreprises.

Porté par l’industrie et les activités immobilières, l’investissement de ces entreprises s’élève à 179 millions d’euros. Il se concentre sur un nombre réduit d’entreprises : 5 % d’entre elles réalisent 89 % de l’investissement.

Insee Flash Mayotte
No 148
Paru le : Paru le 14/12/2022

À Mayotte, comme ailleurs en France, les entreprises sont très diverses, notamment en termes d’activité principale (agriculture, services, etc.), de catégorie juridique (société ou entreprises individuelle) ou de localisation du siège social (à Mayotte ou ailleurs). Mais à Mayotte, une majorité d’entre elles sont « informelles », au sens où leur activité n’est pas connue de l’administration au cours des trois dernières années.

Cette étude porte sur les , sur un champ spécifique comparable à celui sur lequel l’Insee mesure l’activité des entreprises sur les autres territoires. Il s’agit des entreprises dont le siège social est localisé à Mayotte, et relevant des secteurs principalement marchands, non agricoles et non financiers (champ Esane : Pour comprendre). Ces entreprises formelles ont un poids économique prépondérant : d’après les comptes économiques de Mayotte, elles sont à l’origine de 64 % du PIB généré par l’ensemble des entreprises mahoraises.

Commerce de détail, construction, industrie et services aux entreprises créent le plus de valeur ajoutée

En 2019, 3 000 entreprises composent ainsi le champ de cette étude à Mayotte (figure 1). Elles créent une valeur ajoutée de 610 millions d’euros pour un chiffre d’affaires de 2,1 milliards d’euros. La valeur ajoutée dégagée par ces entreprises représente 23 % du produit intérieur brut (PIB) de Mayotte.

Le commerce de détail, la construction, l’industrie et les services aux entreprises sont les secteurs qui créent le plus de valeur ajoutée. À eux quatre, ils représentent 61 % de la valeur ajoutée totale de ces entreprises.

Au sein de ces entreprises, une sur quatre n’emploie aucun salarié. Les autres, au nombre de 2 300, emploient au total 14 100 personnes au 31 décembre 2019. Ces entreprises employeuses sont très majoritairement de petite taille : 88 % d’entre elles ont moins de 10 salariés.

Figure 1Principaux indicateurs sur les entreprises mahoraises en 2019

Principaux indicateurs sur les entreprises mahoraises en 2019
Secteurs d’activité Entreprises Chiffre d’affaires Valeur ajoutée Investissement Répartition de la valeur ajoutée Taux de marge des entreprises employeuses
en nombre en millions d’euros en %
Ensemble 3 019 2 090,6 609,7 178,9 100,0 32,9
Industrie 239 243,0 91,2 32,4 15,0 41,8
Construction 525 306,5 94,4 19,6 15,5 16,3
Commerce et réparation de véhicules 93 100,4 21,1 2,6 3,5 40,4
Commerce de gros hors véhicules 116 191,7 36,3 7,2 6,0 43,8
Commerce de détail hors véhicules 568 708,4 103,2 12,0 16,9 26,8
Transports et entreposage 320 202,3 76,1 22,5 12,5 43,1
Hébergement et restauration 218 54,6 22,2 4,3 3,6 28,6
Information et communication 61 13,8 6,5 1,1 1,1 22,3
Activités immobilières 57 36,3 22,5 63,4 3,7 57,6
Services aux entreprises 389 143,5 82,7 9,7 13,6 25,0
Services aux particuliers 433 90,1 53,3 4,0 8,7 43,0
  • Champ : entreprises formelles principalement marchandes hors secteurs agricoles et financiers dont le siège social est situé dans la région (champ Esane).
  • Sources : Insee, Esane Mayotte - Enquête sur les entreprises mahoraises 2019 ; DGFiP.

L'investissement et, dans une moindre mesure, la valeur ajoutée se concentrent sur une faible part des entreprises

L’économie mahoraise est concentrée : 5 % des entreprises du champ Esane créent 62 % de la valeur ajoutée totale (figure 2). Elle l’est autant qu’à La Réunion où sur le même champ, 5 % des entreprises crèent 67 % de la valeur ajoutée. Mais elle l’est moins qu’au niveau national, où 80 % de la valeur ajoutée est générée par 5 % des entreprises.

L’investissement est bien plus concentré que la valeur ajoutée. Ainsi, les 5 % d‘entreprises qui investissent le plus, soit 150 entreprises, sont à l’origine de 89 % du total des investissements. En 2019, l’investissement s’élève à 179 millions d’euros. Il est porté par les secteurs de l’immobilier et de l’industrie, qui à eux seuls représentent 54 % de son montant total.

Le des entreprises employeuses s’élève à 33 % en 2019.

Figure 2Concentration des principaux agrégats parmi les entreprises mahoraises en 2019

en %
Concentration des principaux agrégats parmi les entreprises mahoraises en 2019 (en %) - Lecture : les 50 premières entreprises ayant le plus investi en 2019 concentrent 78 % de l’investissement total, les 150 premières 89 %, les 300 premières 94 %.
50 premières entreprises 150 premières entreprises 300 premières entreprises 3 000 entreprises
Investissement 78 89 94 100
Chiffre d’affaires 53 70 81 100
Valeur ajoutée 43 62 75 100
Salariés au 31 décembre 41 61 74 100
  • Lecture : les 50 premières entreprises ayant le plus investi en 2019 concentrent 78 % de l’investissement total, les 150 premières 89 %, les 300 premières 94 %.
  • Champ : entreprises formelles principalement marchandes hors secteurs agricoles et financiers dont le siège social est situé dans la région (champ Esane).
  • Sources : Insee, Esane Mayotte - Enquête sur les entreprises mahoraises 2019 ; DGFiP.

Figure 2Concentration des principaux agrégats parmi les entreprises mahoraises en 2019

  • Lecture : les 50 premières entreprises ayant le plus investi en 2019 concentrent 78 % de l’investissement total, les 150 premières 89 %, les 300 premières 94 %.
  • Champ : entreprises formelles principalement marchandes hors secteurs agricoles et financiers dont le siège social est situé dans la région (champ Esane).
  • Sources : Insee, Esane Mayotte - Enquête sur les entreprises mahoraises 2019 ; DGFiP.
Publication rédigée par : Ludovic Besson (Insee)

Pour comprendre

À Mayotte, comme ailleurs en France, l’Insee mesure l’activité des entreprises sur un champ spécifique. Ce champ, appelé champ Esane, est constitué des entreprises, formelles ou informelles, dont le siège social est localisé à Mayotte, et relevant des secteurs principalement marchands, non agricoles et non financiers.

Mais à Mayotte, deux tiers des entreprises du champ Esane sont informelles [Daubrée, 2018]. Ainsi, l’Insee a mis en place sur Mayotte deux dispositifs : un dispositif annuel d’élaboration des statistiques annuelles d’entreprises (Esane) sur les entreprises formelles qui fait l’objet de cette étude et une enquête ponctuelle pour mesurer l’activité informelle (la première concerne le millésime 2015 et la seconde, en cours, le millésime 2021).

Le dispositif d’élaboration des statistiques annuelles d’entreprises (Esane) sur les entreprises formelles à Mayotte a été rénové à partir du millésime 2019 pour une meilleure robustesse des résultats produits [Autran, Besson, 2022]. Il combine des données administratives et des données obtenues auprès d’entreprises enquêtées. Il a pour objectif de mesurer l’activité des entreprises formelles principalement marchandes dont le siège social est implanté à Mayotte, hors secteurs financier et agricole.

Les résultats de la publication, issus de ce dispositif, ne couvrent donc pas entièrement l’activité économique de toutes les entreprises ayant une activité sur le territoire mahorais. En effet, ils ne comptabilisent pas l’activité :

  • des établissements marchands localisés à Mayotte mais faisant partie d’une entreprise dont le siège social est hors du département ;
  • de certaines grandes entreprises considérées comme non-marchandes en raison des importantes subventions qu’elles reçoivent ;
  • des exploitations agricoles ;
  • des sociétés financières ;
  • des entreprises informelles.

L’ensemble des entreprises génèrent 36 % du PIB, tandis que les administrations publiques y contribuent pour 54 % [Rageot, 2021].

Définitions

Une entreprise au champ Esane (principalement marchande dont le siège social est implanté à Mayotte, hors secteurs financier et agricole) est considérée comme « formelle » lorsque, en plus d’être immatriculée au répertoire des entreprises Sirene, elle présente au moins un « signe de vie » au cours des trois dernières années. Ces signes de vie sont :

  • une création ou une modification dans le répertoire Sirene,
  • une déclaration fiscale,
  • une déclaration annuelle de données sociales (DADS),
  • un bordereau récapitulatif de cotisation (BRC),
  • une réponse à l’enquête sur les entreprises mahoraises.

Par complémentarité, une entreprise au champ Esane est considérée comme « informelle » lorsqu’elle n’a donné aucun signe de vie au cours des trois dernières années.

Le taux de marge est la part de la valeur ajoutée au coût des facteurs qui reste à l’entreprise une fois ses frais de personnels réglés : excédent brut d’exploitation (EBE) / valeur ajoutée au coût des facteurs (VACF).

La valeur ajoutée (VA) est égale à la valeur de la production diminuée des consommations intermédiaires.

La valeur ajoutée aux coûts des facteurs (VACF) est égale à la valeur ajoutée de laquelle on déduit les impôts sur la production et à laquelle on ajoute les subventions d’exploitation. Elle est aussi égale à la somme des rémunérations salariales et de l’excédent brut d’exploitation.

Pour en savoir plus

Insee, « Entreprises formelles à Mayotte – Enquête sur les entreprises mahoraises », Chiffres détaillés, décembre 2022.

Rageot F., « Produit intérieur brut en 2019 (résultats provisoires) - Retour d’une forte croissance du PIB en 2019 », Insee Flash Mayotte no 128, novembre 2021.

Costes B. « Enquête sur les entreprises mahoraises - Les entreprises formelles génèrent 587 millions d’euros de richesse », Insee Flash Mayotte no 96, novembre 2019.

Daubrée S. « Enquête sur les entreprises mahoraises en 2015 - De nombreuses entreprises informelles pour peu de richessse créée », Insee Analyses Mayotte no 16, février 2018.

« Les entreprises en France – Édition 2021 », Insee Références, décembre 2021.

Autran F., Besson L. « Refonte du dispositif d’élaboration des statistiques structurelles d’entreprises à Mayotte », 14e Journées de méthodologie statistique de l’Insee, mars 2022.

Le compte Twitter de l'Insee La Réunion-Mayotte : Ouvrir dans un nouvel onglet@InseeOI.